Brest - Mont Blanc (Division 1, 16e journée)

Avalanche de buts

Graham AvenelReprise du championnat en ce début d’année 2013. L’occasion pour Brest de repartir du bon patin après avoir trébuché de justesse 3-4 à Annecy juste avant la trêve leur faisant ainsi perdre leur place de leader virtuel (Lyon étant leader réel mais avec un match d’avance).

L’adversaire du soir devrait leur permettre de retrouver des couleurs même si l’absence du maître à jouer David Croteau peut faire mal à l’offensive bretonne.

La jeune mais courageuse équipe du Mont Blanc lutte comme elle peut dans ce championnat impitoyable. S’il y a eu un regain de forme à domicile avec trois victoires consécutives, les performances à l’extérieur sont mauvaises avec aucun succès à la clé. La tâche s’annonce donc difficile face à des Albatros invincibles cette saison sur leur glace.

Sous les yeux de l’ex-Brestois Yven Sadoun présent dans les gradins, les visiteurs se font asphyxier dans les six premières minutes de jeu. Nicholas Pard est tout près de marquer après seulement 18 secondes. Jonathan Avenel trouve la cible un peu plus tard (1-0 à 0’44’’). Le ton est donné.

Ce premier tiers est nettement à l’avantage des Albatros qui font la différence par l’intermédiaire des frères Avenel même si le reste de l’équipe n’est pas en reste. Les ex-Caennais usent de leur gabarit pour foncer vers la cage adverse et faire écran devant Adrien Morin ou dévier des tirs. C’est ainsi que Graham Avenel dévie le lancer d’Hennebert (2-0 à 6’03’’) et que son frère Jonathan reprend dos au but et du revers un rebond en hauteur provoqué par un tir d’Holik (3-0 à 19’22’’).

Malgré un léger mieux pour Mont Blanc à la moitié de ce premier tiers, le score est logiquement en faveur des bretons et il aurait pu être plus lourd sans un but refusé à David Poulin (14’39’’). Brest accélère la cadence dans la deuxième période. Clément Gonzales, posté derrière le but, inscrit son troisième but de la saison en piégeant Morin dans un trou de souris sur un tour de cage (4-0 à 22’40’’). Morin encaisse un ultime but de Jaroslav Prosvic avant de laisser sa place à Luc Saccomano (5-0 à 25’12’’).

SaccomanoLuc2Alain Boisson demande son temps mort mais cela ne change rien. Les choses auraient même tendance à empirer. Daniel Carlsson en sortie de prison s’échappe pour marquer en infériorité numérique (6-0 à 31’32’’). La défense des visiteurs est complètement absente et Brest en profite pour remettre le couvert sur un tir en pleine lucarne d’Erwan Pain (7-0 à 31’54’’). Ce dernier signe un doublé peu après sur un très beau jeu en triangle en compagnie d’Alexandre Lefebvre et de Graham Avenel (8-0 à 34’40’’)

Dans la cage locale Arnaud Goetz fait impeccablement son travail sur les quelques occasions adverses. Il arrête un lancer frappé à bout portant (33’19’’) puis s’interpose de la jambière face à Maxime Charette qui se présentait seul face à lui (36’13’’). Il cède finalement au début de la dernière période sur un slapshot de loin suite à une mise en jeu remportée en zone offensive par Étienne Croz (8-1 à 41’24’’).

Ironie du sort, le but est marqué par le jeune défenseur prometteur Arnaud Lazzaroni qui a réussi à se mettre à dos l’ensemble de l’équipe de Brest et des 1267 spectateurs présents dans la patinoire par son comportement sur la glace (coup bas et provocation puis refus d’en découdre avec Alexandre Lefebvre, contestation des buts…)

Dans ce match déséquilibré il revient à Brest de clôturer la marque par Prosvic une nouvelle fois servi par Nicholas Pard (9-1 à 45’45’’). L’attaquant canadien a dû se reconvertir en passeur ce soir tant il était en manque de réussite face au but malgré les nombreuses occasions dont il a bénéficié.

Fin de ce match sans histoire sur le lourd score de 9-1 en faveur de Brest. Comme à l’aller, où Mont Blanc s’était incliné 8-2, il n’y aura pas eu photo entre ces deux équipes qui n’ont vraiment pas les mêmes objectifs ni les mêmes moyens cette saison.

 

Brest – Mont-Blanc 9-1 (3-0, 5-0, 1-1)
Samedi 5 janvier 2013 à 18h40 au Rïnkla Stadium. 1267 spectateurs.
Arbitrage de Stéphane Rousselin assisté de Maxime Durand et Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Brest 18' (2', 10', 6'), Mont-Blanc 18' (8', 0', 10').

Évolution du score :
1-0 à 00’44’’ : J. Avenel assisté de Prosvic et Poulin
2-0 à 06’03’’ : G. Avenel assisté de Hennebert et Pain (sup. num)
3-0 à 19’22’’ : J. Avenel assisté de Holik et Prosvic
4-0 à 22’40’’ : Gonzales assisté de Berthon et Lemoine
5-0 à 25’12’’ : Prosvic assisté de Pard (inf. num)
6-0 à 31’32’’ : Carlsson assisté de Hennebert et Pain
7-0 à 31’54’’ : Pain assisté de Lefebvre et G. Avenel
8-0 à 34’40’’ : Pain assisté de Lefebvre et G. Avenel
8-1 à 41’24’’ : Lazzaroni assisté de Croz
9-1 à 45’45’’ : Prosvic assisté de Pard et Cannizzo


Brest

Gardien : Arnaud Goetz.

Défenseurs : Vladimir Holik – David Poulin [puis Carlsson à 56'] ; Daniel Carlsson (A) [puis Gréverend à 56'] – David Hennebert ; Aurélien Gréverend [puis Dana à 55'] – Gaëtan Cannizzo.

Attaquants : Jonathan Avenel [puis Poulin à 56'] – Jaroslav Prosvic (A) – Nicholas Pard ; Alexandre Lefebvre (C) puis Alan Dana à 41' [puis J. Avenel à 56'] – Erwan Pain – Graham Avenel ; Tristan Lemoine – Quentin Berthon – Clément Gonzales.

Remplaçant : Landry Macrez (G). Absent : David Croteau.

Mont Blanc

Gardien : Adrien Morin puis Luc Saccomano à 25’12’’.

Défenseurs : Sacha Jean – Yvan Kerneis ; Sébastien Borini (A) – Fabien Satonay (A) ; Arnaud Lazzaroni – Victor Cocar.

Attaquants : Valerian Croz – Etienne Croz – Jordan Revel ; Maxime Charette – Romain Orset (C) – Anthony Brockman ; Morgan Vialle – Arthur Coulon – Raphaël Ranzoni.

Remplaçants : Benjamin Tur, Robin Garnier. Absents : Julien Laplace, Clément Colombin, Jérémy Ares.