République Tchèque - Suède (Euro Hockey Tour 2)

PLEKANEC Tomas-110513-031Qu'il est parfois difficile de confirmer. Vainqueur de l'Euro Hockey Tour, la République Tchèque a d'abord capitulé devant la Finlande (2-3) avant de se faire gifler par la Russie (0-6).

On attend donc ces Tchèques au tournant, toutefois privés des services de Martin Škoula, blessé à l'épaule. En revanche, cela va mieux pour les Suédois, vainqueurs la veille des Finlandais (4-1). Jhonas Enroth, en temps normal gardien des Sabres de Buffalo, effectue d'ailleurs un deuxième départ de suite.

Comme contre les Finlandais, la Suède démarre du bon pied cette rencontre malgré une pénalité rapide contre Patric Hörnqvist.

Dès la pénalité tuée, Nicklas Bäckström gagne l'engagement en zone offensive, cela profite à Marcus Johansson qui dribble Alexander Salak. À la mi-match, la Suède double la mise par ce même Johansson, encore à l’affût, tandis que les Tchèques ne restent pas forcément inactifs. Des efforts qui ne seront pas récompensés, Jhonas Enroth restant imbattable. D'autant plus que Carl Söderberg inscrira le troisième but de la Tre Kronor avant que Joel Lundqvist, servi lors d'un contre par Niklas Persson, n'achève la Tchéquie pour le 4-0.

Pour la République Tchèque, après avoir remporté le Tournoi Karjala en novembre avec une formation moins clinquante (c'est l'ironie de l'histoire), tout a été remis en question avec ce fiasco de la Channel One Cup : 3 défaites et seulement 2 buts marqués, un score cumulé de 2-13. Un comble alors que quelques artilleurs de la NHL comme Plekanec, Krejcí ou Hemský s'étaient joints cette fois-ci pour l'évènement.

Si la Russie a désormais des certitudes plein la tête avec son équipe purement olympique, c'est devenu un vrai casse-tête pour le coach tchèque Alois Hadamczik. La Suède est mieux lotie après sa débâcle d'ouverture contre l'artillerie russe. Auteur d'un jeu blanc en bloquant les 33 lancers de ses adversaires, Jhonas Enroth a confirmé ses bonnes performances obtenues également contre la Finlande. Ajoutez à cela la défense robuste et l'efficacité de certains trios très complémentaires, la Suède a retrouvé de l'optimisme.

Commentaires d'après-match

Tomáš Plekanec (attaquant de la République Tchèque) : "Nous avions nos chances. Mais au vu du nombre d'erreurs et du travail général que nous avons effectué, nous ne méritions pas un autre résultat. Avec deux buts en trois rencontres, c'est plutôt difficile de remporter des matches. En défense, ce n'est pas forcément mieux. On s'est pris quatre buts aujourd'hui contre les Suédois, même six contre la Russie. Parfois vous avez de la réussite, parfois non. Ce n'est pas forcément dramatique. Le point positif, c'est que nous n'en sommes pas encore au championnat du monde. Nous aborderons différemment le prochain tournoi, notamment avec plus d'humilité."

Jhonas Enroth (gardien de la Suède) : "Nous avons trouvé les ressources nécessaires pour s'imposer. Nous avons bien joué même si cela n'a pas été parfait mais assez pour s'imposer. J'ai de bonnes sensations, ça m'a permis de faire un bon match comme je l'avais fait hier."


République Tchèque - Suède 0-4 (0-1, 0-1, 0-2)
Dimanche 16 décembre 2012 à 18h00 à la Khodynka de Moscou. 2100 spectateurs.
Arbitrage de Sergei Kulakov et Roman Gofman (RUS).
Pénalités : République Tchèque 10' (4', 6', 0'), Suède 10' (2', 4', 4').
Tirs : République Tchèque 33 (9, 10, 14), Suède 27 (12, 6, 9).

Évolution du score :
0-1 à 05'39" : Johansson assisté de Bäckström
0-2 à 36'29" : Johansson assisté de Viklund et Hedman
0-3 à 46'17" : Söderberg assisté de Stålberg
0-4 à 58'18" : Lundqvist assisté de Persson et Pettersson


République Tchèque

Gardien : Alexander Salak.

Défenseurs : Jakub Nakladal - Zdenek Kutlák ; Jakub Kindl (-2) - Roman Polák (-2) ; Filip Novak (-2, 2') - Ondřej Němec (-2).

Attaquants : Michael Frolík (-2) - Tomáš Plekanec (C, -2, 2') - Jakub Vorácek (-2) ; Petr Koukal (-1, 2') - David Krejcí (-2) - Aleš Hemský (-2) ; Tomáš Rolinek (A) - Petr Nedved (A, 2') - Jakub Petruzálek (2') ; Jakub Orsava - Jan Kovár - Antonín Honejsek ; Martin Ruzicka (-1).

Remplaçant : Ondrej Pavelec (G).

Suède

Gardien : Jhonas Enroth.

Défenseurs : Mattias Bäckman - Staffan Kronwall (C, +1) ; Tobias Viklund (+3, 2') - Victor Hedman (+3) ; Jonas Ahnelöv (+1) - Niclas Burström (2') ; Jonas Frögren.

Attaquants : Marcus Johansson (+2) - Nicklas Bäckström (+2) - Patric Hörnqvist (+2, 2') ; Joakim Lindström - Patrik Berglund - Nicklas Danielsson ; Linus Omark (+1) - Carl Söderberg (+1, 2') - Viktor Stålberg (+1) ; Niklas Persson (A, +1, 2') - Joel Lundqvist (A, +1) - Fredrik Pettersson (+1) ; Jimmie Ericsson.

Remplaçant : Anders Lindbäck (G), Oscar Lindberg.