Slovénie - Autriche (EIHC, tournoi de Ljubljana)

Le seul perdant, c'est Hocevar

EIHC2012-11Pour remplir au maximum la Hala Tivoli, les Slovènes avaient réalisé une affiche qui détaillaient les cinq joueurs de NHL potentiellement présents. Sauf que l'Autriche n'a pas amené les siens (Vanek, Nödl et Grabner). Elle les a laissé rentrer voir leurs familles en Amérique du nord et a réservé le coût des assurances pour la qualification olympique de février, si le lock-out se prolonge.

La Slovénie a donc refait les affiches avec uniquement ses propres représentants de NHL, Anze Kopitar et Jan Muršak. C'est d'ailleurs largement suffisant pour attirer 5000 spectateurs qui mettent une belle ambiance.

Leur équipe le leur rend bien en mettant en place un rythme de jeu élevé qui provoque trois pénalités contre le seul Matthias Trattnig en première période. La première d'entre elles est transformée par Ziga Jeglic qui se débarasse des défenseurs et trompe le gardien. Ce tiers-temps n'est vraiment pas favorable à Trattnig, car entre deux séjours en prison, il rate une occasion en or, seul face à Andrej Hocevar : il tire sur le poteau.

En deuxième période, l'Autriche est toujours dominée dans tous les compartiments du jeu. Mais c'et seulement en powerplay que la Slovénie concrétise. Cette fois, ce sont les stars de NHL qui se mettent en valeur : Jan Muršak envoie un tir puissant sous la barre à sept mètres, et Anze Kopitar débloque enfin son compteur de buts en signant une action superbe en feintant le gardien Bernhard Strakbaum. Entre-temps, Markus Schlacher n'a marqué pour l'Autriche qu'à la faveur d'une grossière erreur du gardien Andrej Hocevar, qui pensait avoir gelé le palet mais l'a relâché.

L'efficacité maximale du jeu de puissance slovène se prolonge en troisième période par un lancer du défenseur Ales Kranjc. L'Autriche réagit en poussant fort, jusqu'à un but de Michael Raffl, oublié par la défense. Thomas Koch est même tout près de réduire l'écart à une unité. La Slovénie se donne de l'air par son capitaine Marcel Rodman, servi par une belle passe de Kopitar, avant que Manuel Geier ne réplique une minute plus tard. Le jeu s'est clairement ouvert de part et d'autre, avec de belles occasions de chaque côté. Jan Urbas conclut finalement le score en cage vide.

Si l'Autriche s'était interrogée sur son attaque en début de tournoi, c'est sa défense qui reste son point faible. Certains joueurs comme Krisits paraissent un peu justes pour le niveau international, mais même le leader supposé Trattnig était en difficulté pour construire une relance propre ce soir.

La Slovénie a donc gagné haut la main son tournoi et a pris confiance avant d'aller défier le Bélarus pour la qualification olympique. Avec la vedette Kopitar, rien ne paraît impossible à son équipe. Le seul perdant du week-end dans le camp slovène, c'est Andrej Hocevar. Alors qu'il était toujours assuré d'être numéro 1 ou 2 vu le faible réservoir slovène, il a commis une bourde devant les caméras de télévision au moment le plus mal choisi, dans un tournoi qui a vu la révélation d'un nouveau concurrent - le junior Gracnar - ans les cages.

Commentaires d'après-match

Anze Kopitar (attaquant de la Slovénie) : "C'est toujours agréable de marquer un but, et ça l'est encore plus de le faire dans son pays et devant son public. J'attendais cela depuis un bout de temps. Je pense que ça fait quatre ans et demi [cinq ans et demi en fait]. Cela fait du bien !"

 

Slovénie - Autriche 6-3 (1-0, 2-1, 3-0)
Samedi 10 novembre 2012 à 17h30 à la Hala Tivoli de Ljubljana. 5000 spectateurs.
Pénalités : Slovénie 10' (2', 8', 0'), Autriche 14' (8', 4', 2').
Tirs : Slovénie 37 (11, 15, 11), Autriche 19 (7, 4, 8).

Évolution du score :
1-0 à 06'49" : Jeglic assisté de Sabolic et Robar (sup. num.)
2-0 à 24'16" : Mursak assisté de Pretnar et Sabolic (sup. num.)
2-1 à 29'16" : Schlacher
3-1 à 30'11" : A. Kopitar assisté de Mursak et Sabolic (sup. num.)
4-1 à 47'20" : Kranjc assisté de Pretnar et Kopitar (sup. num.)
4-2 à 50'09" : M. Raffl assisté de Latusa et Oberkofler
5-2 à 52'48" : M. Rodman assisté de A. Kopitar
5-3 à 54'09" : S. Geier assisté de Schuller
6-3 à 58'35" : Urbas assisté de M. Rodman (cage vide)


Slovénie

Gardien : Andrej Hocevar.

Défenseurs : Ales Kranjc - Klemen Pretnar (+1) ; Blaz Gregorc - Mitja Robar ; Andrej Tavzelj (-1) - Ziga Pavlin ; Sabahudin Kovacevic (-1) - Igor Cvetek (-1).

Attaquants : Erik Pance (-1) - Anze Kopitar - Gasper Kopitar (+1) ; Robert Sabolic (-1) - Rok Ticar (-1) - Ziga Jeglic (-1) ; Jan Mursak (4') - Marcel Rodman (+2, 2') - Jan Urbas (2') ; Ziga Pance (-1) - Rok Pajic - Anze Ropret.

Remplaçant : Robert Kristan (G). En réserve : Luka Gracnar (G).

Autriche

Gardien : Bernhard Starkbaum.

Défenseurs : Martin Schumnig (2') - Matthias Trattnig (-1, 6') ; Stefan Ulmer (-1) - Mario Altmann ; Robert Lukas - Johannes Reichel ; Johannes Kirisits (+1) - Andreas Wiedergut (+1).

Attaquants : Oliver Setzinger (-2, 2') - Thomas Koch (C, -1) - Gregor Baumgartner (-1) ; Daniel Oberkofler - Manuel Latusa (+2) - Michael Raffl ; Rafael Rotter (+2) - David Schuller (+1) - Manuel Geier (+1, 2') ; Markus Schlacher (+1) - Michael Schiechl - Konstantin Komarek (2').

Remplaçant : Bernd Brückler (G). En réserve : Fabian Weinhandl (G), Manuel Ganahl. Blessés : Stefan Geier, Martin Ulmer, Thomas Raffl.