Chambéry - Cergy (Division 2, 7e journée)

Pour accueillir le leader invaincu de la poule, les Éléphants devaient pallier l'absence de leur gardien titulaire Farrugia, en voyage en Chine avec l'équipe de France féminine. C'est donc Rodolphe Brunetti (espoir Grenoblois en prêt) qui faisait ainsi un retour au bercail dans la cage de son club formateur. Mission difficile face à des Jokers qu'on présentait comme les favoris du match.

Les deux équipes firent une revue d'effectifs dans les premières minutes et c'est ainsi que se mirent d'abord en évidence Bigot dont le lancer n'inquiéta pas Parry dans la cage francilienne (1'06). À leur tour, Dubois et Lemaire testèrent sans succès Brunetti et le tandem Escolier-Rol ne fut pas plus heureux sur la cage opposée (5'05). Les jaune et noir semblaient bien décidés à prendre le match en main et on notait une première attaque tranchante Lavrov-Jindrich terminée par un tir de loin de Grabit (6'15). Ce n'était qu'un coup de semonce car dans la même minute, la première ligne chambérienne trouvait la faille et de près Bacul, plaçait le palet au-dessus de Parry. Après avoir bien géré leur première infériorité numérique, les locaux doublaient la mise toujours par la "ligne de fer" mais c'est Lavrov qui achevait le travail (9'51). On ne pouvait espérer meilleure entame pour les Eléphants.

Les visiteurs étaient contraints ainsi à sortir l'artillerie pour revenir dans la course. Dans un premier temps la défense chambérienne bien organisée devant Brunetti s'en sortait bien mais un centre en retrait de Zich repris par Mjelleli de près ne laissait aucune chance à Brunetti (14'23). Le match passa à la vitesse supérieure et les gardiens furent à l'ouvrage. Sur une contre-attaque, les visiteurs trouvaient une nouvelle ouverture et Domian égalisait à une minute de la fin du tiers. Tout était à refaire: après un bon début Chambéry mesurait la qualité de l'adversaire.

Le deuxième tiers allait se dérouler sur le même rythme privilégiant l'attaque aux dépens des défenses. Le SOC fut le premier en action par un tir cadré de loin de Jindrich (20'59) mais c'est Cergy qui marquait grâce à Lemaire à l'affût ; il récupérait au ras du poteau gauche de Brunetti un palet perdu par la défense chambérienne (21'26). Réaction immédiate chambérienne par son 2ème bloc et c'est Kevin Enselme qui remettait ses coéquipiers dans la course après une bonne récupération de Bigot et Orts. Profitant d'une supériorité numérique Rakanovic allait ensuite donner l'avantage aux locaux après une échange Van den Abbeele - Jindrich (22'21). Les locaux subissaient ensuite les assauts de Jokers particulièrement entreprenants mais restaient bien présents aussi bien en défense qu'en contre-attaques. Un power-play permettait aux visiteurs d'égaliser, le tir de la bleue de Zich perforant la défense chambérienne (26'10). Puis Domian fit chanter la ferraille sur un tir tendu de la gauche (31'20).

M. Catarino calmant ensuite à bon escient les ardeurs franciliennes, c'est en double supériorité numérique que les Éléphants reprenaient l'avantage par Grabit assisté de Denis et Orts (31'40). La réaction des Jokers ne se fit pas attendre, à 4 contre 5, Domian lancé en contre par Zich et Mjelleli, se présentait face à Brunetti: si le jeune gardien savoyard repoussait dans un premier temps, il s'inclinait logiquement au rebond (32'33). Une minute plus tard, même scénario, les visiteurs trouvaient une nouvelle faille dans la défense chambérienne (Kriajcik, 33'35). Brunetti fortement émoussé laissait alors sa place à Prenveille. Le SOC encaissait un nouveau but alors qu'il évoluait en supériorité ; un peu fébrile, Prenveille voyait son palet de relance intercepté par l'opportuniste Mjelleli pour un but qui allait avoir finalement beaucoup d'importance (36'24).

Cergy qui n'en demandait pas tant pouvait entamer le dernier tiers avec un avantage de deux buts. Avec métier, les hommes de Lacroix allaient contrôler les opérations, n'hésitant pas à durcir le jeu le cas échéant. Les attaquants chambériens étaient contraints à tirer de loin, ou, malchanceux perdaient leur duel face Parry (Bacul 47'04; Marcon-Rol, 51'). De son côté, Prenveille réalisait somme toute une bonne fin de match malgré un but encaissé à moins de 3 minutes du terme sur contre-attaque (Domian, 57'46). Il est vrai que les attaquants franciliens très mobiles profitaient de toutes les occasions pour achever l'adversaire. Au lieu de baisser les bras, les locaux allaient trouver de la ressource et c'est fort justement qu'une belle action collective était récompensée par un but de Lavrov en fin de partie.

Les deux buts marqués au deuxième tiers par des visiteurs opportunistes profitant de mauvaises inspirations des Éléphants faisaient finalement la différence malgré un dernier baroud d'honneur des Éléphants à 6 contre 5 sur la cage francilienne.

Chambéry - Cergy 6-8 (2-2, 3-5, 1-1)
Samedi 10 novembre 2012 à 20h30 à la Patinoire Buisson Rond. 538 spectateurs.
Arbitrage de Jean Catarino assisté de Frédéric Hemmery et Hervé Roulet.
Pénalités : Chambéry 22' (4', 6', 12'), Cergy 32' (2', 12', 8'+10').

Évolution du score :
1-0 à 06'59" : Bacul assisté de Jindrich et Lavrov (sup. num.)
2-0 à 09'51" : Lavrov assisté de Bacul et Jindrich
2-1 à 14'23" : Mjelleli assisté de Zich et Krajcik
2-2 à 19'04" : Domian assisté de Krajcik et Mjelleli
2-3 à 21'26" : Lemaire assisté de Hostein et Klochkov
3-3 à 21'51" : K. Enselme assisté d'Orts et Bigot
4-3 à 22'21" : Rakanovic assisté de Jindrich et Van Den Abbeele (sup. num.)
4-4 à 26'10" : Zich assisté de Krajcik et Mjelleli (sup. num.)
5-4 à 31'40" : Grabit assisté de Denis et Orts (double sup. num.)
5-5 à 32'33" : Domian assisté de Zich et Mjelleli (inf. num.)
5-6 à 33'35" : Krajcik assisté de Klochkov et Bogus
5-7 à 36'24" : Mjelleli assisté de Domian et Zich (inf. num.)
5-8 à 57'46" : Domian assisté de Krajcik et Mjelleli
6-8 à 59'21" : Lavrov assisté de Rakanovic et Bacul