Rouen - Gap (Ligue Magnus, 23e journée)

Rouen très convalescent

2013-01-26-Rouen-GapPassé totalement à côté de son deuxième tiers, Rouen, privé de Lhenry et d'Åkerman, s'est mis en danger et a bafouillé son hockey pour disposer de Gap dans un match d'une grande pauvreté technique. Les Rapaces, où étaient absents Lacheny, Virpiö et Jelen, soit un trio complet, n'étaient pas loin de l'exploit... manqué à cause d'un premier tiers où les joueurs des bords de la Luye étaient restés dans l'autobus les menant ici à Guy Boissière.

Mais que ce fut poussif ! Même si les Rouennais ont assuré l'essentiel avec cette victoire acquise en prolongation. Après la correction subite à Morzine, l'île Lacroix attendait une forte réaction de ses triples champions de France en titre. Elle eut à peine lieu, durant les... onze premières minutes. Le temps pour Guénette d'ajuster trop facilement la lucarne de Zacharias côté mitaine (1-0 à 09'24). L'embellie durait avec une faute maladroite de Luciak sur Salmivirta qui permettait à Thinel d'un tir de la pointe de doubler la marque pour le RHE76 en supériorité, mettant fin à une série de power-plays normands tristement atones depuis des lustres (2-0 à 11'32).

Malheureusement, ce fut quasiment tout. La suite fut un florilège ennuyeux de mauvaises passes, de crosses hautes et d'un manque d'agressivité. À ce jeu, même si Circelli sabotait une énorme chance en jeu de puissance (13'40), le RGHA sortait la tête de l'eau. Ylönen devait réaliser un exploit avec une triple parade (14'09). La défensive (Cornaire-Paradis-Luciak) des visiteurs accomplissait la prouesse de tenir 23 secondes à trois contre cinq car Rambousek, qui n'avait pas remis sa jugulaire après avoir valdingué sous une charge de Gutierrez, avait rejoint Moore dans leur cellule !

2013-01-26-Rouen-Gap2À la reprise, les Normands étaient chanceux de compter sur l'opportuniste Gutierrez qui parvenait à glisser un improbable palet derrière le dos de Zacharias (3-0 à 22'24).

Ensuite, les hommes de Rodolphe Garnier se reposaient sur leurs lauriers. Passifs, ils autorisaient Perez à reprendre du revers un rebond dans le haut de filets (3-1 à 24'16). Mous, ils allaient jusqu'à gâcher une des nombreuses attaques surnuméraires de la partie (28'18). Pendant que ceux d'Ari Salo étaient rentrés dans le match. Ylönen s'employait de la botte devant le duo Abramov-André (26'53). Avec plus de précision, Syväsalmi aurait réduit le score en avantage d'un homme (36e). À l'inverse (à un de moins), Guénette fit briller Zacharias (35'53). Toujours sur cette spectaculaire attaque à cinq, Mäntylä envoyait un tir, d'abord  ralenti dans le trafic, puis qui subissait la déviation de Durak dans son propre but prenant à contre-pied un Ylönen désarmé (3-2 à 36'19).

Après ce but, Gap relâchait sa pression. Cela aurait pu lui jouer un vilain tour si Luciak ne s'était pas couché sur une passe lors d'un contre exécuté par Guénette et Gutierrez (37'31). La deuxième pause ferait du bien aux acteurs.

Les coéquipiers de Thinel, malgré énormément de déchet, allaient plus à la cage dans ce dernier vingt mais Zacharias veillait au grain... qui n'avait qu'un nom : Salmivirta (43'13 & 49'25) car Castonguay était bien trop individualiste (41'08).

De son côté, Ylönen n'était pas en reste d'arrêts incroyables, il sauvait à trois reprises ses coéquipiers d'une égalisation précoce. Devant Moore (42'01), Abramov (43'21) et un autre Rapace (50'06). Lahesalu lui aussi intervenait fort à propos pendant la prison de Fredriksson.

2013-01-26-Rouen-Gap3L'orage semblait être passé, surtout que Desrosiers recouvrait son talent. L'ailier obligeait Zacharias plein de sang-froid à deux formidables parades successives (52'42).

Dans les tribunes ont se réjouissait déjà de voir sortir ce gardien parfois phénoménal... Que nenni ! Tekel frappait de loin, son tir, sans doute dévié, trouvait les filets rouennais et égalisait (3-3 à 55'48).

On se dirigeait vers une prolongation lorsqu'à cinq secondes de la sirène Paradis eut l'occasion de prendre deux points sans en laisser aux Normands... Ylönen, encore une fois, intervenait et sauvait son équipe du fiasco (59'55).

Gap débuterait en infériorité mais les Rapaces n'ont évidemment rien eu à craindre. Ensuite, les joueurs du massif des Écrins ont attendu que le temps passe et les mènent aux penalties. À ce petit jeu, ils se sont mis en danger des attaques rouennaises. Sur l'une d'elle, Tavzelj apporte habilement du soutien à ses deux attaquants. Lorsqu'il fut bien servi dans le haut du slot par Guénette, l'arrière slovène pointait triomphalement la lucarne droite de Zacharias (4-3 à 65'42).

L'entame de match réussie des Dragons leur aura donc sauvé la mise, car le trou noir rouennais coïncidait logiquement avec un retour de Gap dans la partie. Néanmoins, l'objectif rêvé par les partisans du club de la ville aux cent clochers, à savoir la défense de son titre en ligue Magnus et donc le quadruplé, qu'aucune équipe n'a réalisé depuis le RHC justement (quatre titres consécutifs entre 1992 et 1995), passera forcément par des prestations bien plus convaincantes que celle de ce soir.

 

Rouen - Gap 4-3 après prolongation (2-0, 1-2, 0-1, 1-0)
Samedi 26 janvier 2013 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Charlotte Girard et de Thomas Caillot.
Pénalités : Rouen 8' (4', 2', 2', 0') ; Gap 22' (8'+10', 2', 2', 0').
Tirs : Rouen 47 (14, 12, 17,4) ; Gap 29 (7, 12, 10, 0).
Chances : Rouen 8 (3, 1, 4, 0) ; Gap 10 (4, 2, 4, 0).

Évolution du score :
1-0 à 09'24" : Guénette assisté de Fredriksson et Stefanka
2-0 à 11'32" : Thinel assisté de Guénette et Castonguay (sup. num.)
3-0 à 22'24" : Gutierrez assisté de Stefanka et Durak
3-1 à 24'16" : Perez assisté d'André et de Paradis
3-2 à 36'19" : Mäntylä assisté de Syväsalmi et Circelli (sup. num.)
3-3 à 55'48" : Tekel assisté de André et Perez
4-3 à 65'42" : Tavzelj assisté de Guénette et Fredriksson


Rouen

Gardien : Sebastian Ylönen.

Défenseurs : Andrej Tavzelj - Raphaël Faure ; Lauri Lahesalu - Miroslav Durak ; Léo Guillemain-Paillie - Jonathan Janil.

Attaquants : David Fredriksson - François-Pierre Guénette (A) - Marc-André Thinel (C) ; Julien Desrosiers - Eric Castonguay - Ilpo Salmivirta ; Romain Gutierrez - Loup Benoit - Juraj Stefanka.

Remplaçants : Guillaume Duquenne (G), Florent Aubé, Anthony Rech, Dimitri Thillet, Maxime Joly. Absents : Fabrice Lhenry (adducteurs), Johan Åkerman (genou).

Gap

Gardien : Mike Zacharias.

Défenseurs : Kai Syväsalmi - Niko Mäntylä ; Martin Charpentier - Milan Tekel (A) ; Matus Luciak - Alexandre Cornaire (C).

Attaquants : Jiri Rambousek - Collin Circelli - Colin Moore ; Mickael Perez - Jérémie Paradis (A) - Mathieu André ; Bertrand Fribault - Norbert Abramov - Jérémy Baridon.

Remplaçants : Julian Barrier-Heyligen (G), Thibault Farina, Brice Mansouri, Charly Cirgues. Absents : Alexis Dicharry, Yoanne Lacheny, Jouni Virpiö, Jiri Jelen.