Angers - Caen (Ligue Magnus, 13e journée)

Les Ducs déroulent

Dernier match de la phase aller de cette Ligue Magnus 2012-2013. Duel des extrêmes puisque le leader Angers reçoit la lanterne rouge Caen. Les Ducs, toujours privés de Tomas Baluch et Marc Bélanger, attendent toujours l'arrivée de Michael Steiner (programmée le 15 décembre). Les Drakkars doivent se passer de Brice Chauvel pour ce match.

Il ne fallait pas arriver en retard au Haras puisqu'Angers marque dès sa première occasion. Marcello Ranallo sert Cody Campbell côté droit. Le numéro 50 des Ducs sert alors Éric Fortier qui n'a plus qu'à conclure devant une défense aux abonnés absents (1-0, 0'11"). Grosse colère du coach visiteur qui s'en prend à Maks Selan, mal positionné sur cette action.

Il n'en fallait pas tant pour chauffer un public venu nombreux et sevré de hockey depuis un petit bout de temps (1100 spectateurs). Angers domine outrageusement mais Lucas Normandon – le portier visiteur – n'est nullement abattu par ce désastreux début de match. Au contraire, il rassure ses partenaires en effectuant de belles parades devant Marcello Ranallo (3') ou encore Jonathan Bellemare (7') qui trouve le casque du portier normand. Les Drakkars essaient tant bien que mal de surnager mais il faut bien reconnaître que les Angevins sont sérieux et appliqués, notamment en défense (ou le retour de Pavol Mihalik donne des solutions supplémentaires).

FORTIEReric110903010La première faute sera pour l'Angevin Julien Albert, coupable d'un accrocher involontaire mais bien réel. Les Ducs ne donnent pas l'occasion aux Caennais d'installer leur jeu de puissance. En fin de tiers, Angers va logiquement compter deux unités d'avance. Cody Campbell fait le tour de la cage et tire sur le patin d'un Caennais. Le puck lui revient et il ajuste un Lucas Normandon qui ne s'est pas relevé après le premier tir (2-0, 18'49").

Les Angevins reviennent confiants sur la glace à l'entame de ce deuxième acte. Ils sont vite pénalisés par le pointilleux Nicolas Barbez. Une situation qui ne satisfait nullement le staff des Ducs et Mickaël Juret. Ce qui n'est pas du goût du trio arbitral qui enverra le Président suivre la fin de la rencontre des tribunes. Une aubaine pour les visiteurs qui réussissent péniblement à installer leur jeu de puissance. Quoi qu’il en soit, Caen revient dans la partie grâce à leur défenseur finlandais Miro Rahkola. Par deux fois et de la bleue, il parvient à tromper la vigilance de Florian Hardy. Une première fois sur un tir flottant qui finit le long du poteau droit (2-1, 30'06"). Dans un second temps sur une frappe sèche dans la lunette gauche (2-2, 32'06").

Les Angevins, se sentant victimes d'injustice, vont appuyer sur l'accélérateur et donner une tournure au score qui reflète vraiment la différence de niveau entre les deux équipes. En cinq minutes, ils atomisent les maigres espoirs caennais. En supériorité numérique, Jonathan Harty envoie un missile de la bleue qui finit au-dessus de la botte gauche de Lucas Normandon (3-2, 34'08"). Puis Jeff May part de son camp et slalome tranquillement les lignes adverses avant d'envoyer un tir dans la lucarne gauche (4-2, 38'38"). Superbe action personnelle du numéro 7 angevin qui a montré sur cette échappée toute l'étendue de son talent. Enfin Marcello Ranallo, de derrière le but, tire sur Lucas Normandon qui voit le palet ricocher dans son dos avant de mourir derrière la ligne (5-2, 38'58"). Trois buts d'avance à la fin de la deuxième période qui annihilent presque tout espoir de remontée pour les vaillants – mais limités – Drakkars.

La troisième période sera du même acabit que la fin de deuxième tiers. Une domination physique et technique des locaux qui font encore évoluer le score. Cody Campbell récupère une mauvaise passe de la défense caennaise avant de servir Jonathan Bellemare qui file seul au but défier victorieusement Lucas Normandon (42'19"). Braden Walls y va de son but lorsqu'il reprend à bout portant une passe de derrière la cage de Cody Campbell (53'13"). En fin de match, Valentin Michel – côté gauche – trouvera la lucarne opposée d'un Lucas Normandon complètement délaissé par sa défense.

Un bon match pour les Ducs d'Angers qui finissent donc premiers de la phase aller de la saison régulière. La prestation des Caennais n'augure rien de bon pour la suite de la compétition. Sans nul doute la plus faible équipe que le Haras ait vu évoluer depuis le début de saison.

Étoiles du match : *** Jeff May (Angers), ** Cody Campbell (Angers), * Jonathan Bellemare (Angers).

 

Angers - Caen 8-2 (2-0, 3-2, 3-0)
Samedi 8 décembre 2012 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Nicolas Cregut et Charlotte Girard.
Pénalités : Angers 16' (2', 12', 2') ; Caen 16' (0', 4+10', 2').

Évolution du score :
1-0 à 00'11" : Fortier assisté de Campbell et Ranallo
2-0 à 18'49" : Campbell assisté d'Albert et Henderson
2-1 à 30'06" : Rahkola assisté de Birolini (sup. num.)
2-2 à 32'06" : Rahkola assisté de Geslain (sup. num.)
3-2 à 34'08" : Harty assisté de Busto (sup. num.)
4-2 à 38'38" : May (sup. num.)
5-2 à 38'58" : Ranallo assisté de Fortier et Busto
6-2 à 42'19" : Bellemare assisté de Harty
7-2 à 53'13" : Walls assisté de Campbell et Bellemare
8-2 à 57'16" : Michel assisté d'Albert et May