Bolzano - Toros Neftekamsk (Coupe Continentale, demi-finale, groupe D)

Cont2013-Bolzano2

Le retour des Allemands en Coupe Continentale était attendu, mais après avoir remporté le tour précédent à domicile, Landshut a échoué avec zéro point et un seul but marqué dans le week-end. "Très déçus", a déclaré l'entraîneur Jiri Ehrensperger pour qualifier l'ambiance dans son vestiaire, car son équipe était venue pour se qualifier en finale. En fait, elle ne s'est jamais remise d'avoir perdu le premier match contre Neftekamsk sur un but de Sergei Salnikov à 21 secondes de la fin (1-2).

Un Salnikov absent de ce dernier match décisif, qui servira à déterminer qui rejoindra Rouen et Donetsk en finale. Bolzano pâtit pour sa part de la blessure de Christian Walcher le premier jour, remplacé par Pontus Moren, Suédois prêté par le club de série A2 Pergine.

À la conférence de presse d'avant le tournoi, Dieter Knoll, le président de Bolzano avait clamé : "Nous n'avons pas donné de poids à la qualification [manquée] en Coupe d'Italie parce qu'à cette période nous disputerons la finale de Coupe Continentale à Donetsk". À l'époque, on pouvait croire à une fanfaronnade. Le HCB ne cesse de se dire en crise, il a commencé le championnat avec trois étrangers et quatre défenseurs seulement, et s'inquiète sur son avenir.

Mais en fait, il attendait son heure et avait coché ce rendez-vous européen. Il a patienté pour recruter l'arrière suédois Niklas Hjalmarsson, vainqueur de la Coupe Stanley 2010 avec Chicago, peu avant le tournoi. Le week-end a permis à Bolzano de se réconcilier avec son public. 4300 spectateurs attendent ce dernier match qualificatif, qui n'est pas le premier du nom : en 2009/10 (défaite aux tirs au but devant Sheffield) et 2008/09 (victoire sur Coventry), le public de la capitale du Haut-Adige avaient déjà assisté à ce genre de match au couteau.

Cette fois, l'adversaire semble cependant plus fort que les champions de Grande-Bretagne (celui de cette année, Belfast, a cédé dès le tour précédent) : le Toros Neftekamsk a en effet remporté la VHL, la deuxième ligue russe, en éliminant notamment l'ambitieux Donetsk. Une équipe rapide et précise. Les Russes paraissent favoris.

 

Poussé par son public, le HCB part cependant fort. Mark McCutcheon, auteur d'un doublé hier dans le 2-0 contre Landshut (dont le dernier but en cage vide), dévie un tir lointain d'Alexander Egger sur la première supériorité numérique après une belle circulation de palet, mais Vladimir Sokhatsky est à la parade. Le jeu s'équilibre peu à peu. Le gardien tchèque Tomas Duba cafouille ensuite derrière sa cage et son dégagement dans la bande est intercepté par Dubrovsky qui donne aussitôt en retrait, mais le tir d'Artem Kareev est arrêté par Duba revenu à temps. C'est en revanche un dégagement contré de Sokhatsky qui aboutit à un but italien : alors que Kamenev est en prison pour dureté, Marco Insam ouvre le score d'un lancer puissant dans le haut du filet (1-0).

Cont2013-BolzanoLa deuxième période met tout de suite Bolzano en danger : Oberdörfer retient une crosse et Borgatello commet une obstruction, laissant le Toros à 5 contre 3 pendant 1'23". Le trio Hjalmarsson-Egger-Sharp tient bon sur cette double infériorité, et c'est quand on croit que la HCB a fait le plus dur que Duba concède l'égalisation, un tir croisé au ras du poteau de Sergei Sentyurin (1-1). Une pénalité d'Insam permet alors aux meneurs offensifs MacGregor Sharp et Mark McCutcheon de démontrer leut utilité en infériorité numérique. Les deux obstructions de Zhmaev et Vassilevsky permettent aux Foxes de jouer à leur tour à 5 contre 3. Sharp échoue cependant sur Sokhatsky.

L'impression de fatigue de Bolzano se confirme au troisième tiers-temps. Les Italiens peinent à suivre le rythme, ce qui s'explique à trois lignes contre quatre, mais ils serrent les boulons en réduisant les espaces. Leur excellent défenseur NHL Niklas Hjalmarsson se permet même une incursion dans l'axe. Mais c'est finalement Neftekamsk qui prend l'avantage par son meilleur joueur du week-end Vitali Kamenev : il reçoit une passe en retrait au premier poteau d'Artyom Gareev, qui a profité d'une faute de patinage du défenseur Hannes Oberdörfer, déséquilibré (1-2). Le but vainqueur ? Non : le passeur Gareev est pénalisé pour cinglage, et Anton Bernard décale parfaitement Markus Gander en cage ouverte pour l'égalisation (2-2). On passe à la prolongation.

Sharp rate son contrôle devant la cage sur une énorme occasion, et on s'approche dangereusemnt des pénaltys, fatals il y a trois ans. MacGregor Sharp protège solidement le palet dans la bande, puis Niklas Hjalmarsson feinte son défenseur Isangulov avant de délivrer une passe en or du revers pour  Mark MacCutcheon au second poteau (3-2).

Désignés joueurs du match : Sergei Sentyurin pour Neftekamsk et Alexander Egger pour Bolzano.

(photo Max Pittis - site officiel de Bolzano)

Commentaires d'après-match

Brian McCutcheon (entraîneur de Bolzano) : "Nous avons joué trois matches en trois jours contre de grandes équipes, et je ne peux que féliciter mes joueurs dont je suis fier. Nous avons joué à trois lignes une demi-finale difficile, et je peux dire qu'à la fin nous avons aussi eu de la chance, mais elle est arrivée grâce à une grande prestation collective. Nous avons un groupe extraordinaire. D'après mes expériences en Coupe Stanley, je suis sûr que la finale sera très excitante pour tout le monde."

Ruslan Suleïmanov (entraîneur de Neftekamsk) : "Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs, ils ont tout donné. Bolzano s'est révélé un adversaire exceptionnel. Le niveau de cette demi-finale était excellent, le jeu était rapide et dur. Nous avions le match en mains, mais quand arrive la prolongation, c'est une question de chance et nous n'avons pas eu la réussite nécessaire dans les moments importants."

 

HC Bolzano - Toros Neftekamsk 3-2 après prolongation (1-0, 0-1, 1-1, 1-0)
Dimanche 25 novembre 2012 à 19h30 au Palaonda de Bolzano. 4300 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli (FRA) et Milan Minar (TCH) assistés de Lazzeri et Mori (ITA).
Pénalités : Bolzano 10' (2', 8', 0', 0') ; Neftekamsk 34' (6', 6'+10', 2', 10').
Tirs : Bolzano 28 (6, 7, 12, 3) ; Neftekamsk 29 (9, 8, 8, 4).

Évolution du score :
1-0 à 15'06" : Insam assisté de Gander et Ambrosi (sup. num.)
1-1 à 32'06" : Sentyurin assisté de Stepanov et Tsirulev
1-2 à 52'50" : Kamenev assisté de Gareev et Dubrovski
2-2 à 56'58" : Gander assisté de Bernard et Hjalmarsson (sup. num.)
3-2 à 64'35" : McCutcheon assisté de Sharp et Hjalmarsson


Bolzano

Gardien : Tomas Duba.

Défenseurs : Niklas Hjalmarsson - Alexander Egger ; Christian Borgatello - Andrea Ambrosi ; Hannes Oberhöfer - Troy Barnes.

Attaquants : Ryan Flynn - MacGregor Sharp - Mark McCutcheon ; Anton Bernard - Markus Gander - Marco Insam ; Enrico Dorigatti - Stefan Zisser - Pontus Moren.

Remplaçants : Günther Hell (G), Daniel Fabris, Federico Gilmozzi, Peter Wunderer, Christian Walcher (genou).

Toros Neftekamsk

Gardien : Vladimir Sokhatski.

Défenseurs : Ildar Isangulov - Pavel Doronin ; Ilya Susloparov - Nikita Tsirulev ; Artyom Zubarev (A) - Aleksei Vasilevsky.

Attaquants : Sergei Sentyurin - Konstantin Bogdanovski (A) - Anatoli Stepanov (C) ; Maksim Frolov - Artyom Gordeev - Vladimir Zhmaev ; Vladimir Karpov - Evgeni Vakhrushev - Ivan Gulyaev ; Egor Dubrovsky - Vitali Kamenev - Artyom Gareev.

Remplaçant : Aleksandr Agopeev (G).