Bélarus - France (Mondial U20, Division IA, Amiens, 4e journée)

2012-12-13-Belarus-FranceLe ton est donné d'entrée par la Biélorussie qui chope un palet perdu en zone neutre pour battre Antoine Bonvalot en lucarne (1-0 ; 0'25). La réaction française ne tarde pas, en supériorité numérique, les Bleuets ramènent la rondelle en zone d'attaque et Axel Rioux glisse le puck sous les bottes de Yan Shelepnyov (1-1 ; 2'32).

Alors que les Français écartent le danger en infériorité, les Biélorusses ont vite fait un tour et Dimitri Ambrozheichik se retrouve seul sur la droite d'Antoine Bonvalot qui, même s'il oppose sa crosse, était trop avancé devant ses filets (2-1 ; 3'37). Le match est rythmé et les jeunes Français semblent galvanisés ce soir, portés par l'ambiance sans doute. Simon Barbero envoie un shoot puissant de la bleue au fond des filets adverses (2-2 ; 6'52).

Très appliqués pour leur deuxième infériorité à la mi-match, les Français se dégagent et font le pressing face au jeu vif de leurs rivaux. Les Bleuets sont tout près de prendre l'avantage en fin de match sur un break mais ce sont finalement les Biélorusses qui profitent de leur quatrième avantage numérique grâce à Yevgeni Samokhin (3-2 ; 18'58).

La partie est affolante et le tableau d'affichage sans cesse modifié. La France d'abord revient vite à hauteur de ses adversaires grâce encore une fois à Axel Rioux à mi-distance (3-3 ; 22'34) mais les rouges répondent quasiment immédiatement par leur capitaine Artur Gavrus (4-3 ; 23'16). Dans la foulée, la Biélorussie met à profit un jeu de puissance (5-3 ; 25'29), et alors que les Français tentaient de profiter à leur tour d'un avantage numérique, les Biélorusses se dégagent sur la sortie de prison mais le puck est mal renvoyé à l'avant et atterrit dans la palette de Dmitri Zalamai qui n'en demandait pas tant pour tromper Antoine Bonvalot (6-3 ; 28'13).

2012-12-13-Belarus-France2L'addition commence à se faire lourde pour les Bleuets qui résistaient au prix de tant d'efforts, mais les rouges ont haussé le ton. Accrocheurs, mordants, ils ne laissent aucun palet à la France et sont capables de tirer sous n'importe quel angle. Les Bleuets tiennent le choc mais cèdent une nouvelle fois. Alors que les Biélorusses venaient de se sacrifier pour anéantir une action française, ils repartent vite en attaque et Dunayev troue Antoine Bonvalot de loin (7-3 ; 39'42).

Les Biélorusses imposent un niveau nettement supérieur depuis le second tiers et récitent leur hockey absolument par cœur face à des Français qui, lorsqu'ils essaient, ne se suivent pas. La tête un peu sous l'eau, les blancs résistent tant qu'ils peuvent mais un passing en trio est gagnant pour les rouges (8-3 ; 46'53). Quelques instants plus tard, les Bleuets ont deux opportunités de réduire le score mais butent sur Sergei Stepanov qui remplace brillamment son coéquipier Yan Shelepnyov pour la fin de match. Les bleus sont fatigués et Antoine Bonvalot encaisse encore un but de Dunayev avant de céder sa place à Julian Barrier Heyligen (9-3 ; 51'30).

La partie dégénère mais les Français ne suivent plus, alors les rouges terminent tranquillement leur belle leçon de hockey face au portier français qui ne laissera pas une dixième rondelle percer ses filets.

Désignés joueurs du match : Dmitri Zalamai pour le Bélarus et Jordan Perret pour la France.

(photos de Pascal Enault)

 

Bélarus - France 9-3 (3-2, 4-1, 2-0)
Jeudi 13 décembre 2012 à 19h00 au Coliseum d'Amiens. 1514 spectateurs.
Arbitrage de Thomas Chmielewski (USA) assisté de Scott Dalgleish (GBR) et Sotaro Yamaguchi (JAP).
Pénalités : Bélarus 10' (4', 2', 4') ; France 18' (8', 4', 6').
Tirs : Bélarus 54 (19, 20, 15) ; France 22 (6, 8, 8).

Évolution du score :
1-0 à 00'25" : Gavrus assisté d'Ambrozheichik et Kolenchukov
1-1 à 02'32" : Rioux (sup. num.)
2-1 à 03'37" : Ambrozheichik assisté de Kolenchukov et Zalamai (sup. num.)
2-2 à 06'52" : Barbero assisté de Crinon
3-2 à 18'58" : Samokhin assisté de Zalamai et Misyul (sup. num.)
3-3 à 22'34" : Rioux assisté de Thillet
4-3 à 23'16" : Gavrus assisté de Kolenchukov
5-3 à 25'29" : Dalidovich assisté de Samokhin et Gavrus (sup. num.)
6-3 à 28'13" : Zalamai assisté de Kazakevich
7-3 à 39'42" : Dunayev assisté de Zemlyankin
8-3 à 46'53" : Gavrus assisté de Lisovets et Samokhin
9-3 à 51'30" : Dunayev assisté de Zalamai


Bélarus

Gardien : Yan Shelepnyov puis Sergei Stepanov à 44'28".

Défenseurs : Pavel Kazakevich (A, +2) - Evgeni Lisovets (+2) ; Oleg Misyul (+3, 2') - Dmitri Zalamai (+3, 4') ; Bogdan Zozon (-1, 2') - Ilya Rak (-1) ; Nikita Voles (+1).

Attaquants : Roman Kolenchukov (+3) - Artur Gavrus (C, +3) - Dmitri Ambrozheichik (+2) ; Aleksandr Karakulko - Evgeni Samokhin (A, +1) - Denis Dalidovich (+1, 2') ; Pavel Pechur - Artyom Zamlyankin - Ivan Dunayev (+1) ; Egor Voronov - Kirill Khvesyuk - Artyom Kalashnikov.

Absent : Evgeni Kuntsevich.

France

Gardien : Antoine Bonvalot puis Julian Barrier-Heyligen à 51'30".

Défenseurs : Raphaël Faure (A, -2, 4') - Nicolas Leclerc (-2, 2') ; Pierre Crinon (-1) - Simon Barbero (-2) ; Martin Charpentier - Quentin Mahier (2') ; Gaëtan Cannizzo (-1, 2').

Attaquants : Marius Serer (C, -3) - Mathieu Briand (-3) - Romain Carpentier (-3) ; Guillaume Leclerc (+1, 2') - Maurin Bouvet - Jordann Perret (+1) ; Rémi Thomas (+1, 2') - Dimitri Thillet - Axel Rioux (2') ; Cédric Di Dio Balsamo (-2) - Yann Millet (A, -2, 2') - Norbert Abramov (-2) ; Loïc Mora.