Briançon - Épinal (Ligue Magnus, 16e journée)

Briançon reçoit Épinal pour le compte de la seizième journée de Ligue Magnus. Un duel qui semble déséquilibré sur le papier entre des Hauts-Alpins deuxièmes et des Vosgiens, onzièmes. Les hommes de Santino Pellegrino, resté au Québec, restent sur cinq défaites consécutives en championnat. Les Dauphins aiment malgré tout venir dans la ville haute puisqu'ils s'étaient imposés à René Froger en 2011 et 2012. Les deux équipes sont au complet.

Le défenseur Jakob Milovanovič s'offre une première offensive sur le but de Gabriel Girard (1'). Son compatriote slovène Gašpr Sušanj écope lui de la première pénalité. Les Diables rouges sont maladroits et ne parviennent pas à installer leur jeu de puissance. Girard répond présent en détournant de la botte une reprise instantanée de Marc-André Bernier (5'). Les Dauphins ouvrent le score sur un beau jeu collectif conclu dans le slot par Ján Plch (0-1, 07'21''). Bernier croit pouvoir égaliser sur un cafouillage devant la cage de Girard (11'). Le Franco-Canadien s'impose face à Mitja Šivic (11'). Yannick Offret riposte en faisant le tour des buts de Ronan Quemener (13'). Le cerbère briançonnais évince de la jambière l'échappée de Steven Caciotti. Danick Bouchard s'amène en deux contre un avec Sušanj mais le défenseur manque d'adresse face à la cage (14').

Briançon souffre et perd la majorité de ses duels. Les Spinaliens en veulent plus et bousculent des locaux qui manquent d'engagement. Quemener sauve encore les siens. Au sol, il contre de la crosse un tir de Michal Petrak (15'). Les visiteurs profitent de leur première supériorité numérique pour doubler la mise. Caciotti s'impose dans le trafic et fructifie la domination spinalienne (0-2, 18'10''). Quemener repousse un tir de Sébastien Gauthier, bien posté dans l'enclave (19'). Un avantage de deux buts sûrement inespéré par les coéquipiers de Stéphane Gervais quelques heures auparavant.

Sušanj repart en prison en début de deuxième période. Mécontent, il en profite pour fracasser le plexiglas du banc des pénalités avec sa crosse (20'49''). Teddy Trabichet monte réceptionner une passe de Šivic lors du cinq contre quatre (22'). Loïc Lampérier tente de faire la différence en fond de glace avant de s'accrocher avec Caciotti (22'59''). Quemener capte de la mitaine le lancer de Bouchard (23'). Fabien Leroy voit son lancer détourné par la transversale alors que son équipe évolue en infériorité numérique (27'). Quelques secondes plus tard,  Milovanovič trompe Girard, masqué, d'un lancer du poignet depuis la ligne bleue (1-2, 28'08'').

Petrak se retourne dans la défense et lance mais Quemener répond présent (29'). Le duel de gardiens se poursuit. Brett Wysopal parvient à s'infiltrer dans la défense (32'). Plch reprend la passe de Petrak venu subtiliser le palet à Milovanovič le long de la bande (39').

Quemener est solide devant Caciotti servi par Gauthier (42'). Il s'oppose au tir de Benjamin Casavant. Petrak fausse compagnie à la défense mais ne parvient pas à armer son lancer  (43'). En fond de glace, Toby Lafrance revient vers la cage pour glisser le palet entre les jambes de Girard (2-2, 46'27''). Quemener est mis à contribution face à Casavant bien alerté par Petrak (48') puis par Bouchard (49').

Il reste un peu plus de sept minutes quand Épinal prend un temps mort et décide de changer son plan de match. Les Spinaliens veulent ramener un point dans les Vosges et laissent le jeu aux Briançonnais. Les rouges ont alors la mainmise sur le disque mais ne trouvent pas immédiatement la faille dans le bloc adverse. Lafrance tente un slap de l'aile (58'). Girard repousse le slap de Milovanovič mais Bernier expédie le le disque au fond (3-2, 58'25''). Un coup dur pour les Spinaliens qui tentent alors le tout pour le tout. Girard file sur le banc. Après avoir failli tout perdre, un slap de Gervais leur offre l'égalisation (3-3, 59'36'') et le point tant recherché.

La prolongation est à l'avantage des rouges. Girard s'emploie face à Lampérier (62'). Les Dauphins tuent une pénalité durant laquelle David Labrecque puis Šivic tentent de faire basculer le match. L'ultime occasion est un raid de Lafrance (68').

Lors de la séance des tirs aux buts, Boštjan Goličič et Viktor Szélig réitèrent leurs réussites observées contre Gap. Gervais et Gauthier leur répondent. Le troisième tireur Milovanovič échoue sur Girard alors Quemener est impuissant face à Bouchard.

Épinal en voulait plus que son adversaire et remporte aux tirs aux buts deux points amplement mérités. La venue, samedi, de Strasbourg qui compte également quinze points au classement est l'occasion de confirmer.

Les Diables rouges décrochent un point flatteur mais important qui leur permet de prendre quatre points d'avance sur Rouen, troisième. Les Briançonnais se déplacent pour la prochaine journée à Villard-de-Lans avant une demi-finale de Coupe de France contre Grenoble qui leur tient sûrement plus à coeur.

 

Briançon - Épinal 3-4 t.a.b. (0-2, 1-0, 2-1, 0-0, 0-1)
Mercredi 2 janvier 2013 à 19h30 à la patinoire René Froger. 2058 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Matthieu Barbez et Frédéric Peuriere.
Tirs : Briançon : 41 (9, 10, 14, 8) ; Épinal : 30 (12, 7, 9, 1)
Pénalités : Briançon : 12' (2', 4', 6', 0') ; Épinal : 28' (2', 10', 4'+10', 2')

Évolution du score :
0-1 à 07'21'' : Plch assisté de Petrak et Casavant
0-2 à 18'10'' : Caciotti assisté de Gauthier et Ouimet (sup. num.)
1-2 à 28'08'' : Milovanovič assisté de Lampérier et Jokinen (sup. num.)
2-2 à 46'27'' : Lafrance assisté de Bernier et Goličič (sup. num.)
3-2 à 58'25'' : Bernier assisté de Milovanovič et Lafrance (sup. num.)
3-3 à 59'36'' : Gervais assisté de Petrak

Tirs aux buts :
Briançon : Goličič (réussi), Szélig (réussi), Milovanovič (arrêté).
Épinal: Gervais (réussi),  Gauthier (réussi), Bouchard (réussi).

Briançon

Gardien : Ronan Quemener.

Défenseurs : Viktor Szélig (A) - Brett Wysopal ; Jakob Milovanovič - Teddy Trabichet (A) ; Michal Korenko - Florian Chakiachvili.

Attaquants : Mitja Šivic - Toby Lafrance - Marc-André Bernier (C) ; Loïc Lampérier - David Labrecque - Boštjan Goličič ; Peter Bourgaut - Sébastien Rohat - Olli Jokinen ; Teemu Linkomaa - Cédric Di Dio Balsamo - Matthieu Frecon.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Pierre Crinon, Thybaud Rouillard. Absents : Guillaume Michelon, Thomas Lapointe.

Épinal

Gardien : Gabriel Girard [sorti de 58'56'' à 59'36''].

Défenseurs : Maxime Ouimet - Fabien Leroy (C) ; Gašpr Sušanj - Stéphane Gervais ; Peter Slovák - Jan Hagelberg.

Attaquants : Steven Cacciotti - Sébastien Gauthier - Danick Bouchard (A) ;  Benjamin Casavant - Michal Petrák - Ján Plch (A) ; Anthony Rapenne - Yoann Chauvière - Yannick Offret.

Remplaçants : Nicolas Ravel (G), Élie Raibon, Rémi Colotti, Maxime Martin, Kevin Benchabane, Romain Mauffrey.