Villard-de-Lans - Grenoble (Ligue Magnus, 21e journée)

Grenoble tient sa revanche

2013-01-20-Villard-Grenoble2À peine remis des célébrations de leur cinquantième anniversaire ponctuées par une victoire (6-2) contre Caen, les Brûleurs de Loups doivent s'attendre à un derby chaud bouillant sur le plateau face à des Ours en pleine confiance suite à leur brillante victoire vendredi à Morzine (5-1). Vainqueurs successivement de Strasbourg, Briançon, Dijon et donc Morzine, les hommes de Rich Metro sont tout simplement invaincus en 2013 ! Une série idéale pour préparer un derby qui compte puisque les deux équipes iséroises sont toujours en course pour décrocher la quatrième place directement qualificative pour les quarts-de-finale.

Les Brûleurs de Loups pour leur part ont peiné pour écarter la lanterne rouge vendredi mais ils ne peuvent se permettre de laisser des points en route à six journées de la fin de la saison régulière. Ils ont en plus le souvenir de la victoire villardienne à Pôle Sud lors du match aller (5-3) et seront très certainement avides de revanche. L'alignement est le même que vendredi avec une équipe de Villard quasiment au complet tandis que Grenoblois doit toujours composer sans Tardif (opéré cette semaine) et Antonoff.

2013-01-20-Villard-Grenoble1Si Villard met rapidement la pression dans la zone offensive, les premiers tirs sont grenoblois avec Arrossamena puis Vaskivuo qui testent Lerg. Le portier villardien doit encore s'employer sur un lancer de Ouimet que Mathieu Le Blond était prêt à reprendre au rebond. À force de presser, les Brûleurs de Loups obtiennent une pénalité de Jens Eriksson. Ils font bien circuler le palet mais Villard coupe bien les lignes de passes et ne concède pas d'occasion dangereuse. De retour à cinq contre cinq, Vincent Couture s'échappe mais il est repris avec la crosse par Crossman qui rejoint à son tour le banc de la prison. Villard installe son power-play et parvient à créer des décalages. Sur l'un d'entre eux, Sébastien Raibon en extension déplace sa cage au moment où un Villardien s'apprêtait à tirer... Ce retard de jeu offre une double supériorité numérique à Villard. Les Ours ne laissent pas passer l'occasion : sur un lancer ras de glace de Kralj, Couture, idéalement placé devant la cage, dévie opportunément  (1-0, 07'47").

Grenoble travaille en zone offensive pour égaliser. Mais après une bonne possession de Villard en zone offensive, un dégagement d'Amar est contré à la ligne bleue, Eriksson remet le palet sur Couture qui tire et trouve la lucarne de Raibon, signant ainsi son doublé (2-0, 11'10"). Un "turnover" qui coûte cher aux Grenoblois, désormais menés de deux buts. Leur réaction ne se fait pas attendre : après une belle récupération de palet en zone offensive, Tartari prend un tir plein axe, repoussé par Lerg, mais Ouimet a bien suivi pour propulser le palet dans les filets (2-1, 12'25"). Ce but relance Grenoble dans la partie mais les Ours mettent du cœur à l'ouvrage et sont entreprenants dans le jeu. Ce sont eux qui ont la maîtrise de la rondelle alors que les Brûleurs de Loups doivent se contenter de quelques contres, à l'image de Vaskivuo qui tire de peu au-dessus. Le palet va rapidement d'une cage à l'autre : Pitsikoulis d'un côté, Amar de l'autre sont tour à tour tout près de marquer, mais à chaque fois ce sont les gardiens qui ont le dernier mot.

2013-01-20-Villard-Grenoble3Dès le début de la seconde période, Jens Eriksson se fait sanctionner et permet à Grenoble d'évoluer en supériorité numérique. Mais Villard surprend la défense grenobloise : sur un 2 contre 1, Roehl choisit le tir mais manque le cadre. À cinq contre quatre, les Brûleurs de Loups installent bien le power-play avec une bonne circulation du palet. Lerg, masqué, doit s'employer et les esprits s'échauffent entre Canzanello et Joffre. Finalement, les Ours tiennent bon, mais à peine revenus à cinq contre cinq, ils se font de nouveau pénaliser lorsque Martin accroche Desrosiers. Le pressing sur la cage de Lerg se fait de plus en plus intense, mais le portier villardien est impeccable, multipliant les arrêts sans laisser de rebonds. Mais à force de subir les assauts grenoblois, il finit par craquer sur un lancer de Kévin Dusseau qui reprend une belle passe transversale de Le Blond (2-2, 24'43"). Ce but déstabilise quelque peu les Villardiens qui peinent à retrouver leur rythme. À l'inverse, Grenoble continue à mettre la pression en travaillant en zone offensive. McGrane se présente seul face à Lerg mais se fait contrer in extremis au moment de tirer.

Les contacts se font plus virils et Crossman se fait pénaliser pour un cinglage sur Canzanello après avoir subi une charge du défenseur américain. Les Villardiens ont une belle occasion de reprendre les devants, mais ils négocient mal leur power-play. Finalement, ils trouvent de bonnes positions de tir par Couture notamment, mais Raibon s'interpose avec brio. Cette belle occasion réveille Villard qui connaît une belle série avec notamment Roehl qui sert sur un plateau Kenny Martin, lequel bute sur Raibon après s'être fait accrocher par Amar. Nouveau power-play pour Villard qui maintient la pression à l'image de Canzanello qui échoue, à bout portant, devant Raibon. Grenoble souffre pendant deux minutes mais résiste alors que Scarlato prend dix minutes après s'être accroché avec Dufresne. La supériorité numérique change de côté lorsque Eriksson casse la crosse de Baylacq sur un cinglage. Les Brûleurs de Loups peuvent enfin repartir à l'assaut de la cage de Lerg mais peinent à retrouver leurs automatismes. Après une blessure de Richard, touché involontairement au visage par une crosse de Baylacq, l'arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire à 1'18'' de la fin de la seconde période pour refaire la glace.

2013-01-20-Villard-Grenoble4Il reste donc un peu plus de vingt minutes de jeu aux deux équipes pour se départager. Dès le retour sur la glace, Canzanello se fait sanctionner pour avoir bloqué Tartari devant le slot, une des nombreuses pénalités discutables de la soirée. Les Brûleurs de Loups n'inquiètent pas vraiment Lerg, si ce n'est sur un tir d'Amar dans le trafic. Dès le retour à cinq contre cinq, les Ours se ruent à l'assaut de la cage de Raibon. Après une bonne attaque de Couture comme premier avertissement, Villard sort rapidement de sa zone et sur une contre-attaque très rapide, Pitsikoulis déborde sur l'aile droite, centre pour Bastien Sangiorgio dont la reprise face à la cage trompe Raibon (3-2, 45'17"). Une belle récompense pour la troisième ligne villardienne, très active ce soir.

Les Grenoblois réagissent tout de suite sous l'impulsion de Bedin qui porte le danger devant la cage de Lerg mais Raibon doit encore rester vigilant sur un tir lointain de Roehl. Sur une bonne entrée de zone, Tartari laisse en retrait à Dusseau qui tire à la cage. Lerg arrête la rondelle mais la laisse dans ses patins où Tartari, qui avait bien suivi, vient la récupérer pour la propulser au fond des filets (3-3, 46'38"). Une petite erreur du portier villardien qui permet à Grenoble d'égaliser. Sonnés, les Ours ne vont pas se remettre de ce coup du sort. Grenoble en profite et sur un engagement gagné en zone offensive par McGrane, Dusseau lance à la ligne bleue dans le trafic et trompe Lerg, déjà au sol (3-4, 46'56").

2013-01-20-Villard-Grenoble5Menés pour la première fois au score, les Villardiens tentent de se relancer mais Simonneau retient Christophe Tartari et ils se voient obligés de défendre en infériorité numérique pendant deux minutes. Après un gros lancer d'Amar dévié in extremis par Lerg en extension, Tartari se fait pénaliser à son tour pour avoir accroché Nicolas Favarin. À quatre contre quatre, les Villardiens essaient de faire parler leur vitesse pour emballer la rencontre mais sans réussite. À sa sortie de prison, Tartari sert de relais à Ouimet qui lance la contre-attaque. Il laisse en retrait à Le Blond qui lance à la cage, mais Lerg, gêné par Tartari, laisse échapper la rondelle dont se saisit Ouimet qui la pousse dans la cage vide (3-5, 51'39"). Les esprits s'échauffent suite à ce but car Derek Roehl s'en prend à Tartari  qu'il accuse d'avoir gêné volontairement son gardien. Roehl prend dix minutes de méconduite mais Villard a une chance immédiate de se relancer lorsqu'Amar retient Eriksson, offrant ainsi un power-play à Villard.

Les Ours lancent leurs dernières forces dans la bataille mais s'exposent à des contres, comme ceux de Vaskivuo puis Ouimet en échappée qui butent sur Jeff Lerg. Rich Metro demande un temps mort dans les cinq dernières minutes. Couture, gonflé à bloc, se présente seul face à Raibon mais lève trop son palet. Metro sort finalement son gardien mais une pénalité de Canzanello qui fait trébucher Baylacq vient, croit-on, ruiner les derniers espoirs villardiens. Heureusement pour Villard, le banc grenoblois met trop de temps à faire ses changements de ligne et se fait pénaliser à son tour. Le jeu se poursuit donc à cinq contre quatre avec Lerg sorti de sa cage. Vaskivuo se fait contrer en tirant dans la cage vide et Villard finit par marquer sur un engagement en zone offensive suite à un tir de Hartung dévié par Eriksson (4-5, 59'31"). Espoir de courte durée puisque Matthieu Le Blond met définitivement fin au suspense en envoyant le palet dans la cage vide suite à une nouvelle sortie de Lerg (4-6, 59'52").

2013-01-20-Villard-Grenoble6Villard peut s'en vouloir d'avoir laissé échapper un match qui semblait à sa portée. En prenant les devants 2-0 puis en reprenant l'avance au score 3-2 à un quart d'heure de la fin, les Ours semblaient avoir toutes les cartes en main pour signer leur cinquième victoire d'affilée. Propres dans leur sortie de zone, séduisants offensivement à l'image de la première ligne Couture-Eriksson-Kralj, les Villardiens n'ont pas su fermer la porte en défense lorsqu'il le fallait. Si les pénalités, dont certaines étaient discutables, leur ont parfois compliqué la tâche, la défense n'a pas toujours été à la hauteur pour écarter le danger devant Jeff Lerg, excellent lors des deux premiers tiers-temps mais soudainement très fébrile au troisième tiers où il a encaissé trois buts, dont deux sur des rebonds concédés et un sur un tir lointain. Ces trois buts en cinq minutes ont fait définitivement basculer la rencontre côté grenoblois. Série interrompue donc pour Villard qui devra se relancer mardi à Gap.

Les Brûleurs de Loups étaient mal engagés dans cette rencontre mais ils ont eu le mérite de s'accrocher et de rester au contact des Villardiens. À chaque fois, ils sont revenus au score rapidement, d'abord par Ouimet une minute après le deuxième but de Couture puis par Tartari qui égalise une minute après le troisième but villardien. Tartari fut d'ailleurs un des catalyseurs de l'attaque grenobloise avec un but et deux assistances. Il voit là une belle récompense à son travail de harcèlement permanent. Son association avec Le Blond et Ouimet a parfaitement fonctionné ce soir avec un doublé pour l'attaquant québécois, très opportuniste devant le but, tandis que Le Blond (un but et trois assistances) est dans une forme digne des play-offs de la saison dernière, deux jours après son doublé face à Caen. Cette ligne a complètement éclipsé celle de Vaskivuo et McGrane, décevante ce soir. N'oublions pas non plus la bonne performance de Kévin Dusseau dont le lancer a permis de marquer deux buts en plus d'un gros travail défensif. Un joueur qui prend de plus en plus d'importance dans le dispositif défensif grenoblois. Cette deuxième victoire consécutive fait du bien au moral et au classement des Grenoblois qui chercheront la passe de trois mardi contre Strasbourg.

Désignés meilleurs joueurs du match : Vincent Couture (Villard-de-Lans) et Kévin Dusseau (Grenoble)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

 

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré et TéléGrenoble) :

Rich Metro (entraîneur de Villard-de-Lans) : « Je ne suis pas sûr que la meilleure équipe se soit imposée. On a eu les meilleures occasions. On n'a rien lâché, on aurait vraiment dû s'imposer sans des décisions indépendantes de notre volonté qui nous coûtent cher. [Les arbitres] ont remis Grenoble dans la partie. Mais je retire beaucoup de positif de cette rencontre, même si le dénouement fait toujours beaucoup de mal. »

Julien Baylacq (capitaine de Grenoble) : « On s'est accroché jusqu'au bout et on avait peut-être un peu plus d'énergie qu'eux sur la fin de match. On a beaucoup de joueurs qui peuvent jouer donc ça nous fait du bien. Au match aller, on avait fait un très mauvais match, on avait à cœur de se rattraper. Tout n'a pas été parfait mais on fait quand même un gros match et on a empoché les deux points. On a cette capacité à bien réagir quand on est dans le dur. On a besoin de ça. Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas enchaîné deux victoires. On n'a rien accompli. On est content mais il n'y a pas d'euphorie. »

Nick Pitsikoulis (attaquant de Villard-de-Lans) : « On a un goût amer dans la bouche. Grenoble a un bon jeu de puissance. On ne peut pas se permettre de leur donner ces opportunités. Certaines décisions arbitrales étaient ambiguës, c'est très frustrant à jouer. »

Christophe Tartari (attaquant de Grenoble) : « On est allé la chercher avec nos tripes. On n'a plus trop à tergiverser. On change de match le plus important de la saison. Il y a quelques heures, c'était ce soir, maintenant c'est mardi. »

Jean-François Dufour (entraîneur de Grenoble) : « En fin de saison, on ne nous demandera pas comment on a gagné ce match. »

 

Villard-de-Lans - Grenoble 4-6 (2-1, 0-1, 2-4)

Dimanche 20 janvier 2013 à 18h30 à la patinoire André Ravix de Villard-de-Lans. 1060 spectateurs.

Arbitrage de Jérémy Rauline assisté de Guillaume Gielly et Adrian Popa
Pénalités : Villard-de-Lans 36' (2', 8'+10', 6'+10'), Grenoble 14' (4', 4', 6')
Tirs cadrés : Villard-de-Lans 45 (11, 12, 22), Grenoble 46 (13, 12, 21)

Évolution du score :

1-0 à 07'47" : Couture assisté de Kralj et Canzanello (sup. num.)
2-0 à 11'10" : Couture assisté de Eriksson et Hartung
2-1 à 12'25" : Ouimet assisté de Tartari et Le Blond
2-2 à 24'43" : Dusseau assisté de Le Blond et Amar (sup. num.)
3-2 à 45'17" : Sangiorgio assisté de Pitsikoulis et Hartung
3-3 à 46'38" : Tartari assisté de Dusseau et Ouimet
3-4 à 46'56" : Dusseau assisté de McGrane et Joffre
3-5 à 51'39" : Ouimet assisté de Le Blond et Tartari
4-5 à 59'31" : Eriksson assisté de Hartung et Kralj
4-6 à 59'52" : Le Blond assisté de Dufresne (cage vide)

Villard-de-Lans

Gardien : Jeff Lerg (sorti de 57'10'' à 57'21'' et  de 57'55'' à 59'31'' puis de 59'45'' à 59'52'')

Défenseurs : Nicolas Favarin (A) - Pierre-Antoine Simonneau (C, 2') ; Tim Hartung - Nick Canzanello (4') ; Armando Scarlato (10') - Stanislas Aubert.

Attaquants : Vincent Couture - Jens Eriksson (6') - Matic Kralj ; Viktor Ringberg - Derek Roehl (2'+10') - Kenny Martin (2') ; Nick Pitsikoulis - Bastien Sangiorgio - Kevyn Richard.

Remplaçants : Pascal Favarin (G), Robin Drogue, Stéphane Guillot-Diat, Cédric Guillot-Diat. Absent : Quentin Jacquier.

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon (2')

Défenseurs : Baptiste Amar (A, 4') - Kévin Dusseau ;  Jason Crossman (A, 4') - Sylvain Dufresne ; Maxime Suzzarini ; Kévin Martenon.

Attaquants : François Ouimet - Christophe Tartari (2') - Mathieu Le Blond ; Nicolas Arrossamena - Ed McGrane - Mike Vaskivuo ; Julien Baylacq (C, 2') - Francis Desrosiers - Joris Bedin ; César Joffre - Mathieu Briand - Lou Bogdanoff.

Remplaçant : Antoine Bonvalot (G). Absents : Jordan Perret (fracture du pied), Luc Tardif Jr (déchirure musculaire à la cuisse), Nicolas Antonoff (déchirure musculaire).