Slovénie - Bélarus (Mondial U20, division IA, Amiens, 1re journée)

2012-12-09-Slovenie-Belarus3Depuis sa relégation de l'élite mondiale U20 en 2005/06, le Bélarus essaie chaque année de remonter, mais a échoué cinq fois de suite à la deuxième place. Ce premier match est donc l'occasion de vérifier s'il se place encore en favori, ou s'il risque de reculer à force de ne plus avancer. Ses deux victoires probantes sur le Kazakhstan (6-2 et 5-1) en préparation lui ont en tout cas donné le plein de confiance.

La Slovénie, elle, devrait plutôt viser le maintien. C'est une formation de niveau proche de l'équipe de France, et il sera intéressant à ce titre de la voir à l'oeuvre contre un gros bras.

Le constat sera sans ambages sur le niveau et les ambitions possibles de chacun. La première supériorité numérique du match se transforme en cadeau empoisonné pour la Slovénie : le capitaine biélorusse Artur Gavrus - excellent en un contre un et doté d'une belle vision du jeu - s'échappe en infériorité et glisse le palet du revers entre les bottes du gardien. Très tôt menés au score, les Slovènes ont déjà toutes les peines du monde à sortir de leur zone, et ils n'ont guère de chance de revenir face à une équipe bien organisée défensivement, qui ne laisse pas un seul palet s'approcher de l'enclave. Le Bélarus domine clairement le jeu, techniquement comme physiquement, et impose sa loi sans rémission.

2012-12-09-Slovenie-Belarus2Pourquoi, avec un jeu tellement à sens unique, le score n'est-il que de 1-0 à la mi-match ? Tout simplement parce que la Slovénie a Luka Gracnar. On vous a déjà parlé des débuts réussis en équipe nationale de ce gardien. Chez les juniors, son impact est encore plus grand. Le jeu biélorusse, qui attaque peu la cage, met en lumière ses qualités : il est très prompt à écarter les lancers lointains, de ses jambières ou s'il le faut en usant de la crosse. Il laisse donc peu de rebonds.

Le Bélarus s'obstine et met beaucoup de temps à changer d'approche : Pavel Kazakevich lance plus haut et Gracnar est sans doute perturbé par ce palet qui a touché son masque. Le jeu n'a pas été arrêté pour autant et Evgeni Lisovets prend le rebond dans le cercle gauche (2-0).

Deux buts, en hockey, normalement, ce n'est rien. Ici, c'est un monde. Au troisième tiers-temps, la Slovénie a clairement rangé tout espoir de victoire et fait travailler tout le monde en intégrant un de ses joueurs de quatrième ligne sur chacun de ses trois blocs. C'est encore et toujours Gracnar qui maintient la marque avec deux beaux doubles arrêts.

Normalement, la réforme des championnats du monde a contribué à rendre chaque tournoi très dense entre des équipes proches les unes des autres. Mais entre ces deux pays qui n'étaient séparés que de deux crans aux Mondiaux juniors l'an passé, on a eu l'impression qu'il y avait une bonne division d'écart. Ce qui sera peut-être le cas l'an prochain... Cependant, le Bélarus devra être plus incisif et efficace face aux Scandinaves, et la Slovénie a un sérieux remède contre la relégation : Luka Gracnar.

Désignés joueurs du match : Luka Gracnar pour la Slovénie et Artur Gavrus pour le Bélarus.

(photos Pascal Enault)

2012-12-09-Slovenie-Belarus

 

Slovénie - Bélarus 0-2 (0-1, 0-1, 0-0)
Dimanche 9 décembre 2012 à 12h00 au Coliseum d'Amiens. 223 spectateurs.
Arbitrage de Tom Darnell (GBR) assisté de Matthieu Barbez et Thomas Caillot (FRA).
Pénalités : Slovénie 16' (2', 8', 6') ; Bélarus 10' (4', 6', 0').
Tirs : Slovénie 16 (4, 2, 10) ; Bélarus 51 (17, 20, 14).

Évolution du score :
0-1 à 03'06" : Gavrus assisté de Misyul (inf. num.)
0-2 à 31'01" : Lisovets assisté de Gavrus et Dalidovich


Slovénie

Gardien : Luka Gracnar.

Défenseurs : David Planko (-1) - Miha Logar ; Jurij Repe (-1, 6') - Luka Oberstar (-1) ; Jure Stan (-1) - Gal Zidan ; Nejc Kozar (4').

Attaquants : Aljaz Uduc (-1) [puis Petelin à 40'] - Luka Kalan - Gregor Koblar (C) ; Miha Pesjak (A, -1) - Jaka Podrekar (-1) [puis Pem à 40'] - Jure Sotlar (-1, 4') ; Nik Truden [puis Snoj à 40'] - Nik Humar (A, -1) - Zan Zupan (-1) ; Luka Petelin - Nik Pem - Tadej Snoj.

Remplaçants : Tomaz Trelc (G), Blaz Skrjanec.

Bélarus

Gardien : Yan Shelepnyov.

Défenseurs : Pavel Kazakevich (A, +1) - Evgeni Lisovets (+1) ; Oleg Misyul (+1) - Dmitri Zalamai (+1) ; Ilya Rak - Bogdan Zozon ; Nikita Voles.

Attaquants : Ivan Dunayev (+1, 2') - Artur Gavrus (C, +2, 2') - Roman Kolenchukov (+1) ; Aleksandr Karakulko - Evgeni Samokhin (A) - Dmitri Ambrozheichik ; Pavel Pechur - Artyom Zamlyankin - Denis Dalidovich (+1) ; Kirill Khvesyuk (2'), Evgeni Kuntsevich (2'), Egor Voronov (2').

Remplaçant : Sergei Stepanov (G).