Angers - Épinal (Ligue Magnus, 21e journée)

Angers s'en sort bien !

Le leader de la Ligue Magnus, toujours privé de Robin Gaborit et Jonathan Harty, reçoivt des Dauphins également diminués (absence de Fabien Leroy).

Les Angevins veulent rapidement prendre les devants mais c'est sans compter sur le talent de Gabriel Girard, le portier des Dauphins. Durant les cinq premières minutes, il fait corps pour contrer les offensives locales. Tour à tour, il stoppe des tentatives lointaines de Fortier (2') ou encore Jeff May (3'). Il sera également impeccable sur une déviation à bout portant de Tomas Baluch (8'). Angers domine outrageusement et les joueurs des Vosges ont énormément de mal à ressortir la rondelle proprement. Stéphane Gervais, sur un pressing de Cody Campbell, perd la rondelle à la bleue. Le numéro 50 fonce vers la cage et sert au deuxième poteau Éric Fortier qui conclut victorieusement (1-0, 12'50").

Il faudra attendre une supériorité pour voir les Dauphins porter le danger devant la cage angevine. Et il faut dire qu'ils sont diablement efficaces ! Florian Hardy – qui n'avait jusque là pas eu de travail – fait deux arrêts consécutifs dans un cafouillage monstre, mais le puck arrive dans la palette de l'expérimenté Petrak qui arrive à marquer dans un angle impossible (1-1, 13'41"). Coup de froid au Haras puisqu'Épinal revient au score complètement contre le cours du jeu.

Angers continue de pousser mais pèche dans le dernier geste. Girard arrête tout et sera même sauvé par son poteau sur un tir à mi-distance de Brian Henderson (14'). S'ensuit alors une supériorité angevine, mais le portier des Dauphins repousse toutes les tentatives. Il gardera son équipe dans le coup jusqu'à la fin du tiers.

Le deuxième tiers est complètement différent du premier. Nul doute qu'Alex Stein aura su trouver les bons mots pour remettre sur les rails son équipe. Épinal est transfiguré et domine largement les débats. Les Ducs sont complètement désorganisés et encaissent logiquement un but. Installés depuis plus d'une minute dans la zone offensive, les Dauphins ne donnent pas de répit à leurs adversaires. Gaspar Susanj lance de la bleue mais loupe le cadre ; le palet frappe la balustrade et revient de l'autre côté pour Danick Bouchard qui ne se fait prier pour crucifier un Florian Hardy étonnamment pas replacé (1-2, 27'00).

Et ce n'est pas fini pour les visiteurs ! Alors qu'Angers est en supériorité, Épinal a l'occasion de faire le trou. Deux breaks consécutifs par Bouchard (qui dribble Hardy avant de voir sa frappe frôler le montant gauche d'Hardy archi-battu) et Gervais (qui bute sur le gardien angevin, auteur d'un astucieux poke-check sur cette action) auraient mérité bien mieux (28').

Les Ducs n'y arrivent pas et c'est un peu contre le cours du jeu que Marc Bélanger permet aux siens d'égaliser. Dans un angle très fermé, il a surpris son monde en décochant une frappe qui finit dans la lucarne de Girard, qui n'a pas esquissé le moindre geste et se demande encore comment le palet a pu franchir la ligne (2-2, 34'12"). Dès lors, les débats s'équilibrent dans ce tiers dominé dans l'ensemble par de surprenants Spinaliens.

Le début de troisième tiers est plutôt maîtrisé par les Angevins. Nul doute que la pause a permis quelques recadrages dans le vestiaire des Ducs qui se montrent actifs sur la glace. Mais Girard veille au grain et est un peu chanceux de voir le tir ras glace de Marc Bélanger frôler son montant gauche (44'). Tout heureux également de voir le tir de Jonathan Bellemare fleurter avec sa lucarne après que le capitaine des Ducs a fait le tour de la cage (47'). Mais le cerbère des Dauphins devra s'incliner quelques minutes plus tard. Après avoir sorti un très bel arrêt sur une déviation à bout portant de Walls, le palet traîne devant sa ligne et Julien est le plus prompt à le pousser dans la cage (3-2, 51'22"). Girard s’époumonera en vain auprès d'Alexandre Bourreau, l'arbitre de la rencontre, sur le prétendu fait qu'Albert était dans sa zone lors du but.

Épinal continue de s'appliquer mais la défense angevine tient le choc, à l'image d'un Gary Lévèque toujours aussi précieux par sa régularité. En fin de rencontre, Alex Stein sortira son gardien pour créer le surnombre mais, malgré un tir de Gauthier plein axe (59'), le score ne change pas.

Angers ramasse donc deux points de plus dans son escarcelle. On ne retiendra que le résultat de cette rencontre du côté des Ducs. La fatigue physique et la très belle prestation d'Épinal expliquent en partie le contenu assez approximatif des Angevins.

Étoiles du match : *** Marc Bélanger (Angers), ** Danick Bouchard (Épinal), * Gary Lévèque (Angers).

 

Angers - Épinal 3-2 (1-1, 1-1, 1-0)
Dimanche 20 janvier 2013 à 19h00 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Matthieu Loos et Charlotte Girard.
Pénalités : Angers 8' (2', 2', 4') ;  Épinal 10' (4', 2', 4').

Évolution du score :
1-0 à 12'50" : Fortier assisté de Campbell et Lévèque
1-1 à 13'41" : Petrak assisté de Plch et Benchabane (sup. num)
1-2 à 32'28" : Bouchard assisté de Susanj et Raibon
2-2 à 34'12" : Bélanger assisté de Bellemare et Walls
3-2 à 51'22" : Albert assisté de Walls et Bellemare