Slovénie - France (EIHC, tournoi de Ljubljana)

Meunier atteint les 200

Pour l'équipe de France, dont le destin olympique se décidera dans la chaude ambiance de l'Arena Riga, la traditionnelle Hala Tivoli de Ljubljana est une bonne répétition : ici aussi, il y a un public nombreux et passionné qui sait encourager son équipe. Un beau contexte international pour saluer la 200e sélection du capitaine exemplaire, Laurent Meunier.

MANAVIAN Antonin-120506-039Face à un adversaire motivé et enthousiaste, les Bleus ne rééditent pas leur performance propre et sans bavure du premier match. C'est surtout en début de match qu'ils commettent des erreurs défensives. Après trois minutes à peine, Charles Bertrand laisse ainsi passer dans son dos Rok Pajic qui reçoit un centre au second poteau, mais sa reprise passe à côté de la cage ouverte. L'avertissement est sans frais mais la pression de la Slovénie ne s'estompe pas. Elle s'installe même à cinq contre cinq, et Mitja Robar lance de la pointe avec deux joueurs à la cage. Ziga Pance est plus prompt au rebond que son défenseur Manavian.

La deuxième période est plus équilibrée. Et même Anze Kopitar, la star des Los Angeles Kings vainqueurs de la Coupe Stanley, n'arrive pas à faire la différence. Il profite d'une erreur défensive française, feinte Cristobal Huet... mais manque ensuite la cage vide à un mètre de distance ! Un "ooooohhh" désolé résonne des travées du Tivoli. Kopitar n'avait déjà pas mis de but hier et commence à se sentir maudit... Du coup, la France égalise. Antonin Manavian s'avance entre les cercles et envoie un tir puissant dans le haut du filet.

Rejoints à la marque, les Slovènes reprennent le contrôle de match, mais leur but vainqueur n'arrive qu'à deux minutes de la fin. Encore une fois, la complémentarité de la ligne Jeglic-Ticar-Sabolic fait merveille, comme si le jeune trio de Jesenice ne s'était pas dispersé dans trois pays différents (Suède, Allemagne, Slovaquie). La passe de derrière la cage de Tok Ticar est reprise Ziga Jeglic. Une minute plus tard, le défenseur Ales Kranjc démontre sa grande précision en réussissant à viser la cage vide depuis sa propre ligne de but.

Favorite grâce à ses stars, la Slovénie confirme, mais la France a tenu le choc et ne s'est inclinée que sur la fin.

Le résumé vidéo du match.

Commentaires d'après-match :

Rok Ticar (attaquant de la Slovénie) : "Nous avons mieux démarrés qu'hier. Nous avons plus patiné, nous étions plus forts sur le palet. Mais les Français ont montré leurs six années sans interruption en division élite, et ont vite fait comprendre que ce serait un match intéressant et serré."

Matjaz Kopitar (entraîneur de la Slovénie) : "Je vois Robert [Kristan] comme un gardien tranquille et très fiable, qui est plus qu'éprouvé. Il est certes malheureux [de ne plus être numéro 1 indiscuté au Medvescak] et voudrait jouer chaque match en club, mais il reste calme. Ce match a eu de bonnes et de mauvaises choses. Un début idéal, puis une chute de niveau et des erreurs, mais après avoir parlé aux gars ils ont totalement appliqué les consignes au troisième tiers. Cette équipe a montré son caractère en poussant jusqu'à ses limites."

 

Slovénie - France 3-1 (1-0, 0-1, 2-0)
Vendredi 9 novembre 2012 à 17h30 à la Hala Tivoli de Ljubljana. 3700 spectateurs.
Pénalités : Slovénie 6' (0', 4', 2'), France 10' (2', 2', 6').
Tirs : Slovénie 35 (11, 9, 15), France 29 (8, 14, 7).

Évolution du score :
1-0 à 10'07" : Z. Pance assisté de Robar et Ticar
1-1 à 32'35" : Manavian assisté de Guttig et Fleury (sup. num.)
2-1 à 57'42" : Jeglic assisté de Ticar et Sabolic (sup. num.)
3-1 à 58'52" : Kranjc (inf. num., cage vide)


Slovénie

Gardien : Robert Kristan.

Défenseurs : Ales Kranjc - Klemen Pretnar ; Blaz Gregorc (+2) - Mitja Robar (+2) ; Andrej Tavzelj - Ziga Pavlin ; Sabahudin Kovacevic - Igor Cvetek.

Attaquants : Erik Pance (-1) - Anze Kopitar (2') - Gasper Kopitar (-1) ; Robert Sabolic (+1) - Rok Ticar (+2) - Ziga Jeglic (+1) ; Jan Mursak (+1) - Marcel Rodman (4') - Jan Urbas ; Ziga Pance (+1) - Rok Pajic - Anze Ropret (+1).

Remplaçant : Andrej Hocevar (G). En réserve : Luka Gracnar (G).

France

Gardien : Cristobal Huet [sorti de 58'34" à 58'52"].

Défenseurs : Vincent Bachet (A, 2') - Baptiste Amar (A, -1) ; Yohann Auvitu (-1) - Nicolas Besch (-1) ; Maxime Moisand - Kévin Dusseau ; Thomas Roussel - Antonin Manavian (-1, 4').

Attaquants : Julien Desrosiers (-1) - Laurent Meunier (C, -1, 2') - Damien Raux (-1) ; Sacha Treille - Damien Fleury - Anthony Guttig ; Teddy Da Costa (-1) - Brian Henderson - Charles Bertrand (-2, 2') ; Nicolas Ritz - Valentin Claireaux - Anthony Rech.

Remplaçant : Fabrice Lhenry (G). En réserve : Luc Tardif jr, Yorick Treille.