Mannheim - Cologne (DEL, 21e journée)

LehouxYanickAdler Mannheim - Kölner Haie, l'affiche ne faisait plus saliver depuis quelques temps en Allemagne. Si les Aigles de Mannheim ont effectué un retour en force depuis deux ans malgré la souveraineté des Eisbären Berlin, les Requins de Cologne, finalistes en 2008 avant de connaître quatre ans de déconvenues, sont de nouveau au sommet. Mannheim au premier rang, Cologne au deuxième (à 5 points de retard mais un match en moins), les deux meilleures équipes du pays se retrouvent à l'occasion de la 21e journée pour un duel explosif.

Lors de leur première confrontation de la saison, Cologne avait pris l'avantage à domicile 3-1, ce fut le 19 octobre. Mais depuis, les Kölner Haie ont cédé leur premier rang et ont connu un mois de novembre difficile, encaissant quatre revers consécutifs alors que les trois dernières représentations ont eu lieu à la maison. Frustrant. Cette défaillance a d'ailleurs permis aux poursuivants, dont Hambourg et Berlin, de se rapprocher.

Quant aux Adler Mannheim, leur régularité leur permet de contenir tout ce petit monde à distance. Depuis leur défaite subie à Cologne, la troupe de Harold Kreis s'est rattrapée en obtenant 19 points sur 24 possibles, porté par un Yanick Lehoux en confiance. Le Montréalais, arrivé la saison passée, déjà auteur de 29 points en 20 parties, en a accumulé 9 au cours des trois dernières joutes ! Kreis : "Yanick est un joueur qu'un entraîneur veut embrasser ou tuer. En ce moment, il est couvert de rouge à lèvres."

Cependant, de son côté, Uwe Krupp retrouve Danny aus den Birken, son gardien numéro 1 ennuyé par une blessure récurrente à l'aine, dont la dernière prestation datait du 28 octobre ponctuée d'un blanchissage obtenu contre Düsseldorf (4-0). 

On imagine alors le choc psychologique que pourrait procurer un tel retour. Car la confiance sera finalement dans le camp de Cologne, en témoigne le cafouillage de Denis Reul en zone neutre qui permet aux visiteurs de se procurer un 2 contre 1 après 6 minutes de jeu. Andreas Falk et Christophe Minard s'amusent "à toi-à moi" devant Dennis Endras, c'est finalement Minard qui ouvre le score. Les Aigles créeront l'égalité, pour la seule fois du match, deux minutes plus tard en supériorité numérique. Douglas Manik, suffisamment démarqué et patient, embrase la SAP Arena. Une joie de courte durée : Philip Gogulla calme tout le monde et profite d'un rebond laissé libre par Endras après une belle séquence d'Alex Weiß, c'est 2-1 pour Cologne avant la première pause.

Mannheim laissera filer le match. Felix Schütz en embuscade, Daniel Tjärnqvist d'un bon tir croisé et Nathan Robinson lui aussi esseulé par la défense adverse rendront l'addition salée pour des Aigles qui ne pourront répliquer que par Matthias Plachta. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé : l'équipe locale n'a donné aucun répit avec 35 tentatives mais s'est retrouvée face à un Danny aus den Birken brillant, redonnant confiance à des squales, très rigoureux, désormais revenus à deux points du leader. La chasse aux aigles est lancée...

Commentaires d'après-match

Teal Fowler (manager de Mannheim) : "Nous avons aussi joué de manière inconstante durant notre série de victoires. Ce match sonne le réveil. Peut-être que cela sera maintenant plus facile de clarifier certaines choses."

Uwe Krupp (entraîneur de Cologne) : "Nous savions que cela ne serait pas un match facile. Nous étions prêts à une partie rapide avec des chances de chaque côté. Notre discipline d'équipe nous a distingués. Deux pénalités seulement contre le meilleur powerplay de la ligue. Nous avons bien exploité nos occasions et très bien défendu. Je suis très fier du match de notre équipe."

 

Mannheim - Cologne 2-5 (1-2, 1-3, 0-0)
Vendredi 23 novembre 2012 à la SAP Arena de Mannheim. 13600 spectateurs.
Arbitrage de Carsten Lenhart et Willi Schimm assistés de Robert Schelewski et Andreas Kowert.
Pénalités : Mannheim 2' (0', 2', 0'), Cologne 4' (2', 0', 2').
Tirs : Mannheim 35 (11, 12, 12), Cologne 27 (8, 14, 5).

Évolution du score :
0-1 à 06'17" : Minard assisté de Falk et Robinson
1-1 à 08'07" : Janik assisté de Mauer et M. Goc (sup. num.)
1-2 à 13'32" : Gogulla assisté de Weiß et Müller
1-3 à 25'02" : Schütz assisté de Minard et Falk
1-4 à 28'48" : Tjärnqvist assisté de Stephens et Holmqvist (sup. num.)
2-4 à 31'52" : Plachta assisté de Lehoux et Kink
2-5 à 33'42" : Robinson assisté de Minard et Tripp


Mannheim

Gardien : Dennis Endras.

Défenseurs : James Sifers (-1) - Steven Wagner (-1) ; Dennis Seidenberg,(-1) - Shawn Belle ; Douglas Janik (-2) - Denis Reul (-1, 2') ; Nikolai Goc.

Attaquants : Michael Glumac (-2) - Craig MacDonlad (-1) - Mirko Höfflin (-1) ; Adam Mitchell (-2) - Christoph Ullmann (-2) - Marcel Goc (-2) ; Frank Mauer - Yanick Lehoux (+1) - Ronny Arendt ; Matthias Plachta - Marc El-Sayed (-1) - Marcus Kink.

Remplaçant : Felix Brückmann (G).

Cologne

Gardien : Danny aus den Birken.

Défenseurs : Daniel Tjärnqvist (+2) - Andreas Holmqvist (+3, 2') ; Ales Kranjc (-1) - Moritz Müller (+1) - Mirko Lüdemann ; Torsten Ankert - Kevin Lavallée (+1).

Attaquants : Nathan Robinson (+3) - Andreas Falk (+2) - Christopher Minard (+3) ; Philip Gogulla (+1) - Felix Schütz (+2) - Alexander Weiß (+1) ; Rok Ticar (-1) - Charles Stephens (-1) - John Tripp (-1, 2') ; Marcel Ohmann - Gregory Claaßen - Philip Riefers.

Remplaçant : Youri Ziffzer (G).