Le temps des coupes

Finale de Coupe Continentale à Donetsk, Ukraine, avec : les Dragons de Rouen (FRA), le Donbass Donetsk (UKR), le Metallurg Zhlobin (BLR), les Bolzano Foxes (ITA). Finales de Coupe d'Italie à Turin avec : Val Pusteria, Renon, Alleghe et Valpellice. Voici le riche menu du week-end hockeyistique.

En ce qui concerne la Coupe Continentale, je signalerai seulement que Bolzano a perdu l'homme du tournant : Niklas Hjalmarsson, étoile de la NHL, décisif pour la remontée en championnat des Foxes (sur 18 parties : 6 buts, 16 assists, 17 victoires et 1 seule défaite, passage de la cinquième à la deuxième place au classement), est reparti ces denriers jours, laissant orpheline l'équipe de Brian McCutcheon. Bonne chance à Bolzano, mais sans Niklas ce sera dur !

Italie2013coupeEn Coupe d'Italie, au PalaTazzoli de Torino, les demi-finales opposeront, samedi 12, Renon à Alleghe (17h30) et Val Pusteria à Valpellice (21h). Les vainqueurs joueront la coupe dimanche 13 à 18 heures sur la même piste (direct TV). Favoris obligés, les "loups" de Brunico, premiers du classement de série A, mais tous les finalistes ont la possibilité de subvertir le pronostic puisque, si l'on réduit la saison aux seules rencontres directes, on découvre un classement avec Val Pusteria à 21 points, Alleghe 18, Valpellice 17 et Renon 16, dans lequel un tiers des parties se sont finies en prolongation ou aux tirs au but, chaque équipe ayant battu au moins une fois ses adversaires.

Les passionnés de hockey français peineront peut-être un peu à se passionner pour ces affrontements : habitués à entendre parler de Bolzano, Cortina et Milan, ils s'interrogeront sur ces clubs avec peut-être cette curiosité qui pousse un cycliste amateur à grimper le Mont Ventoux, un buveur d'eau en Bourgogne ou un profane des questions hippiques à l'hippodrome de Longchamp. Voilà pourquoi des allusions à la ville d'origine et à l'histoire de ces quatre finalistes.

Val Pusteria - joue à Brunico (46°48' N - 11°56' E, 838 m d'altitude, 15500 habitants), principale ville de cette vallée qui s'étend de Bressanone à l'ouest jusqu'à la frontière avec l'Autriche à l'est. Localité touristique aussi bien en hiver (ski à Plan de Corones, Anterselva où se tiendront à mi-janvier les championnats du monde de biathlon) qu'en été (excursions dans les Vallées de Tures et Aurina, au lac de Braies et dans la voisine Val Badia), distante de 70 km de Bolzano et du col du Brenner. Club fondé en 1954, couleurs jaunes et noires, en série B à partir de 1966 (nombreux duels avec le HC Turin pour la suprématie dans la deuxième division remportée en 1968, 1969 et 1972), en série A de 1972/73 (troisième en 1981, deuxième en 1982) jusqu'à 2001, retour en A en 2003 après deux années en B, victoire en Coupe d'Italie en 2011 et en Coupe de la ligue en 2011 et 2012. Joueurs-symboles : Martin Crepaz (438 présences), Christian Mair (487), Armin Helfer et, parmi les étrangers, le meilleur marqueur Richard Bragnalo (290 parties, 690 points, 251+359) ainsi que le Tchèque Miro Frycer, le Suédois Niklas Eriksson, les oriundi Mansi e Figliuzzi.

Renon - joue à Collalbo (une des 16 fractions de la Commune; 46°32' N - 11°27' E, 1154 m d'altitude, 7600 habitants) sur le plateau au nord-est de Bolzano qui sépare les allées de l'Isarco et du Sarentino. Le plateau était atteignable depuis 1907 par un train à crémaillère remplacé en 1966 par une télécabine qui part de Rencio, quartier de Bolzano, et couvre les 910 m de denivelé. Dans les mêmes années, une route a été rendue praticable ; aujourd'hui, de cette vieille voie ferrée, il reste en fonction 4,5 km qui parcouent le plateau de Collalbo à Soprabolzano, un voyage inestimable dans un environnement magnifique avec des passages étonnants. Le club actuel fut fondé en 1984, mais l'activité date de la fin des années 60 et, en 1971, Renon, déjà en rouge et bleu, a gagné à Torre Pellice les finales de série C, puis est monté en série A en 1975/76 avant d'y retourner en 1986/87 et 1987/88. Après une pause de 10 années, trois nouvelles années en A (1998, 1999 et 2000) et, définitivement, depuis 2001/02 (deuxième en 2006, 2008, 2009 et 2010, année où elle a aussi remporté la Coupe d'Italie. Joueurs-symboles : Roland Ramoser, puis le plus capé Emanuel Scelfo (560 parties avec 452 points), Dan Tudin (Italien par mariage, 268 présences et 339 points) et le gardien Frédéric Cloutier.

Alleghe - joue à Alleghe (46°24' N - 12°01' E, 979 m d'altitude, 1330 habitants), localité touristique du Vénétie, sur les rives du lac du même nom en contrebas du massif de la Marmolada, qui sépare la province de Belluno de celle de Trento, et au sud-est la Civetta, spectaculaire sommet dolomitique (3220 m) sur laquelle, en hiver, se développent 80 km de pistes de ski. Présente dans les années 30, l'équipe, en blanc et rouge, débute directement en série A en 1946/47 et y reste jusqu'en 1955. Après la pause olympique de 1956, l'équipe joue en série B et la remporte en 1962/63, mais revient en A seulement en 1964/65 et cesse toute activité en 1966 après une tragique inondation. Remportant de suite la série C (1969) et la série B (1970), les "chouettes" reviennent définitivement en A : deuxième place en 1984/85, beaucoup de troisièmes places et la perle la plus précieuse en 1992/93 quand Alleghe remporte l'Alpenliga, tournoi international avec des équipes autrichiennes, italiennes et slovènes. Joueurs-symboles : Renato et Lino De Toni, Carlo Lorenzi, les oriundi Constant Priondolo et Mario Chitarroni, les étrangers Kim Gellert et Errol Rausse.

Valpellice - joue à Torre Pellice (44°49' N - 7°14' E, 516 m d'altitude, 4800 habitants), ville des Alpes Cottiennes qui la séparent du département français des Hautes-Alpes (Briançon), distante d'un peu plus de 50 km de Turin, et renommé comme centre de l'Église vaudoise dont l'histoire est très liée aux évènements qui ont amené ici les disciples de la réforme. La Valpe, comme les tifosi l'appellent, joue en rouge et blanc et a fait ses premiers pas dans les années 30, mais elle est entrée en compétition en 1951 avec quelques parties dans l'année contre Briançon, Paris et Turin. En 1953, l'équipe gagne son premier championnat de série B en battant en finale Sasslong 5-3, mais cède à Turin la possibilité de s'inscrire en A et reviendra en championnat seulement en 1963. Après des années en C, la Valpe revient en B en 1971/72 et regagne la série B en 1975/76 pour rester sept ans en première division. Elle ne s'affichera en qu'en 1999/2000, mais une inondation balaye la patinoire et il faudra attendre 2004/05 pour la A2 et la saison 2009/10 pour la série A. Joueurs-symboles : Mauro Viglianco, Alex Silva et les oriundi Grant Goegan, Giulio Francella et Albert Di Fazio.

Du championnat, on reparlera quand les coupes seront finies, pour le moment il suffit de savoir qu'à partir du 17 janvier commenceront le Master Round (Val Pusteria, Bolzano, Renon, Alleghe et Valpellice) et le Relegation Round (Asiago, Milan, Cortina, Val di Fassa et Pontebba). Commentaires et classement de la saison régulière la semaine prochaine.