Briançon - Morzine-Avoriaz (Coupe de France, huitième de finale)

Morzine-Avoriaz, éliminé en quart de finale de la Coupe de la Ligue par Briançon, revient à la patinoire René Froger pour le huitième de finale de la Coupe de France. Le gardien titulaire Henri-Corentin Buysse est blessé comme le défenseur offensif Robin Weihager. L'équipe de Tommie Hartogs reste sur un déplacement à Rouen perdu 4-1 quarante-huit heures plus tôt. Les Hauts-alpins ont encaissé une deuxième défaite consécutive contre Dijon après celle de Rouen. Un mauvais passage après une série de quinze victoires consécutives.

La venue des Pingouins est donc l'occasion de se rassurer et de montrer que Briançon n'a pas perdu son hockey durant la trêve internationale de novembre. Teemu Linkomaa, incertain en raison d'une contusion au genou, est bel et bien présent. Touché par un palet, il quitte rapidement ses coéquipiers lors du premier tiers temps.

Les Diables rouges rentrent fort dans la partie. Dave Labrecque allume les premières mèches face à Frédéric Dorthe (1', 2'). Seul un slap de Guillaume Doucet conteste la domination territoriale et la maîtrise du palet des Briançonnais (6'). Lors d'une pénalité différée, Teddy Trabichet s'avance face au cage pour reprendre un service de Labrecque (1-0, 06'30''). Peter Bourgaut double la mise après un bon travail de Cédric Di Dio Balsamo et Sébastien Rohat en zone offensive (2-0, 08'01''). Le pressing haut de Labrecque lui permet de piquer le palet au dernier défenseur morzinois devant sa cage. Il sert Marc-André Bernier qui marque le troisième but (3-0, 09'52'').

Les visiteurs reprennent du poil de la bête lorsque Viktor Szélig est pénalisé pour trébucher (11'36''). Ronan Quemener repousse un tir de Konrad Reeder, ceux de Johan Ohlsson et Peter Szabó. Mais la pénalité est tuée et la domination briançonnaise reprend. Olli Jokinen se retrouve face à Dorthe après un engagement remporté par Loïc Lampérier (15'). Le tir de Brett Wysopal dans la balustrade est repris par Boštjan Goličič (4-0, 15'32'').

Le rythme tombe lors du deuxième tiers temps, les rouges s'appliquant à gérer leur avance. Ils reviennent inquiéter les Pingouins lorsqu'ils obtiennent cinquante-neuf secondes de double supériorité numérique (24'08''). Dorthe est trompé par la reprise instantanée de Labrecque après un jeu de passes rapide entre Bernier et Wysopal (5-0, 24'29''). Le double avantage numérique se poursuit lorsque Shane Lust rejoint lui aussi le banc des pénalités (25'04'').

Les joueurs de Tommie Hartogs trouvent leur premier temps fort à la mi-match dans une phase de supériorité numérique. Doucet bute sur la botte de Quemener et Evan Cheverie reprend hors du cadre. Doucet insiste une nouvelle fois (29'). Cheverie aussi mais la mitaine de Quemener reste ferme (31'). Doucet arrive à ses fins en filant dans la défense et en contournant Quemener (5-1, 34'09''). Le gardien international ferme son angle gauche devant Cheverie (38').

Bernier lance une première fois dans le casque de Dorthe dans une troisième période commencée en avantage numérique pour Briançon. Il trace sa route le long de la ligne de fond et vient battre le gardien franco-suisse (6-1, 41'03''). Labrecque s'échappe mais échoue du revers (43'). Jokinen lance du revers et Goličič envoie le rebond sur le poteau (44'). Dorthe détourne le lancer balayé de Šivic. Goličič trouve Szélig devant la cage, mais Dorthe dévie du bout de la botte. Son équipe évoluant à quatre contre cinq, Shane Lust contre Labrecque et se présente face à Quemener qui remporte le duel (51'). Un tir lointain de Wysopal en infériorité numérique trompe Dorthe (7-2, 57'20''). Reeder prend de vitesse Pierre Crinon et réduit la marque à neuf secondes de la sirène (59'51'', 7-2).

Briançon l'emporte 7-2 et se qualifie pour les quarts-de-finale. Le premier tiers complet des Diables rouges leur a permis de se faciliter la tâche pour la suite de la rencontre. Pugnaces et travailleurs, leurs efforts ont rapidement été récompensés. Comme David Labrecque, dont la combativité varie beaucoup au fil et durant les matchs, a rendu sa meilleure copie à la patinoire René Froger. Il s'offre ainsi un match à cinq points dont quatre assistances.

Les deux équipes se retrouvent samedi pour la onzième journée de Ligue Magnus. Luciano Basile pourra compter sur le retour précieux de son centre numéro 1 Toby Lafrance qui a purgé son cinquième et dernier match de suspension.

 

Briançon – Morzine-Avoriaz 7-2 (4-0, 1-1, 2-1)
Mardi 20 novembre à 19h30 à la patinoire René Froger. 791 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colléoni assisté de Matthieu Barbez et Frédéric Peurière.
Pénalités : Briançon : 14' (4', 6', 4') ; Morzine-Avoriaz : 22' (6', 10', 6')

Évolution du score :
1-0 à 06'30'' : Trabichet assisté de Šivic et Labrecque
2-0 à 08'01'' : Bourgaut assisté de Di Dio Balsamo et Rohat
3-0 à 09'52'' : Bernier assisté de Šivic et Labrecque
4-0 à 15'32'' : Goličič assisté de Wysopal et Labrecque (sup. num.)
5-0 à 24'29'' : Labrecque assisté de Bernier et Wysopal (double sup. num.)
5-1 à 34'09'' : Doucet assisté de Szabó et Lehéricey
6-1 à 41'03'' : Bernier assisté de Goličič et Labrecque
7-1 à 57'20'' : Wysopal (inf. num.)
7-2 à 59'51'' : Reeder assisté de Doucet et Jestin


Briançon

Gardien : Ronan Quemener.

Défenseurs : Viktor Szélig (A) – Brett Wysopal ; Teddy Trabichet (A) – Michal Korenko ; Jakob Milovanovič – Teemu Linkomaa ; Pierre Crinon ; Thomas Lapointe.

Attaquants : Mitja Šivic – David Labrecque – Marc-André Bernier (C) ; Boštjan Goličič – Loïc Lampérier– Olli Jokinen ; Peter Bourgaut – Sébastien Rohat – Matthieu Frecon ; Cédric Di Dio Balsamo ; Guillaume Michelon ; Thybaud Rouillard.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Florian Chakiachvili (adducteurs ?), Toby Lafrance (suspendu).

Morzine-Avoriaz

Gardien : Frédéric Dorthe.

Défenseurs : Numa Besson – Mathieu Jestin ; Johan Ohlsson – Nicolas Lehéricey ; Riku Takala – Thomas Evans.

Attaquants : Guillaume Doucet – Evan Cheverie – Cyril Papa (A) ; Mickaël Brodin (C) – Peter Szabó – Konrad Reeder (A) ; Shane Lust – Toni Kluuskeri – Josselin Besson ; Raphaël Papa ; Théophile Mourin ; Sacha Schmitt.

Remplaçants : Pascal Baud (G), Henri-Corentin Buysse (G, blessé). Absents : Nicolas Anthonioz, Loïc Gaydon, Robin Weihager.