France - Danemark (EIHC, tournoi de Lyon)

La France rate le coche

2012-12-15-France-Danemark3On ne pouvait rêver meilleure finale pour cette étape lyonnaise de l’European Ice Hockey Challenge puisque la France et le Danemark sont tous deux sortis vainqueurs de leurs deux premières rencontres contre la Slovénie et la Lettonie. Si les succès danois ont été compliqués (à chaque fois à l'issue de l'épreuve des tirs au but), les Tricolores se sont eux imposés nettement plus aisément (6-1 face à la Slovénie et 7-4 contre la Lettonie). Ils abordent donc en position de force ce dernier match avec pour objectif de réaliser la passe de trois et de remporter le tournoi.

Un match que les Bleus devront jouer sans Laurent Meunier et Nicolas Ritz, touchés la veille et ménagés ce soir. L'occasion pour Valentin Claireaux et Loïc Lampérier d'avoir plus de temps de glace, surtout pour Claireaux placé sur la première ligne à la place de Meunier. Florian Hardy retrouve la cage tricolore après l'intérim de Ronan Quemener contre la Lettonie. Il s'agit du dernier match de préparation pour l'équipe de France avant le tournoi de qualification olympique, la dernière occasion donc de peaufiner les réglages face à une équipe toujours difficile à manier.

Les premières minutes se caractérisent par un jeu très physique, pas forcément vu jusque-là dans le tournoi. Les Danois finissent leur mises en échec et les Bleus ne veulent pas être en reste. La première occasion du match est danoise avec un 2 contre 1 entre Nicklas Jensen et Lasse Lassen mais Florian Hardy réalise son premier arrêt décisif. Simon Nielsen n'est pas en reste et répond du tac au tac avec un arrêt important sur une échappée d'Anthony Guttig.

2012-12-15-France-Danemark2En power-play suite à une prison de Lampérier, les Danois ne parviennent pas à inquiéter Hardy mais les Tricolores ne font pas mieux lorsque Lasse Lassen rejoint à son tour la prison.

Les deux équipes ne sont pas très convaincantes en supériorité numérique mais se procurent plus d'occasions à cinq contre cinq : Thor Dresler manque une cage grande ouverte puis Yorick Treille tire sur la jambière de Simon Nielsen. Le remuant Nicklas Jensen revient à la charge mais Hardy sort une belle mitaine sur le tir de l'attaquant de l'AIK.

La meilleure occasion française du tiers est à mette à l'actif de Charles Bertrand qui s'y reprend à plusieurs fois mais ne parvient pas à battre Simon Nielsen. Il obtient quand même une pénalité de Philip Hersby. Les pénalités vont d'ailleurs se succéder pendant les cinq dernières minutes du tiers : Desrosiers, coupable d'avoir un peu trop levé le coude, puis Jesper Jensen et de nouveau Hersby. Une situation de jeu qui aurait pu profiter à Damien Fleury en échappée mais le score reste vierge à la pause.

2012-12-15-France-Danemark4La France aborde le deuxième tiers en supériorité numérique mais sans réussite. Sacha Treille se procure quand même la première échappée du tiers, mais une nouvelle fois Simon Nielsen est impeccable. La réplique vient une nouvelle fois de Nicklas Jensen, certainement le meilleur Danois sur la glace ce soir. Mais Hardy est aussi dans un grand soir et réalise un arrêt impeccable. Le début du deuxième tiers est de nouveau très haché par les pénalités, en grande partie dues au jeu très physique des Danois : à vingt secondes d'intervalle, Jesper Jensen et Daniel Nielsen se succèdent en prison, offrant ainsi une double supériorité numérique aux Bleus. L'occasion est belle mais elle est gâchée par Sacha Treille qui se fait sanctionner pour une obstruction devant la cage danoise. ÀA quatre contre trois, les Bleus ne parviennent pas à faire la différence.

Le jeu est plus fermé dans ce deuxième tiers mais les Bleus parviennent tout de même à porter le danger sur la cage danoise, sur un lancer d'Hecquefeuille dont le rebond est mal exploité ou sur deux tirs cadrés consécutifs de Charles Bertrand. Mais les Danois ont eux aussi leur bonne période, obligeant Hardy à s'employer trois fois de suite sur une action dangereuse de Morten Madsen. Encore une fois, les Français bénéficient d'une supériorité numérique lorsque Nicklas Jensen envoie sur la glace Damien Fleury, mais comme les précédentes, elle sera mal exploitée par un power-play français particulièrement déficient. Damien Fleury est  tout de même tout près de marquer sur une reprise en hauteur mais le palet trouve le poteau. Après deux périodes, le score est toujours nul et vierge.

2012-12-15-France-Danemark7Au début du troisième tiers, les Français repartent à l'attaque. Valentin Claireaux récupère un rebond dans l'axe de Simon Nielsen mais ce dernier se rattrape d'un superbe arrêt de la jambière. Claireaux est pénalisé sur l'action qui suit et les Danois imposent un gros pressing en supériorité numérique mais Hardy tient le choc.

De retour à cinq contre cinq, le score va enfin se débloquer sur un rebond récupéré par Sacha Treille suite à un tir de Damien Fleury. Cette fois Nielsen est enfin battu (1-0, 43'23"). Les Français semblent bien lancés mais ils se relâchent défensivement et laissent Julian Jakobsen trouver une très belle lucarne dans la minute suivante (1-1, 44'30").

Tout est à refaire pour les Bleus mais ces deux buts ont eu le mérite de lancer la rencontre qui soudain s'anime. Le palet va d'une cage à l'autre, les attaques prennent enfin le pas sur les défenses. Frederik Storm s'offre une belle contre-attaque puis Hardy est contraint à quelques arrêts difficiles. Sur l'un d'entre eux, les coups partent et Charles Bertrand en vient aux mains avec Jesper Jensen mais c'est un signe que la tension est montée d'un cran.

2012-12-15-France-Danemark5La France tente de créer des situations devant la cage de Simon Nielsen et elle y parvient sur des tentatives de Claireaux puis Lampérier. Les Danois insistent à leur tour devant la cage française, mais Hardy veille. Le match semble pouvoir basculer à tout moment et cette pénalité de Kirill Starkov semble être une belle opportunité pour les Français. Et d'ailleurs ils sont tout près d'y parvenir : Simon Nielsen essaie de dégager rapidement mais se rate et le palet revient tout de suite dans les crosses françaises. Yorick Treille le récupère et tente de tirer dans la cage grande ouverte, mais Simon Nielsen parvient à détourner in extremis du bout de la mitaine.

Cette fois la France a vraiment laissé passer sa chance. Sur une contre-attaque, Nicklas Jensen se fraye un passage dans la défense tricolore et feinte Hardy (1-2, 58'23"). Le sort du match est joué, la sortie de Hardy permettra même à Jensen de s'offrir un doublé dans la cage vide, scellant définitivement le succès danois (1-3, 59'34").

Le Danemark a su se montrer patient dans ce match, s'appuyant un gros physique qui a empêché les Français de construire leur jeu offensif. La contrepartie a été un grand nombre de pénalités qui auraient pu avoir des conséquences plus fâcheuses, mais les Danois ont parfaitement réussi à neutraliser le power-play tricolore. Le portier Simon Nielsen s'est montré très sûr, multipliant les arrêts décisifs. Nicklas Jensen a été pour sa part l'homme du match en attaque, obtenant une récompense tardive mais méritée à ses efforts. Le Danemark remporte donc le tournoi avec trois victoires en trois matchs !

2012-12-15-France-Danemark6Il aura manqué une petite étincelle dans ce match pour que les Français l'emportent. Les frères Treille, Fleury ou Bertrand ont eu souvent de très belles occasions devant la cage danoise mais ont manqué de réalisme au moment de conclure.

L'équipe de France a sans doute manqué de fraîcheur dans ce match à l'image des nombreux power-play peu inspirés. On était donc loin du festival offensif affiché face à la Slovénie ou à la Lettonie et l'absence de Laurent Meunier y a sans doute contribué, tout comme celle de Nicolas Ritz qui était très en forme jusque-là. Belle satisfaction en revanche du côté de Florian Hardy, auteur d'un match plein et qui confirme avec une belle prestation à ce niveau de compétition. La France termine donc ce tournoi à la deuxième place et peut désormais tourner ses regards vers le tournoi de qualification olympique en Lettonie. Une échéance capitale pour l'équipe de Dave Henderson.

Désignés meilleurs joueurs du match : Florian Hardy (France) et Stefan Lassen (Danemark)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

 

France - Danemark 1-3 (0-0, 0-0, 1-3)

Samedi 15 décembre 2012 à 21h00 au Palais des Sports de Gerland à Lyon. 3474 spectateurs.
Arbitrage de Alexandre Bourreau et Jérémy Rauline (FRA) assistés de Matthieu Loos et Gwilherm Margry (FRA)
Pénalités : France 12' (4', 2', 6'), Danemark 30' (8'+10', 6', 6')
Tirs cadrés : France 30 (11, 6, 13), Danemark 25 (5, 7, 13)

Évolution du score :

1-0 à 43'23" : S.Treille assisté de Fleury
1-1 à 44'30" : Jakobsen assisté de N.Jensen
1-2 à 58'23" : N. Jensen assisté de J.Jensen
1-3 à 59'34" : N. Jensen (cage vide)

 

France

Gardien : Florian Hardy (sorti de 59'10" à 59'34")

Défenseurs : Baptiste Amar (A) - Antonin Manavian ; Vincent Bachet (C) - Kévin Hecquefeuille (A) ; Yohann Auvitu - Nicolas Besch.

Attaquants : Julien Desrosiers (2') - Valentin Claireaux (2') - Yorick Treille ; Sacha Treille (2') - Anthony Guttig - Damien Fleury ; Teddy Da Costa - Brian Hederson - Damien Raux ; Thomas Roussel - Loïc Lampérier (2') - Charles Bertrand (4').

Remplaçant : Ronan Quemener (G). Absents : Nicolas Ritz, Laurent Meunier.

Danemark

Gardien : Simon Nielsen

Défenseurs : Mads Christensen - Daniel Nielsen (A) (2') ; Jesper Jensen (8') - Philip Hersby (4') ; Stefan Lassen (A) - Rasmus Nielsen ; Kasper Jensen.

Attaquants : Morten Poulsen - Morten Madsen (C) - Kirill Starkov (2') ; Nicklas Jensen (2') - Julian Jakobsen - Lasse Lassen (2'+10') ; Patrick Bjorkstrand - Thor Dresler - Frederik Storm ; Kasper Degn - Anders Poulsen - Mads Bødker.

Remplaçants : Patrick Galbraith (G).