Suède - Suisse (Mondial U20, groupe A)

SUE - SUIIl y a eu l'avènement de l'équipe nationale suisse senior, capable désormais de battre n'importe quelle sélection, même en configuration olympique. Mais qu'en est-il des juniors ? De la relève ? De ceux qui pourraient dans les années à venir faire de la nation helvète, définitivement, une des grandes puissances du hockey mondial ?

Rarement dans un championnat du monde junior la Suisse n'a aligné une équipe de ce calibre. Médaillée de bronze en 1998, demi-finaliste en 2010, cinquième en 2011, la Nati rêve d'une place de choix. Ceux-ci se sont d'ailleurs bien amusés, emmenés par Tanner Richard (3 passes) et Mike Künzle (2 buts), face à la Lettonie en ouverture : 7-2 ! Les voilà réconfortés mais confrontés à un test d'envergure : la Suède, championne du monde en titre et qui a dominé aisément la Tchéquie 4-1.

Les deux défenses sont particulièrement vigilantes. La Suède essaie tout de même de prendre les choses en main. Rickard Rakell, pris en sandwich, passe en force et libère le puck pour Filip Forsberg, dans une meilleure position. Il s'offre la première occasion franche mais d'autres vont suivre. Alexander Wennberg effectue le tour de la cage, il sert au poteau opposé Nick Sörensen. Forsberg, posté derrière le but, décide même d'y aller seul. Une cage vide sous son nez, un lancer trop enlevé, Forsberg est décidément très actif, mais Melvin Nyffeler ne veut rien savoir.

Dominée, la Suisse finit par dégainer. Forsberg est à l'origine d'une mêlée sur le but de Nyffeler sauf que le palet ressort rapidement pour la Nati qui part en contre à 3 contre 2 : à gauche, Lino Martschini donne à Eliot Antonietti qui d'un lancer balayé débloque le tableau de marque (0-1, 14'04"). Jusque-là cantonnée à défendre, la Suisse reprend de l'aplomb et devient dangereuse. La dernière occasion dans ce premier tiers-temps sera toutefois suédoise. Emil Djuse déborde à droite et frappe. Si le palet passe entre les jambières de Nyffeler, celui-ci prend une autre trajectoire en rebondissant sur un peu de neige, assez pour dévier à quelques centimètres du but !

SUE - SUI 3De retour des vestiaires, la Tre Kronor va tenter d'égaliser au plus vite. Malgré tout, Elias Lindholm, Victor Rask et Alexander Wennberg sont trop excentrés. La Suisse est elle à deux doigts de doubler la mise.

Tout d'abord, Lukas Balmelli, le long de la bande, passe à Lino Martschini devant l'enclave. Puis Christoph Bertschy tire de la gauche mais effleure l'épaule de Joel Lassinantti. À la mi-match, Tanner Richard rejoint la prison pour une crosse haute. Vingt secondes plus tard, il va en ressortir.

Molin tente la transversale vers Collberg qui frappe instantanément (1-1, 30'32"). Deux minutes plus tard, Tom Nilsson est lui-aussi pénalisé pour avoir retenu Richard. La Suisse en profite également. Martschini lance de loin, la rondelle se retrouve dans les patins de Mike Künzle qui marque facilement dans un angle découvert (1-2, 32'09"). Les Helvètes reprennent ainsi les devants malgré un nouveau rebond pour Rask et les dribbles renversants de Sandberg.

Alors que la troisième période a tout juste redémarré, la Suisse remet un coup de pression. Slap puissant de Robin Leone qui permet un rebond pour Lukas Sieber avant que Dario Simion et Lukas Balmelli tentent également l'abordage. La Suède va finalement bien s'en sortir, d'autant plus qu'elle va créer l'égalité, contre le cours du jeu, il faut bien l'avouer. Rakell remporte la mise en jeu, derrière se trouve Djuse qui frappe (2-2, 46'14").

La jeune troupe de Rönnberg domine à son tour et passe près de prendre l'avantage par Collberg, Boyce Rotevall, Arvidsson ainsi qu'un "une-deux" bien négocié entre Karlsson et Rakell. Les Suisses tenteront bien de rendre les coups, notamment par Bertschy et Neuenschwander. Mais même Lindholm ne pourra empêcher la prolongation, parti en contre mais couvert de justesse par Kukan. Les cinq minutes de temps supplémentaire seront finalement inutiles malgré deux occasions franches. D'abord Wennberg qui remporte l'engagement, force le passage dans son couloir droit et sert à ses côtés Forsberg, seul, dont le tir du revers n'est pas cadré. Ensuite Bertaggia, à la bleue, qui d'une diagonale mobilise Christian Marti, il ne peut toucher que le petit filet.

SUE - SUI 2Alors que tout le monde se pose avant la séance des tirs au but, le regard de Rönnberg croise celui de son gardien suppléant Niklas Lundström. Ce dernier se propose d'y aller. Banc  ! Si Vikstrand et Collberg voient leur tentative repoussée par la jambière droite de Nyffeler, celle de Rask sera la bonne. De son côté, Lundström reste intransigeant face à Bertschy, Andrighetto et enfin Martschini, assurant le succès à l'arraché des Scandinaves. La Suède s'est fait peur face à une équipe tenace et énergique qui confirme un statut d'outsider qu'elle ne peut plus cacher.

La Suisse récupère un point précieux face aux champions du monde et avance de nouveau d'un pas vers la reconnaissance. La place en quart de finale est assurée pour la Suède, facile vainqueur de la Lettonie ce samedi (5-1), qui sera peut-être obligée de battre lundi la Finlande pour assurer une première place qui lui permettrait de participer directement aux demi-finales.

Élus joueurs du match : Filip Sandberg pour la Suède, Melvin Nyffeler pour la Suisse. 

Commentaires d'après-match

Roger Rönnberg (entraîneur de la Suède) : "C'était un match fantastique mais extrêmement difficile à gérer. Je suis très satisfait du comportement de mes joueurs, en particulier en troisième période. Je pense que c'est important qu'ils prennent confiance en eux, ce fut le cas aujourd'hui."


Suède - Suisse 2-2 (0-1, 1-1, 1-0, 0-0) / 1-0 aux tirs au but
Vendredi 28 décembre 2012 à 18h00 au Sports Palace de Oufa. 2359 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman (RUS) et Georgij Jablukov (ALL) assistés de Tommy George (USA) et Peter Stano (SLO).
Pénalités : Suède 4' (0', 4', 0', 0'), Suisse 10' (4', 6', 0', 0').
Tirs : Suède 39 (13, 17, 8, 0), Suisse 31 (6, 9, 13, 3).

Évolution du score :
0-1 à 14'04" : Antonietti assisté de Martschini
1-1 à 30'32" : Collberg assisté de Vikstrand et Molin (sup. num.)
1-2 à 32'09" : Künzle assisté de Andrighetto et Martschini (sup. num.)
2-2 à 46'14" : Djuse assisté de Rakell

Tirs au but :
Suède : Vikstrand (arrêté), Collberg (arrêté), Rask (réussi).
Suisse : Bertschy (arrêté), Andrighetto (arrêté), Martschini (arrêté).


Suède

Gardiens : Joel Lassinantti puis Niklas Lundström pour les tirs au but.

Défenseurs : Tom Nilsson (2') - Mikael Vikstrand (+1) ; Robert Hagg (-1) - Emil Djuse ; Christian Djoos - Linus Arnesson.

Attaquants : Filip Forsberg (C) - William Karlsson - Rickard Rakell (A) ; Sebastian Collberg - Elias Lindholm - Emil Molin ; Viktor Arvidsson (2') - Victor Rask - Jacob de la Rose ; Alexander Wennberg - Jeremy Boyce Rotevall (A) - Nick Sörensen ; Filip Sandberg.

Suisse

Gardien : Melvin Nyffeler.

Défenseurs : Cedric Hachler (A, -1, 2') - Dean Kukan (-1) ; Samuel Guerra (+1) - Eliot Antonietti (+1) ; Christian Marti - Mirco Müller ; Phil Baltisberger.

Attaquants : Sven Andrighetto (A, -1) - Tanner Richard (-1, 2') - Mike Künzle (-1) ; Sandro Zangger - Christoph Bertschy (C, 2') - Alessio Bertaggia (2') ; Dario Simion (+1) - Lukas Balmelli (+1, 2') - Lino Martschini (+1) ; Robin Leone - Jan Neuenschwander - Martin Ness ; Lukas Sieber.

Remplaçant : Luca Boltshauser (G).