Briançon - Dijon (Ligue Magnus, 10e journée)

TERGLAVedo111129104Briançon, deuxième de la Ligue Magnus, accueille Dijon, sixième, en ce dimanche après-midi. Une journée spéciale pour le hockey briançonnais. Le club a décidé de retirer le numéro 9 d'Edo Terglav. L'international slovène, adjoint de Luciano Basile, a porté le maillot pendant huit saisons. Arrivé en 2004 dans la ville haute et capitaine de l'équipe à partir de 2006, il a soulevé les deux premiers trophées de Briançon avec la Coupe de France 2010 et la Coupe de la Ligue 2012.

La deuxième attaque (40 buts marqués à égalité avec Rouen) et deuxième défense (20 buts encaissés) reçoit la meilleure attaque (43 buts marqués). Les deux équipes se sont inclinées lors de la neuvième journée. Briançon à Rouen (6-2) et Dijon à domicile contre Chamonix (5-7). Aurélien Bertrand est titularisé devant les filets des Diables rouges.

D'entrée de jeu, les Ducs de Dijon impriment un rythme d'enfer et se créent les premières occasions. János Vas arrive de derrière la cage (1'). Thomas Decock lance sur le cadre (2'). Brett Wysopal intercepte un palet en zone offensive et tente sa chance (6'). Le jeune Guillaume Michelon écope de la première pénalité de la rencontre (06'54''). Durant cette infériorité numérique, Bertrand, au sol, repousse la tentative de Decock (9'). Boštjan Goličič arrive à pleine vitesse pour reprendre un palet devant la cage puis Loïc Lampérier essaie du revers (10'). Mitja Šivic ouvre le score quand Kai Tillanen ne parvient pas à bloquer le disque devant lui (1-0, 10'26'').

Les Ducs multiplient leurs offensives en terre adverse. Le tir de Rodi Short est dévié du casque par Bertrand (12'). Le gardien briançonnais s'emploie sur de nombreux tirs dont ceux d' Andrej Mrena (14'), Kyle Hardy (14'). Dave Labrecque obtient une chance seul dans le slot quand les Ducs font preuve de moins d'implication défensive (15'). Marc-André Bernier est servi une première fois entre les deux cercles par Šivic. L'action se poursuit et les deux joueurs reproduisent la même action. Le tir de Bernier heurte cette fois-ci la transversale pour finir au fond (2-0, 17'22''). La mitaine de Bertrand ne tremble pas face à Decock (18'). Les Diables rouges mènent par deux buts à l'issue de la première période. Un score flatteur d'autant que les hommes de Jarmo Tolvanen ont fait l'essentiel du jeu et ont cadré deux fois plus de lancers (20 à 10).

Tillanen bloque un tir de du revers de Jokinen (21'). Dijon finit par trouver la faille en supériorité numérique grâce au meilleur pointeur du championnat Tim Crowder. Le slap du Canado-britannique depuis le cercle gauche n'est qu'effleuré par la mitaine de Bertrand (2-1, 29'37''). Hardy intercepte le palet aux arrières briançonnais pour servir Aram Kevorkian. Bertrand sauve les siens sur les deux tirs du Dijonnais (30').

Wysopal effectue une montée plein axe. Le meilleur joueur des locaux durant cette soirée décale Thybaud Rouillard dont le lancer est sorti de la mitaine par Tillanen (32'). Le gardien finlandais déroute le slap de la ligne bleue de Pierre Crinon (33'). Après cet intermède briançonnais, Vincent Kara tente de tromper Bertrand en force (35'). Un revers anodin de Peter Valier en fond de glace file entre les patins de Bertrand (2-2, 36'22''). Les Ducs poursuivent leurs offensives comme l'intenable Hardy qui met un violente accélération sur l'aile pour fausser compagnie à ses opposants (36'). Sébastien Rohat profite d'une mésentente dans la défense pour inquiéter Tillanen (37'). Les Ducs, plus réalistes que lors du premier tiers, voient leurs efforts récompensés et retournent aux vestiaires sur un score de parité.

Luciano Basile décide de remplacer Bertrand par Ronan Quemener devant les filets des locaux. Le titulaire habituel s'incline après avoir laissé un rebond sur le tir excentré de Henric Andersén. Nicolas Ritz expédie le palet au fond (2-3, 40'58''). Les Hauts-Alpins tentent de réagir par un lancer de Goličič bloqué par Tillanen (41'). Un slap de Jakob Milovanovič sème la panique dans la défense dijonnaise (42'). Quemener repousse le tir frappé de Short (45') et voit Kevorkian s'échapper et tirer hors du cadre. Sur la contre-attaque, Tillanen ne capte pas le tir d'Olli Jokinen (49'). Les rouges manquent de fraîcheur et ne parviennent pas porter le danger sur la cage adverse. Impuissants, les Briançonnais, voire frustrés... au regard de l'action de Teddy Trabichet. Le défenseur vient charger Kevorkian dans le dos devant le banc des Ducs et se fait logiquement expulser (58'39''). Vas ajoute un dernier but en cage vide (2-4, 59'39'').

Dijon remporte une victoire méritée après avoir remonté un déficit de deux buts. Les Ducs, cinquièmes, se rapprochent à deux points de la deuxième place toujours détenue par Briançon.

 

Briançon – Dijon 2-4 (2-0, 0-2, 0-2)
Dimanche 18 novembre à 18h00 à la patinoire René Froger. 1045 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Guillaume Gielly et Adrian Popa.
Pénalités : Briançon 33' (4', 2', 7'+20') ; Dijon 8' (2', 0', 6').
Tirs  : Briançon 28 (10, 7, 11) ; Dijon 40 (19, 9, 12).

Évolution du score :
1-0 à 10'26'' : Šivic assisté de Lampérier et Milovanovič (sup. num.)
2-0 à 17'22'' : Bernier assisté de Šivic et Labrecque
2-1 à 29'37'' : Crowder assisté de Short et Skinnars
2-2 à 36'22'' : Valier assisté de Vas et Da Costa
2-3 à 40'58'' : Ritz assisté d'Andersén et Igier
2-4 à 59'39'' : Vas assisté de Crowder et Skinnars (sup. num., cage vide)


Briançon

Gardien : Aurélien Bertrand puis Ronan Quemener [à 40'].

Défenseurs : Viktor Szélig (A) – Brett Wysopal ; Michal Korenko – Jakob Milovanovič ; Teddy Trabichet (A) – Pierre Crinon.

Attaquants : Mitja Šivic – David Labrecque – Marc-André Bernier (C) ; Boštjan Goličič – Loïc Lampérier– Olli Jokinen ; Peter Bourgaut – Sébastien Rohat – Matthieu Frecon ; Guillaume Michelon – Cédric Di Dio Balsamo – Thybaud Rouillard.

Absents : Florian Chakiachvili (adducteurs ?), Toby Lafrance (suspendu), Teemu Linkomaa (genou).

Dijon

Gardien : Kai Tillanen.

Défenseurs : Andrej Mrena - Rodi Short ; Kyle Shearer-Hardy (C) - Kévin Igier ; Cédric Custosse.

Attaquants : Johan Skinnars - János Vas (A) - Tim Crowder ; Henric Andersén - Nicolas Ritz - Vincent Kara ; Thomas Decock - Stephen Dugas - Aram Kevorkian (A) ; Gabriel Da Costa - Alexandre Mulle - Peter Valier.

Absents : Benoît Quessandier (oreille interne), Joffrey Pingrit (G), Quentin Mahier.