Suisse - Canada (Deutschland Cup 2012)

Zaugg : "La plus faible équipe canadienne de tous les temps ?"

La Suisse, dans ce tournoi, a encore dû lutter contre son vieux démon : l'inefficacité offensive. Ce dernier test part de la même façon. Les Canadiens dominent et jeu, et si le défenseur Mark Katic tire sur la transversale à la quatrième minute, Jamie Fraser finit par ouvrir logiquement le score. À cet instant, la Nati n'a par encore tiré une seule fois sur la cage adverse !

GERBER Martin-100508-189Le réveil est rapide. Les Suisses se mettent au travail et se créent des occasions, jusqu'à l'égalisation de Ryan Gardner. La première période donne donc raison à ceux qui pensent que le sens du but est une vertu naturelle des joueurs d'école nord-américaine.

Le deuxième tiers-temps va tout changer. Le Canada peine à construire un jeu structuré. Richie Regehr prend une pénalité idiote après la mi-match, et Tim Ramholt dévie un tir d'Ambühl. C'est le but décisif, et à partir de là, on ouvre les vannes. Le pauvre Sébastien Caron, ancien gardien de Fribourg-Gottéron, est abandonné par sa défense. Ramholt ajoutera un second but, et Roman Wick, frais et dispos, marque deux buts sur des passes de son compère Andres Ambühl. Le vieux gardien Martin Gerber, "révélation" du tournoi pour ceux qui l'avaient oublié, se rappelle ses grands matchs d'antan contre le Canada.

Une telle défaite pose naturellement des questions sur le Canada, bon dernier du tournoi avec un zéro pointé. La fédération n'a pas cherché à faire appel à ces joueurs de NHL pendant le lock-out, alignant comme d'habitude une sélection canadienne de DEL. En temps normal, ces hockeyeurs font bonne figure, comme tous ceux qui revêtent le maillot à la feuille d'érable. Pas ce week-end. C'est d'autant plus dommage pour eux, que dans un scénario de redémarrage tardif de la NHL (empiétant plus sur les championnats du monde), certains de ces joueurs auraient eu leurs chances aux Mondiaux. Aujourd'hui, plus personne n'y pense.

Cette piètre performance aura un écho en conférence de presse, quand le journaliste-polémiste suisse Klaus Zaugg demande à l'entraîneur Rich Chernomaz s'il s'agit de la plus mauvaise équipe canadienne de tous les temps. Chernomaz, dont vous lirez la réponse ci-dessous, recevra le soutien de son compatriote Sean Simpson, le sélectionneur de la Suisse, qui appellera son habituel contempteur Zaugg à un peu de "respect".

Désignés joueurs du match : Martin Gerber pour la Suisse et Karl Stewart pour le Canada.

Commentaires d'après-match

Rich Chernomaz (entraîneur du Canada) : "Je ne sais pas ce que vous avez vu. Oui, nous avons fait des erreurs, surtout aujourd'hui en zone neutre. Mais les deux premières rencontres se sont jouées à un but d'écart [NB : avant les buts en cage vide]. Nous avons ici 20 gars qui se sont rassemblés pour la première fois jeudi et ont eu un entraînement ensemble. Bien sûr, un Team Canada avec des joueurs de NHL est quelque chose d'autre. Mais que signifie la plus faible équipe canadienne de tous les temps ?"

 

Suisse - Canada 6-1 (1-1, 1-0, 4-0)
Dimanche 11 novembre 2012 à 13h00 à l'Olympia Eisstadion de Munich. 4700 spectateurs.
Arbitrage de Stefan Bauer (ALL) et Peter Gebei (HON) assistés de Christoffer Hurtik et Thorsten Lajoie (ALL).
Pénalités : Suisse 16' (6', 6', 4') ; Canada 14' (4', 8', 2').
Tirs : Suisse 38 (6, 19, 13) ; Canada 42 (8, 10, 24).

Évolution du score :
0-1 à 07'10" : Fraser assisté de Pettinger et Mitchell
1-1 à 15'32" : Gardner assisté de Wick et Ramholt (sup. num.)
2-1 à 31'50" : Ramholt assisté d'Ambühl (sup. num.)
3-1 à 41'25" : Wick assisté d'Ambühl
4-1 à 53'35" : Ramholt assisté de Grossmann et Gardner (sup. num.)
5-1 à 55'03" : Romy assisté de Hollenstein
6-1 à 57'21" : Wick assisté d'Ambühl et Loeffel


Suisse

Gardien : Martin Gerber.

Défenseurs : Eric Blum - Patrick Von Gunten (+1) ; Romain Loeffel (+1) - Robin Grossmann (4') ; Tim Ramholt (-1, 2') - Patrick Geering (-1) ; Alessandro Chiesa (+1, 2') - Clarence Kparghai (+2).

Attaquants : Denis Hollenstein (+2) - Kevin Romy (A) - Simon Bodenmann ; Roman Wick (A, +2, 2') - Andres Ambühl (C, +2) - Reto Suri (+1) ; Fabian Schnyder (2') - Julien Walker - Patrik Bärtschi ; Victor Stancescu (2') - Ryan Gardner (2') - Daniel Rubin.

Remplaçant : Reto Berra (G). En réserve : Inti Pestoni, Dario Bürgler.

Canada

Gardien : Sébastien Caron.

Défenseurs : Chris Lee (-1) - Mark Katic (-1) ; Shawn Belle (-1, 2') - Richie Regehr (C, -1, 4') ; Mathieu Roy (A) - Jamie Fraser ; Marc Zanetti.

Attaquants : Nigel Dawes (-2) - Dustin Boyd (-2, 2') - Connor James ; Karl Stewart - Mark Bell - Norm Milley (-1) ; Matt Pettinger (A) - Stephen Dixon - Adam Mitchell (+1, 4') ; Julian Talbot (2') - Yanick Lehoux - Carsen Germyn (-2).

Remplaçant : Tyler Weiman (G). Absent : Brett Festerling.