La Coupe d'Italie à un fantastique Valpellice

Marco Cogno et Trevor Johnson - photo Max Pittis / LIHGLe passionné de Briançon, Gap ou Grenoble, les trois villes françaises les plus proches de Turin, qui aurait voulu se régaler de deux jours de hockey (12/13 janvier) et visiter l'ancienne capitale de la Maison de Savoie, se serait sûrement diverti. Le Turin post-olympique est agréable sur beaucoup de points de vue, et au PalaTazzoli, "l'éternel immature", le hockey de chez nous, a donné du spectacle sur la glace et en tribunes.

Pour le tourisme à travers le Fréjus ou le Montgenèvre, adressez-vous aux agences touristiques, ici on racontera seulement l'EXPLOIT. Aucune exagération : il s'agit bien d'un exploit. Le premier titre à échelle nationale du hockey au Piémont a été remporté par l'équipe d'un village, Torre Pellice (à 55 km du chef-lieu), soutenue par 3000 tifosi de tous les alentours qui pendant deux jours ont envahi le PalaTazzoli. Une inoubliable fête de sport et de personnes, car ne l'oublions pas, ce sont les personnes qui font (presque toujours) du sport une émotion.

La première demi-finale oppose Renon et Alleghe. Les joueurs du Haut-Adige déplorent les absences de Chris Durno, Alex Frei et Alexander Eisath, les chouettes vénètes sont au complet avec l'attaquant Gino Guyer préféré par Tom Pokel au défenseur Luka Tosic. On comprend tout de suite que le choix du coach n'est pas fortuit : Alleghe manoeuvre plus de palets, mais Renon défend très bien dès la zone neutre et se fait dangereux par sa deuxième ligne. Les occasions de but sont rares et toutes contrôlées par deux bons gardiens ; l'équilibre se rompt à la fin du premier tiers : Kemp interrompt au milieu de la glace une action adverse, entre en zone d'attaque puis sert Mitchell, qui passe à Tudin pour un tir à mi-hauteur qui bat Adam Dennis.

La reprise confirme les difficultés d'Alleghe : Mitchell, Dellmore et Gruber sont implacables, seuls Johansson et Veggiato réussissent à se créer de vraies occasions malgré de nombreux tirs, maintenant c'est Tudin qui porte tout Renon sur ses épaules pendant que le danger pour Dennis arrive de deux infiltrations de Dominic Perna. Malgré le rythme élevé et le match plaisant, le résultat reste identique au premier tiers.

Alleghe est tout de suite à l'assaut dans la dernière période : les Vénètes égalisent avec un tir croisé imparable de Vince Rocco. Désormais, Alleghe attaque, mais c'est Renon qui reprend l'avantage : Daccordo sert Jacina dont le tir, peut-être dévié, finit dans le but. Il reste 5 minutes, il est clair que les gars de Pokel ne s'avouent pas vaincus même si le fortin de Renon résiste ; avant la dernière minute, les chouettes sortent leur gardien, et quand tout semble décidé, un tir de Johansson est détourné par le gardien Pogge sur sa droite, mais c'est là que Nicola Fontanive, dans une position impossible (il aura eu une fenêtre de 10/15 cm), porte les siens en prolongation à 7 secondes de la sirène.

Le traumatisme de la victoire partie en fumée est visible dans les rangs de Renon, et Alleghe va en finale sur sa seconde tentative de la prolongation : De Biasio tire, Veggiato place sa crosse, le palet traverse Pogge et c'est la fête pour la cinquantaine de tifosi bianco-rossi.

Au tour de Val Pusteria - Valpellice. Le public exalte le match : guichets fermés, les volontaires supporters giallo-neri disparaissent dans une multitude de bannières et de drapeaux de la Valpe (blanc et rouges eux aussi !). Les "loups" déplorent quatre absences de poids : le gardien titulaire Jean-Sébastien Aubin et les attauants Bona, Guité, Obermair ; en face il manque seulement le défenseur Baier. Le rouleau compresseur de Brunico fait peur même diminué, mais parmi les tifosi de la Valpe il se sussurre que l'équipe est motivée et prête à donner du spectacle. Ce serait un "optimisme mesuré" même si, par superstition, personne ne le dit.

Le spectacle est immédiat : Silva essaie, puis se distinguera surtout dans le marquage. Le premier but arrive après trois minutes par Sirianni qui met en lucarne une précieuse passe de Tomko. Le jeune gardien Philipp Kosta récolte les applaudissements en s'opposant à Anderson et à Sirianni, qui double cependant la mise à 13' en combinaison avec Di Casmirro. Les hommes d'Adey comptent sur un coup de colère de Jensen et sur une contre-attaque de Helfer arrêtée par Parise, mais Valpellice domine.

Au retour en piste, le spectacle continue : Jensen perce Parise avec un tir à ras la glace, Dupont se prend une pénalité, l'équipe de Brunico attaque, "l'optimisme mesuré" vacille ? Non, parce que la première ligne Dupont, Di Casmirro, Sirianni est la patronne sur la glace et inscrit le 3-1 par Di Casmirro. Dorénavant, Flanagan gère tranquillement la partie et augmente même la contribution des trois autres lignes, la défense est attentive et Ihnacak trouve la bonne spirale pour arrondir le score. 5-1, grande Valpe.

La dernière période serait inutile, Val Pusteria est dans les cordes et le démontre en commettant, par frustration, quelques fautes de trop. Kosta a laissé son poste à Hopfgartner, Flanagan envoie même la quatrième ligne sur la glace et les tifosi célèbrent la rentrée de Coco (il s'était blessé en novembre en championnat et a subi l'ablation de la rate). Il ne se passe plus rien hormis une échauffourée entre Schina et Tauber à la dernière minute. La Coupe d'Italie aura un nouveau vainqueur : Alleghe ou Valpellice ?

Finalement entièrement bianco-rossa. Il y a toujours foule et "optimisme mesuré", mais Flanagan et Armani ont-ils su maintenir un niveau élevé de concentration après la super demi-finale ? La réponse est oui, ce même Flanagan a déclaré : "Nous n'avons encore rien gagné en battant le Val Pusteria !" On le voit dans les premières secondes : Dupont tire, Dennis repousse bravement, Sirianni plonge sur le rebond et ça fait 1-0. Lo Vecchio se fait vif, Parise pare. Quelques escarmouches justifiées parce qu'on s'approche du gardien, mais j'ai l'impression qu'Alleghe dénature son jeu aérien en cherchant à énerver ses adversaires. Impression juste et tactique erronée, car cette Valpe est prudente comme jamais, même si en vérité, après un beau mouvement Intranuovo-Pozzi, les vénètes égalisent en supériorité (Ihnacak en prison) grâce à Alberto Fontanive dans la mêlée. Dans une situation inversée (Da Tos puni), c'est le capitaine Trevor Johnson, peut-être avec une déviation de Dupont, qui fait passer Valpellice devant. Une minute seulement se passe et Runer marque le 3-1 sur une combinaison Aquino-Ihnacak et Intranuovo rate d'un souffle peu après.

À la reprise, pas le temps de réfléchir : Lo Vecchio sollicite Parise, et sur la contre-attaque, c'est le 4-1 avec encore Di Casmirro et Sirianni. La Valpe ralentit et c'est à Parise de monter la garde coup sur coup face à Guyer, Waddel et Rocco, quand Da Tos crée un nouveau danger. Johnson appelle ses hommes à se regrouper et il fait bien parce qu'Alleghe n'est jamais mort. Puis un étonnant Sirianni dans ces finales galvanise le public en faisant le tour de la cage, en laissant de marbre Lorenzi avec un petit pont et en trompant Dennis au-dessus de son épaule droite. Grand but. Avant la sirène arrivent cependant un but des "chouettes" (tir de Waddel dévié par Rocco) et deux pénalités de Valpellice contre Aquino et Dupont.

La double supériorité consent à Alleghe le 5-3 par Lo Vecchio, mais Valpellice joue maintenant plus prudemment et le travail précieux au repli de Silva, Pozzi et Intranuovo se fait sentir ; l'unique danger vient de Veggiato à mi-période, mais Parise est attentif et, pendant que les minutes passent, l'anxiété d'Alleghe croît. À deux minutes de la fin, Pokel rappelle Dennis pour jouer à six hommes de champ et Sirianni, pourtant gêné, en profite pour assurer la victoire. Dennis revient juste à temps pour encaisser le septième but de Mondon Marin (le benjamin de la compagnie). Ouf, c'est fait : le Valpellice Bodino Engineering inscrit son nom au palmarès des vainqueurs de la Coupe d'Italie.

La joie qui sature le PalaTazzoli en fin de match ne me fait pas oublier d'infliger deux pénalités ppur deux motifs différents : pénalité de match pour honte au quotidien "Tuttosport", journal sportif de Turin qui le jour de la finale de Coupe d'Italie n'a pas dédié une ligne à l'évènement (mais qui lit encore ce torchon ?) ; 2'+10' de méconduite pour absence de sens du ridicule au journaliste de la RAI qui a commenté le direct TV (beaucoup de bêtises avec en point culminant le dernier but attribué au... gardien remplaçant !). Deux taches qui aident un peu à comprendre pourquoi le hockey italien ne décolle pas malgré le spetacle qu'il propose sur la glace.

Je ne vais pas rester à décrire les récompenses, je témoigne seulement d'avoir vu la meilleure Valpe de tous les temps, un vestiaire uni et des garçons dont on parlera longtemps sur les rives du Pellice ; je donne acte au président, Marco Cogno, d'avoir su combiner l'argent et l'atmosphère (excellentes arrivées de Mike Flanagan et Fabio Armani, perfecte gestion de l'évènement avec bénévoles et volontaires) ; Rob Sirianni a été l'étoile des deux journées turinoises, mais je dédie une embrassade collective à tous les passionnés qui, toutes ces années, ont tenu sur pied la légende et le mythe de la Valpe.
  
Les effectifs à Turin :

VAL PUSTERIA - Philipp Kosta (puis Hannes Hopfgartner à 40') ; Tuukka Mäkelä - Armin Helfer, Christian Willeit - Armin Hofer, Daniel Glira - Christian Mair, Ivan Althuber ; Joe Jensen - Joe Cullen - Pat Iannone, Lukas Crepaz - Pat Kavanagh - Max Oberrauch, Lukas Tauber - Thomas Erlacher - Viktor Schweitzer, Alex Obermair. N'a pas joué : Danny Elliscasis (G). Coach : Paul Adey.

RENON - Justin Pogge ; Kevin Mitchell - Andy Delmore, Ingemar Gruber - Fabian Hackhofer, Klaus Ploner - Markus Hafner ; Thomas James Kemp - Dan Tudin - Dominic Perna, Matteo Rasom - Lorenz Daccordo - Greg Jacina, Emanuel Scelfo - Thomas Spinell - Matthias Fauster. N'ont pas joué : Roland Fink ; Ruben Rampazzo ; Mirko Quinz, Julian Kostner. Coach : Rob Wilson.

ALLEGHE - Adam Dennis ; Sean McMonagle - Matt Waddell, Nick Kuiper - Francesco de Biasio, Carlo Lorenzi ; Jeff LoVecchio - Jonas Johansson - Gino Guyer, Nicola Fontanive - Vince Rocco - Daniele Veggiato, Alberto Fontanive - Manuel Da Tos - Jari Monferone, Patrick Tormen, Manuel De Toni. N'ont pas joué : Davide Fontanive ; Kewin Adami ; Davide Testori, Milos Ganz. Coach : Tom Pokel.

VALPELLICE - Jordan Parise ; Trevor Johnson - Slavomir Tomko, Nick Anderson - Florian Runer, Andrea Schina ; Brodie Dupont - Nate DiCasmirro - Rob Sirianni, Ralph Intranuovo - Brian Ihnacak - Anthony Aquino, Alex Silva - Paolo Nicolao - Marco Pozzi, Pietro Canale - Stefano Coco - Martino Durand Varese, Matteo Mondon Marin. N'a pas joué : Andrea Rivoira (G). Coach : Mike Flanagan.

Première demi-finale
ALLEGHE TEGOLA CANADESE - RITTEN RENON SPORT TRUCKS 3-2 (0-1, 0-0, 2-1, 1-0) ap
Arbitres : Bosio, Ferrini (Cristeli C., Cristeli M.) Spectateurs : 1.350.
Buts : 18'46 Dan Tudin (R); 48'28 Vince Rocco (A); 54'57 Greg Jacina (R); 59'53 Nicola Fontanive (A); 61'31 Veggiato (A).
Tirs : Alleghe 43  (9, 20, 12, 2), Renon 40 (16, 14, 10, 0)
Mvp : Matt Waddell (Alleghe), Dan Tudin (Renon)

Deuxième demi-finale
VAL PUSTERIA FIAT PROFESSIONAL - VALPELLICE BODINO ENGIN. 1 - 5 (0-2, 1-3, 0-0)
Arbitres : Cassol, Pianezze (De Toni, Soia) 
Buts : 03'49 Rob Sirianni (V), 13'37 Rob Sirianni (V), 20'49 Joe Jensen (VP), 23'57 Nate DiCasmirro  (V), 27'19 Brian Ihnacak (V), 34'50 Brian Ihnacak (V).   
Tirs : Val Pusteria 24 (8, 9, 7), Valpellice 46 (14, 19, 13) 
Mvp : Joe Jensen (Val Pusteria), Nate DiCasmirro  (Valpellice)

Finale
ALLEGHE TEGOLA CANADESE - VALPELLICE BODINO ENGINEERING 3 - 7 (1-3, 1-2, 1-2)
Arbitres : Gamper D, Benvegnù (Mori, Pardatscher) 
Buts : 00'18 Rob Sirianni (V), 14'22 Alberto Fontanive (A), 16'05 Brodie Dupont (V), 17'21 Florian Runer (V), 20'49 Rob Sirianni (V), 31'50 Rob Sirianni (V), 38'49 Vince Rocco (A), 40'36 Jeff Lo Vecchio (A), 58'22 Rob Sirianni (V) porta vuota, 58'54 Matteo Mondon Marin (V)
Tirs : Alleghe 40 (19, 10, 11), Valpellice 33 (14, 9, 10)

MVP de la Coupe d'Italie 2013 : Rob Sirianni (HC Valpellice)

Italie2013coupe2

La serie A reprendra jeudi 17 avec le Master Round (Val Pusteria, Bolzano, Renon, Valpellice) et le Relegation Round (Asiago, Milan, Cortina, Val di Fassa, Pontebba) qui décideront des positions en play-offs. Les équipes partiront avec la moitié des points accumulés après la saison régulière.

SERIE A - Résultats

28a 20/12/12
Val di Fassa - Cortina 1 - 4 (0-2, 1-1, 0-1)
Valpellice - Milano Rossoblu 5 - 2 (0-1, 1-0, 4-1)
Val Pusteria - Asiago 4 - 1 (2-1, 0-0, 2-0)
Pontebba - Renon 2 - 6 (1-1, 0-3, 1-2)
Alleghe - Bolzano 4 - 2 (2-0, 0-0, 2-2)

29a 22/12/12
Bolzano - Milano Rossoblu 6 - 3 (2-1, 1-1, 3-1)
Asiago - Val Di Fassa 9 - 3 (3-1, 4-1, 2-1)
Valpellice - Pontebba 6 - 2 (1-1, 3-0, 2-1)
Renon - Val Pusteria 2 - 5 (1-1, 1-2, 0-2)
Cortina - Alleghe 3 - 2 (0-0, 1-0, 1-2, 0-0, 1-0) tab

30a 26/12/12
Cortina - Asiago 1 - 4 (0-2, 0-0, 1-2)
Pontebba - Bolzano 1 - 7 (0-3, 1-2, 0-2)
Val di Fassa - Renon 1 - 4 (0-0, 1-2, 0-2)
Val Pusteria - Valpellice 2 - 1 (0-0, 1-0, 0-1, 0-0, 1-0) tab
Alleghe - Milano Rossoblu 3 - 0 (1-0, 1-0, 1-0)

31a 28/12/12
Milano Rossoblu - Pontebba 3 - 0 (0-0, 1-0, 2-0)
Renon - Cortina 3 - 0 (0-0, 1-0, 2-0)
Bolzano - Val Pusteria 4 - 1 (1-1, 3-0, 0-0)
Valpellice - Val di Fassa 5 - 2 (3-0, 1-2, 1-0)
Asiago - Alleghe 3 - 4 (2-0, 0-2, 1-1, 0-0, 0-1) tab

32a 30/12/12
Asiago - Renon 5 - 4 (3-1, 1-2, 0-1, 0-0, 1-0) tab
Val Pusteria - Milano Rossoblu 5 - 1 (1-0, 3-1, 1-0)
Cortina - Valpellice 6 - 1 (4-1, 2-0, 0-0)
Val di Fassa - Bolzano 0 - 3 (0-1, 0-1, 0-1)
Pontebba - Alleghe 4 - 5 (2-0, 1-3, 1-1, 0-0, 0-1) tab

33a 02/01/13
Pontebba - Val Pusteria 2 - 6 (0-0, 1-3, 1-3)
Valpellice - Asiago 5 - 6 (1-1, 3-3, 1-1, 0-0, 0-1) tab
Milano Rossoblu - Val Di Fassa 2 - 0 (1-0, 1-0, 0-0)
Bolzano - Cortina 3 - 1 (2-1, 0-0, 1-0)
Alleghe - Renon 4 - 5 (1-2, 0-2, 3-0, 0-0, 0-1) tab

34a 04/01/13
Renon - Valpellice  7 -  6 (1-2, 2-2, 3-2, 0-0, 1-0) tab
Val di Fassa - Pontebba 4 - 1 (1-0, 2-0, 1-1)
Asiago - Bolzano 3 - 4 (2-1, 0-1, 1-2)
Cortina - Milano Rossoblu 3 - 0 (2-0, 1-0, 0-0)
Val Pusteria - Alleghe 0 - 1 (0-0, 0-1, 0-0)

35a 06/01/13
Val Pusteria - Val Di Fassa 6 - 3 (1-2, 2-0, 3-1)
Bolzano - Renon 3 - 5 (2-0, 0-2, 1-3)
Pontebba - Cortina 3 - 4 (1-3, 1-1, 1-0)
Milano Rossoblu - Asiago 5 - 7  (1-3, 3-1, 1-3) joué le 8
Alleghe - Valpellice 5 - 1 (0-1, 2-0, 3-0)

36a 10/01/13
Valpellice - Bolzano 1 - 2 (1-0, 0-0, 0-1, 0-1) ap joué le 8
Cortina - Val Pusteria 5 - 2 (0-0, 1-2, 4-0)
Renon - Milano Rossoblu 4 - 1 (0-0, 1-0, 3-1)
Asiago - Pontebba 5 - 1 (1-0, 1-0, 3-1)
Val di Fassa - Alleghe 6 - 3 (3-0, 0-2, 3-1)

Classement final : Val Pusteria 78 pts, Bolzano 76, Renon 71, Alleghe Hockey 67, Valpellice 62, Asiago 57, Milano Rossoblu 46, Cortina 43, Val di Fassa 27, Pontebba 13.

Classement (à la française) : Val Pusteria e Bolzano 53 pts, Alleghe Hockey 52, Renon 51, Valpellice 46, Asiago 44, Milano Rossoblu 35, Cortina 32, Val di Fassa 20, Pontebba 10.

Classement de Ligue Magnus (à l'italienne: 3 p V, 2 p V ap/tab, 1 p D ap/tab, 0 p D) après 18 journées : Angers 45 pts, Briançon 37, Rouen 34, Morzine-Avoriaz, Dijon et Gap 28,  Amiens et Grenoble 27, Villard-de-Lans 26, Chamonix 25, Epinal 23, Strasbourg 18, Mulhouse 15, Caen 11. (Amiens, Rouen, Strasbourg et Villard-de-Lans 1 match en moins).