Briançon - Amiens (Ligue Magnus, 12e journée)

Battus largement à Angers (5-1) lors de la demi-finale aller de la Coupe de la Ligue, les Diables rouges, deuxièmes de la Ligue Magnus, affrontent Amiens. Un duel qui oppose les deux équipes ayant la moyenne d'âge la plus jeune dans cette saison 2012-2013 de la Ligue Magnus.

Devant le manque de compétitivité de son équipe face aux grosses cylindrées, l'entraîneur Luciano Basile a décidé de modifier ses lignes. L'association Marc-André Bernier – Toby Lafrance, principale arme de l'offensive briançonnaise, est dissoute. Le Slovène Mitja Šivic fait les frais des nouveaux changements et passe au centre de la troisième ligne. Sixièmes du championnat, les Picards sont eux privés de leur gardien finlandais Juho Santanen.

Les joueurs de Heikki Leime font l'essentiel du jeu durant le premier tiers-temps. Ronan Quemener repousse la venue de Marius Serer depuis l'arrière de la la cage (4') puis le tir de Julien Corriveau (6'). Les Gothiques tiennent le palet mais sont malgré tout peu dangereux. Comme leurs hôtes même si Léo Bertein réalise un bel arrêt sur un slap de Jakob Milovanovič lorsque Serer est en prison (13'). Et un tir de Bernier est repris hors du cadre par Boštjan Goličič (17'). Les locaux manquent de rythme sur leur glaçon et manquent d'automatismes entre eux. La nouvelle configuration n'a pas été assimilée durant le court laps de temps qui s'est écoulé depuis le déplacement au Haras.

SZELIGviktor110924057Au retour des vestiaires, Basile décide donc de retoucher son alignement. Lafrance et Loic Lampérier retrouvent Bernier sur la première ligne. Une pause qui a aussi permis aux rouges de récupérer un meilleur coup de patin. Lampérier échoue par trois fois consécutives sur Bertein. D'abord en prenant de vitesse Alexis Besson qui venait de tomber, puis sur un deuxième lancer de près et enfin en étant écœuré par la mitaine ferme de Bertein (23'). Lafrance se retrouve seul face au jeune gardien et sur la contre-attaque Martin Gascon obtient la même opportunité face à Quemener (23'). Trabichet monte aux avants-postes et voit son lancer détourné de la botte (25').

Alors que son équipe évolue en désavantage numérique, David Bastien adresse un tir sous la transversale ; le jeu se poursuit et ces quelques secondes de flottement profitent à Bastien qui revient tromper Quemener (0-1, 26'27''). Luka Bašič insiste par deux fois (27', 28'). Quemener sauve du bout du gant un tir de Valentin Claireaux servi par Gascon lorsque les Gothiques sont en infériorité numérique (30'). Mitja Šivic essaye dans un angle fermé et Bernier reprend alors que la pénalité contre Vincent Bachet vient de s'achever (31'). Le capitaine briançonnais est à son tour sanctionné et Amiens en profite. Le slap de Jimmy Santala au ras de la glace file entre les jambières de Quemener (0-2, 32'18'').

À une vingtaine de secondes de la sirène, Cédric Di Dio Balsamo prend de vitesse les défenseurs et ne laisse aucune chance à Bertein. L'international junior, en dépit d'un temps de jeu limité aux infériorités numériques durant cette soirée, saisit cette opportunité pour relancer son équipe avant la dernière période (1-2, 39'37'').

Quemener s'oppose au tir de Romain Bault parti en deux contre un (42'), et aux tirs de Corriveau servi par Bašič (46'). Bertein capte le lancer balayé de David Labrecque (45'). Mais Briançon et ses leaders s'affolent à cinq minutes de la sirène quand la rotation des lignes se resserre à deux blocs. La première ligne retrouve ses automatismes avec Šivic qui repasse aux côtés de Lafrance et Bernier. Lafrance file derrière le but sans oublier de transmettre le disque au premier poteau pour Bernier (2-2, 55'13''). Un tir excentré de Grégory Béron inquiète Quemener (58') mais le score n'évolue plus durant le temps réglementaire.

Les Diables rouges finissent mieux le match que leurs adversaires. Bertein est mis à contribution par Teddy Trabichet (61'). Thomas Roussel lance de la ligne bleue (62'). Labrecque répond en slalomant entre les défenseurs mais Bertein bloque le disque couché sur le dos (63'). Finalement, Bernier et Lafrance insistent devant le but et le centre met fin au suspense (3-2, 64'04'').

Briançon l'emporte 3-2 en prolongation. Amiens prend un point mérité après longtemps cru tenir la victoire. Revenue au score grâce à Di Dio Balsamo, l'équipe de la ville haute a su inverser la tendance en fin de match sous l'impulsion de sa première ligne offensive, Lafrance en tête. Briançon conforte sa deuxième place et Amiens reste sixième.

 

Briançon – Amiens 3-2 a.p. (0-0, 1-2, 1-0, 1-0)

Vendredi 30 novembre à 20h30 à la patinoire René Froger.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de
Matthieu Barbez et Adrian Popa.

Pénalités : Briançon : 12' (2', 4', 6', 0') ; Amiens : 8' (2', 4', 2', 0')
Tirs : Briançon : 36 (8, 16, 7, 5) ; Amiens : 30 (10, 10, 9, 1)

Évolution du score :
0-1 à 26'27" : Bastien assisté de Corriveau et Santala (inf. num.)
0-2 à 32'18" : Santala assisté de Béron et Gascon (sup. num.)
1-2 à 39'37" : Di Dio Balsamo assisté de Szélig et Lafrance (inf. num.)
2-2 à 55'13" : Bernier assisté de Šivic et Lafrance
3-2 à 64'04" : Lafrance assisté de Bernier et
Szélig

 

Briançon

Gardien : Ronan Quemener.

Défenseurs : Viktor Szélig (A) – Brett Wysopal ; Jakob Milovanovič – Teddy Trabichet (A) – Michal Korenko – Teemu Linkomaa.

Attaquants : Boštjan Goličič – David Labrecque – Marc-André Bernier (C) ; Loïc Lampérier – Toby Lafrance – Olli Jokinen ; Matthieu Frecon – Mitja Šivic – Sébastien Rohat ; Cédric Di Dio Balsamo ; Peter Bourgaut.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Pierre Crinon, Thomas Lapointe, Guillaume Michelon. Absents : Florian Chakiachvili (adducteurs ?), Thybaud Rouillard.

Amiens

Gardien : Léo Bertein.

Défenseurs : Jimmy Santala – Kevin Bergin (A) ; Aziz Baazi – Thomas Roussel ; Vincent Bachet (C) – Alexis Besson.

Attaquants : Grégory Beron – Martin Gascon (A) – Valentin Claireaux ; Julien Broissoit-Corriveau – David Bastien – Romain Carpentier ; Romain Bault – Marius Serer – Luka Bašič ; Aina Benjamin Rambelo.

Remplaçants : Quentin Kello (G), Nicolas Leclerc. Absent : Juho Santanen (blessé).