Danemark - Autriche (Mondial U20, Division IA, Amiens, 3e journée)

2012-12-12-Danemark-AutricheLa journée de repos a été bénéfique à l'Autriche. Pour remplacr ses deux blessés en préparation, Patrick Berr et le potentiel leader offensif Patrick Obrist, deux renforts sont arrivés à leur place, Dominic Zwerger and Florian Kurath, permettant à leur équipe d'aligner quatre lignes complètes.

Elle entame son troisième match des Championnats de la meilleure des façons en ouvrant le score face au Danemark (0-1 ; 1'32), qui, avec la Biélorussie, s'impose comme la nation à abattre. Se partageant les dernières places avec la France et la Slovénie, les Autrichiens adoptent le même esprit que les Bleuets, à qui une victoire serait fortement profitable pour se détacher du groupe fermant la marche. Néanmoins le Danemark a des réserves et y puise pour revenir à égalité par l'intermédiaire de Sebastian Ehlers (1-1 ; 9'11).

Remis dans le bain, ils prennent vite la mesure du jeu autrichien et passent devant au tableau d'affichage à la faveur d'un contre gagnant en infériorité : lancé suite à forechecking gagnant à un homme sur les défenseurs adverses, Nicki Kisum s'en va seul trouer Phillipp Zopf (2-1 ; 15'41). Enfin, avant la pause, les rouges convertissent un powerplay par une déviation au deuxième poteau de Mathias Bau (3-1 ; 19'11).

Le second tiers est un véritable récital danois. Les rouges enfilent les buts face à des Autrichiens un peu dépassés, et commettant beaucoup de fautes qui leur sont fatales. Rapidement, les Danois trouvent deux fois le chemin des filets grâce à Sebastian Ehlers et Martin Højbjerg. Les Autrichiens commencent à accuser le coup alors que le Danemark est pleinement dans son match, ne laissant aucun palet exploitable à ses adversaires. Preuve en est, le nombre de tirs cadrés ahurissant des rouges (17).

2012-12-12-Danemark-Autriche2Les Danois travaillent extrêmement en attaque. Très peu pénalisés, ils imposent leur rythme ainsi que leur style de jeu. À 5 contre 3, Sebastian Ehlers marque à nouveau d'une déviation au second poteau, qui rebondit sur le dos du malheureux gardien blanc Zopf, titularisé pour la première fois. Pas à la fête, l'Autriche encaisse encore un but de Meyer à 5 contre 4 (7-1 ; 31'44). Ils tuent quand même deux nouvelles pénalités consécutives et sauvent l'honneur malgré tout sous l'impulsion d'Alexander Cijan (7-2 ; 38'31).

Les Autrichiens ont rechargé leurs batteries durant le temps du second surfaçage et stoppent donc l'hémorragie dans le dernier tiers alors que David Kickert a pris place dans les buts à la place de Zopf. Ce n'est pas pour autant que les blancs arrivent à se procurer plus d'occasions. Le portier danois passe un match relativement tranquille, et sans se refroidir, détourne les quelques tirs qui le visent. De l'autre bout du glaçon, il peut ainsi assister à la huitième réalisation de ses coéquipiers, une nouvelle fois en supériorité numérique (8-2 ; 50'57).

Très sérieux en défense, le Danemark ne laisse pas réellement un seul Autrichien s'infiltrer trop dangereusement dans sa zone. Les rouges repartent investir leur zone offensive, comme au cours de la plupart du match, mais se retrouvent pénalisés deux fois sucessivement. Sebastian Feuk a ainsi l'occasion de se réchauffer en s'interposant face à toutes les tentatives autrichiennes. Il ne peut toutefois rien faire sur un slap de Christoph Duller (8-3 ; 57'29).

Le Danemark a été implacable à l'instar d'un Sebastian Ehlers impressionnant : en plus de des trois buts, il a remporté 17 mises au jeu et n'en a perdu que 4 !

Désignés joueurs du match : Sebastian Ehlers pour le Danemark et Landan Viveiros pour l'Autriche.

Commentaires d'après-match

Jørgen Illemann (manager du Danemark) : "Nous progressions, et nous sommes de plus en plus disciplinés au fil du tournoi. Il y avait une classe d'écart, et après le 2-1 en infériorité de Nicki Kisum, il n'y a pas eu le moindre doute sur l'issue du match. Nous nous sentons forts en attaque et en powerplay. Nous nous sommes créé beaucoup d'occasions et de buts. Ensuite, les Autrichiens ont commencé à jouer physiquement, pas salement. Mais ils ont eu du mal à attraper nos joueurs qui étaient les meilleurs patineurs. D'où les nombreuses pénalités. Nous sommes optimistes avant de rencontrer la Norvège et le Bélarus. Deux finales que nous attendons."

(photos de Pascal Enault)

2012-12-12-Danemark-Autriche1

 

Danemark - Autriche 8-3 (3-1, 4-1, 1-1)
Mercredi 12 décembre 2012 à 12h00 au Coliseum d'Amiens. 152 spectateurs.
Arbitrage de Tom Darnell (GBR) assisté d'Andreas Kowert (ALL) et Sotaro Yamaguchi (JAP).
Pénalités : Danemark 12' (6', 2', 4') ; Autriche 20' (2', 10', 8').
Tirs : Danemark 38 (10, 17, 11) ; Autriche 29 (8, 9, 12).

Évolution du score :
0-1 à 01'32" : Ban assisté de Rauchenwald
1-1 à 09'11" : S. Ehlers assisté de Bjorkstrand et Spelling
2-1 à 15'41" : Kisum (inf. num.)
3-1 à 19'11" : Bau assisté de Russell et Illemann
4-1 à 22'45" : S. Ehlers assisté de Spelling et Bjorkstrand
5-1 à 24'32" : Ma. Højbjerg assisté de Søndergaard et Mi. Højbjerg
6-1 à 28'07" : S. Ehlers assisté de Spelling et Ma. Højbjerg
7-1 à 31'44" : Meyer assisté de Spelling et Illemann (sup. num.)
7-2 à 38'31" : Cijan assisté de Bischofsberger
8-2 à 50'57" : Bjorkstrand assisté de S. Ehlers et Mi. Højbjerg (sup. num.)
8-3 à 57'29" : Duller assisté de Layne Viveiros et Rauchenwald (double sup. num.)


Danemark

Gardien : Sebastian Feuk.

Défenseurs : Bjorn Uldall (+5) - Marco Illemann (+5) ; Patrick Madsen (A) - Anders Thode ; Christoffer Lindhøj (-1) - Rasmus Knudsen (-2) ; Sebastian Bergholt (-1).

Attaquants : Nicolai Meyer (+1) - Patrick Russell (C, +1, 2') - Mathias Bau (+1) ; Oliver Bjorkstrand (+1, 2') - Sebastian Ehlers (+1) - Thomas Spelling (A, +1) ; Martin Højbjerg - Thomas Søndergaard - Mikkel Højbjerg (2') ; Nicki Kisum (+1) - Kristoffer Lauridsen (+1, 2') - Patrick Rasmussen ; Mads Eller (4').

Remplaçant : George Sørensen (G).

Autriche

Gardien : Phillipp Zopf puis David Kickert à 40'00".

Défenseurs : Bernhard Fechtig (-2, 2') - Nicolas Paul (A, -1) ; Layne Viveiros (-1) - Patrick Peter (-1, 4') ; Landan Viveiros (+1) - Niklas Mayrhauser (-3) ; Christoph Duller (+1).

Attaquants : Philipp Cirtek - Stephan Fellinger (-1, 2') - Florian Kurath (-2, 4') ; Kevin Schettina (A, -1) - Johannes Bischofberger (C, +1) - Alexander Cijan ; Daniel Ban - Alexander Rauchenwald (2') - Philipp Kreuzer (2') ; Smail Samardzic (-2) - Thomas Mader (-1, 2') - Dominic Zwerger (-1, 2') ; Philipp Koczera (-1).