Angers - Grenoble (Ligue Magnus, 19e journée)

Angers consolide son fauteuil de leader

DoyleToujours privés de Robin Gaborit et de Jonathan Harty, les Ducs d'Angers recevaient les Brûleurs de Loups de Grenoble. Des visiteurs venus en nombre réduit puisque Nicolas Antonoff et Luc Tardif Jr manquent à l'appel.

Il ne fallait pas arriver en retard au Haras car Grenoble a décidé de démarrer pied au plancher ! Mike Vaskivuo met à contribution Florian Hardy qui repousse la rondelle vers Julien Baylacq. Le numéro 13 visiteur a une cage vide devant lui mais dans la précipitation il tire directement sur Hardy non repositionné. Incroyable loupé du numéro 13 des Brîuleurs de Loups !

Comble de malchance pour les Brûleurs de Loups, Angers ouvre la marque sur le contre suivant cette action. Brian Henderson monte côté gauche et décoche un tir assez anodin de la bleue qui file sous le bras gauche de Sébastien Raibon, très loin d'être irréprochable sur cette action (1-0, 0'31"). Dès lors Angers impose son rythme et met à contribution le portier visiteur qui se rattrapera de sa "boulette", notamment sur un tir à bout portant de Cody Campbell (4'). Il réalise également une très belle mitaine sur un tir en pivot d'Éric Fortier (6').

Les débats s'équilibrent peu à peu mais Grenoble a un mal fou à lancer en direction de la cage locale. Angers n'est pas non plus transcendant dans le dernier geste et n'inquiète plus vraiment Sébastien Raibon. En fin der tiers, les protégés de Jay Vrady doublent tout de même la mise lorsque Tomas Baluch – derrière la cage – presse la défense grenobloise avant de récupérer le palet ; Il a alors tout le temps d'analyser la situation et de servir Cody Campbell au deuxième poteau qui n'a plus qu'à finaliser l'offrande à bout portant (2-0, 17'02"). Angers repart donc au vestiaire avec deux buts d'avance.

Jean-François Dufour a décidé de changer son gardien à l'entame du deuxième tiers. Antoine Bonvalot prend donc la place de Sébastien Raibon qui paie vraisemblablement sa bévue du début de match. Une seconde période où les deux équipes patinent vite, mais les gardiens sont peu mis à contribution. Néanmoins, Sylvain Dufresne inquiète Florian Hardy sur un tir en tête de cercle (25'). La pression des visiteurs est de plus en plus constante et les Angevins semblent moins frais physiquement. Pourtant, Jay varady a décidé de tourner à 4 blocs sur ce match.

Grenoble va logiquement revenir au score grâce à François Ouimet qui reprend à bout portant une superbe passe de derrière la cage de Mathieu Briand (2-1, 32'28"). Les Brûleurs de Loups continuent d'attaquer et il faut toute la vigilance de Florian Hardy devant Vaskivuo (34') pour que le score n'évolue pas. Angers réagit enfin et tire sur Bonvalot pour la première fois par l'intermédiaire de Brian Henderson en angle fermé (35'). Grenoble est toujours dans le coup à l'entame du troisième tiers.

Angers repart de plus belle et se met en évidence rapidement, mais ni le tir de Campbell plein axe (43'), ni le tir croisé de Marc Bélanger (45') ne trouvent le cadre de Bonvalot. Il faudra une erreur inhabituelle du défenseur international Baptiste Amar pour donner de l'air aux Angevins. En zone défensive, l'inusable numéro 5 se joue parfaitement du pressing angevin et s'apprête à relancer proprement. Inexplicablement, il loupe sa relance qui arrive directement dans la palette de Julien Albert. Ce dernier n'en demandait pas temps et sert immédiatement Brian Henderson devant le slot qui fusille à bout portant Antoine Bonvalot (3-1, 48'40"). Coup dur pour Grenoble et Amar, qui rentre tête baissée sur son banc, visiblement agacé et énervé de son erreur.

Amar est sans doute encore en train de repenser à cette action lorsqu'il effectue un petit flip que Cody Campbell intercepte du gant avant de repartir vers le but adverse. Le lancer du numéro 50 finit au ras du poteau droit de Bonvalot, archi-battu sur ce coup-là (51').

Grenoble, ultra discipliné jusqu'ici, commet deux fautes coup sur coup en fin de match. La double infériorité va leur être fatale. Jeff May effectue un gros lancer de la bleue qui finit dans la lucarne opposé de Bonvalot, qui ne pouvait rien faire sur cette action (4-1, 57'11"). Dès lors, la messe est dite et Angers engrange deux nouveaux points.

Un match très plaisant qui a tourné à l'avantage des Ducs. Les erreurs de Raibon et Amar ont facilité la tâche des Angevins mais le score est somme toute logique. Il va falloir continuer pour garder une avance confortable dans cette saison régulière de Ligue Magnus. Le Marathon imposé aux Ducs par le calendrier (déplacement à Amiens vendredi 18 janvier, réception d'Épinal dimanche 20 janvier et réception de Mulhouse mardi 22 janvier) permettra sans doute de définir si Angers finira la saison régulière en tête du championnat.

Étoiles du match : *** Brian Henderson (Angers), ** Jeff May (Angers), * Tomas Baluch (Angers).

 

Angers - Grenoble 4-1 (2-0, 0-1, 2-0)
Mardi 15 janvier 2013 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez et Alexandre Hauchart assisté de Pierre Dehaen et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Angers 2' (0', 2', 0') ; Grenoble 6' (0', 2', 4').

Évolution du score :
1-0 à 00'31" : Henderson assisté de Baluch
2-0 à 17'02" : Campbell assisté de Baluch et Fortier
2-1 à 32'28" : Ouimet assisté de Briand
3-1 à 48'40" : Henderson assisté de Albert
4-1 à 57'11" : May assiste de Bélanger et Campbell (double sup. num.)