Ligue Magnus (13e journée) : on boucle la phase aller

C'est fou comme le temps passe vite. À peine trois mois depuis la reprise, douze petites journées de championnat, et la Ligue Magnus termine ce soir la phase aller de sa saison régulière. Déjà. Avec, histoire de marquer le coup et en affiche, un duel pour le podium entre Grenoble et Briançon, deux équipes éliminées mardi soir en Coupe de la Ligue.

Un échec pas fait pour arranger les affaires des Brûleurs de Loups, en plein doute depuis quelques semaines. Mine de rien, les Isérois n'ont plus gagné en championnat depuis un bon mois. Leur dernière victoire remonte au 3 novembre (4-1 à Caen). Et ils restent, depuis, sur une triste série de quatre défaites, dont deux sur leur glace de Pôle Sud. Du coup, après un début de championnat idyllique, les joueurs de Jean-François Dufour ont dévissé au classement. Ils comptent désormais huit points de retard sur la tête. Une victoire contre Briançon, malgré les absences de Joris Bedin, Mathieu Briand et Antoine Bonvalot, tous retenus par l''équipe de France U20, ainsi que de Sylvain Dufresne (blessé), et les BDL pourraient, enfin, retrouver le sourire. Dans le camp d'en face, les Diables Rouges ont eux aussi besoin de marquer des points, condition sine qua non pour rester dans la foulée d'Angers. Mais les Haut-Alpins seront forcés d'évoluer sans leur gardien habituel, Ronan Quemener, suspendu.

Dijon pourrait passer une rude soirée contre Rouen. Après un début de championnat raté, les triples champions de France ont repris du poil de la bête, au point de retrouver le podium le week-end dernier. Les Dragons ont l'occasion, en Bourgogne, de distancer un adversaire direct qu'ils ne dominent pour le moment que d'un point. Surtout, depuis son accession en élite, Dijon a systématiquement perdu dans son antre de Trimolet à chacune des visites, en championnat, de l'équipe normande (3-10 en novembre 2002, 4-11 en mars 2003, 2-5 en janvier 2005, 4-6 en septembre 2005, 3-5 en mars 2006, 3-4 ap en février 2007, 2-7 en décembre 2007, 2-5 en mars 2008, 2-4 en novembre 2008, 2-4 en janvier 2010, 2-11 en février 2011 et 3-5 en décembre 2011). Ce soir, les Ducs de Jarmo Tolvanen, toujours meilleure attaque de la ligue, vont aussi devoir évoluer sans Benoît Quessandier, Jacques Evrard et Joffrey Pingrit, blessés, sans Quentin Mahier, sélectionné avec les Bleuets, et sans Rodi Short, suspendu.

Battus par le 13e samedi dernier (3-1 à Chamonix), les Ducs d'Angers sont-ils en danger ce soir contre Caen, 14e et bon dernier de Ligue Magnus ? A priori non, malgré les absences de Tomas Baluch (blessé) et Jonathan Harty (suspendu), voire de Marc Bélanger, incertain. Le leader s'est remis dans le sens de la marche mardi soir en se qualifiant pour la finale de la Coupe de la Ligue. Les Drakkars, eux, ont coulé contre tous les gros qu'ils ont affronté cette saison (7-2 à Briançon, 6-0 à Dijon, 8-3 à Rouen, 4-1 contre Grenoble). On se souvient tout de même, à Angers, que les Bas-Normands étaient venus s'imposer au Haras la saison passée (2-4 le 26 décembre). Pas question, donc, de prendre cette rencontre à la légère.

Rien ne va plus à Épinal. Les Dauphins, battus cinq fois lors de leurs six derniers matchs, flirtent à la zone rouge. Et Anthony Maurice a piqué une grande colère sur le site Internet de son club. Ses joueurs tâcheront de se relancer ce soir contre Morzine/Avoriaz. Des Haut-Savoyards qui cette saison alternent le bon (7-2 samedi dernier contre Dijon) et le mauvais (9-2 encaissé contre Briançon fin novembre). Après une entame de LM manquée, Gap et Chamonix ont retrouvé des couleurs. Les deux clubs s'affrontent ce soir. Les Rapaces pourraient en profiter pour se rapprocher du top 5. Et les Chamois pour sortir de la zone rouge. C'est sans Nick Pitsikoulis, blessé, que Villard-de-Lans monte à Mulhouse. Les Ours essaieront d'y remporter leur quatrième victoire de la saison en déplacement, face à des Scorpions privés de Per Braxenholm et Cristofer Löfberg, blessés, et toujours si peu à l'aise à domicile (une victoire pour six défaites).

Épinal (11e, 12 pts, 5 v, 2 dap, 5 d) - Morzine/Avoriaz (7e, 13 pts, 6 v, 1 dap, 5 d), aujourd'hui à 18 heures. La cote : Épinal 55 % / Morzine/Avoriaz 45 %.

Mulhouse (12e, 10 pts, 4 v, 2 dap, 6 d) - Villard-de-Lans (10e, 12 pts, 6 v, 6 d), aujourd'hui à 18 heures. La cote : Mulhouse 60 % / Villard-de-Lans 40 %.

Angers (1er, 21 pts, 10 v, 1 dap, 1 d) - Caen (14e, 6 pts, 3 v, 9 d), aujourd'hui à 18 h 30. La cote : Angers 70 % / Caen 30 %.

Grenoble (5e, 13 pts, 6 v, 1 dap, 5 d) - Briançon (2e, 18 pts, 9 v, 3 d), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Grenoble 55 % / Briançon 45 %.

Dijon (4e, 14 pts, 7 v, 5 d) - Rouen (3e, 15 pts, 7 v, 1 dap, 4 d), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Dijon 40 % / Rouen 60 %.

Gap (9e, 12 pts, 5 v, 2 dap, 5 d) - Chamonix (13e, 9 pts, 4 v, 1 dap, 7 d), aujourd'hui à 20 h 30. La cote : Gap 60 % / Chamonix 40 %.

La rencontre Amiens - Strasbourg se disputera le 12 février.

pts : points ; v : victoires ; d : défaites ; dap : défaites après prolongation ou aux tirs au but.

Prochaine journée (samedi 22 décembre) : Strasbourg - Mulhouse, Dijon - Grenoble, Briançon - Gap, Chamonix - Épinal, Rouen - Amiens, Morzine/Avoriaz - Angers, Villard-de-Lans - Caen.