Statshot spécial "Trophée Charles Ramsay"

Lauzon Carl 280x355

Trêve internationale oblige, le calendrier de la phase retour de Ligue Magnus est extrêmement concentré, et le découpage assez étonnant : après notamment un mois de janvier à 9 journées (un record dans l’histoire de la Magnus), il reste 2 vraies journées et quelques rencontres en retard à jouer après le Tournoi de Qualification Olympique, et donc le sprint final pour se placer au mieux possible pour la seconde phase.

C’est l’occasion d’un Statshot plus court que d’habitude, spécial « Trophée Charles Ramsay » (classement des meilleurs pointeurs de la saison), mais qui en appelle un autre très prochainement à l’issue de la phase régulière.

Il avait quitté sa place de meilleur pointeur au moment de la trêve de décembre, mais c’est bien le Dijonnais Tim Crowder que l’on retrouve à nouveau en tête du classement actuel du Trophée Charles Ramsay. Suivant une trajectoire parallèle à celle de son club, le Canadien, complet offensivement, compte 21 buts et autant d’assistances, soit 42 points. Les Ducs de Dijon restent sur une série de 5 victoires consécutives, et Crowder a inscrit au moins un point sur toutes ces rencontres.


 

BERNIERmarcandre111129131 380x282Derrière lui, on retrouve un groupe de trois joueurs, dont 2 Chamois de Chamonix : Francis Charland, le meilleur buteur de la Ligue (24 filets), et son collègue Carl Lauzon, l’un des 3 premiers passeurs (avec Peter Szabo de Morzine et Johan Skinnars de Dijon) et ses 30 passes. Il faut rappeler le début de championnat extrêmement compliqué des Chamois qui se sont repris depuis (2 petites victoires sur les 10 premières journées), et nul doute qu’avec un tout autre départ les deux compères auraient largement pu dominer ce classement.

Charland et Lauzon sont accompagnés par un quatrième joueur canadien, en la personne du Diable Rouge Marc-André Bernier, également à 40 points en saison. L’attaquant de Briançon a toutefois souffert du coup de moins de son équipe, car sur les trois défaites consécutives de fin janvier (à Chamonix, contre Rouen et à Dijon), Bernier n’a pas inscrit le moindre point.

 

Crowder ne domine pas outrageusement ce classement finalement serré, et généralement cela est rarement signe de record en passe d’être battu. Il reste deux rencontres à jouer pour Crowder et ses coéquipiers, et on se dirige en apparence (sauf performances immenses) vers le plus faible total de points pour un joueur sur une saison de Magnus depuis 8 saisons. Le record sous le format Magnus est partagé par Marc-André Thinel en 2008 et Jonathan Bellemare en 2010, avec 61 unités. À titre de comparaison, la saison passée Martin Gascon remportait le Trophée Ramsey avec 59 points. Ce même Gascon qui a finalement peut être un coup à jouer pour conserver son trophée cette saison : actuellement 8e avec 4 unités de moins que Crowder, le #13 des Gothiques compte lui encore 4 rencontres à jouer.

 

raux damien1 300x422On constate statistiquement que le Trophée Ramsey est « trusté » par les joueurs étrangers du championnat de France. Depuis sa création en 1977-1978, le titre a été remporté par 3 français de naissance seulement : le douaisien Franck Pajonkowski (avec les Boucs de Megève en 1985, puis avec Rouen en 1991, 1994, 1996 et 1997), Guillaume Besse toujours pour Rouen en 2002, et enfin François Rozenthal pour les Gothiques d’Amiens en 2004.

La domination étrangère (et notamment canadienne) se fait au niveau des titres mais aussi au sein même des classements, et cette saison ne déroge pas à la règle. La saison passée a vu Anthony Guttig défendre fièrement les couleurs tricolores, terminant 6e avec 41 points après avoir longtemps flirté avec la 3e place. Cette saison se montre plus délicate pour les joueurs français, puisqu’actuellement celui qui compte le plus de points est Loïc Lamperier, et il n’occupe que la 15e place de ce classement (33 points) en compagnie de Konrad Reeder et Matic Kralj.

Pour compléter le podium tricolore, il faut descendre en rappel le classement pour arriver à la 41e place et retrouver dans un premier temps le Mulhousien Damien Raux, avec 24 points. Avec uniquement un point de moins à ce jour, la troisième marche du podium bleu blanc rouge est partagée par Clément Masson (Chamonix), Nicolas Ritz (Dijon) et Matthieu Le Blond (Grenoble). Ils sont 44e de la Ligue avec leurs 23 points.

 

Puisqu’en toute logique pour gagner il faut marquer des points, si nous voulons associer le classement des pointeurs à un club, il semble incontournable de penser à Rouen, la place forte du hockey français ces dernières années.

Après un début de saison un peu chaotique, les Dragons se sont repris pour retrouver à ce jour des chiffres plus conformes à leurs ambitions (3e de la Ligue avec la 2e meilleure attaque). Pourtant cette saison pourrait marquer un tournant et voir apparaitre une statistique inédite… Le meilleur pointeur rouennais actuellement est l’inévitable Marc-André Thinel. Avec 11 buts et 24 passes, ce score personnel très honorable de 35 points le place à ce jour 11e de la Ligue, à égalité avec le spinalien Michal Petrak. Ou plutôt devrions dire « ne le place que 11e ». Tout simplement du fait que, si sur les 3 rencontres qu’il reste à jouer aux Dragons, Thinel ou plus étonnamment Eric Castonguay (27 points) ne parviennent pas à grappiller des places dans ce classement, cette saison 2012-2013 restera comme la première de l’histoire de la Magnus où Rouen n’aura pu placer au moins l’un de ses joueurs dans le Top 10 du classement des pointeurs.

En effet jusqu’à maintenant, toutes les saisons jouées en Magnus ont vu au moins un Dragon dans le haut du classement Ramsey. Historiquement, on retrouve ces chiffres (merci à Josselin Giret pour sa participation à l'élaboration de cette stat) :

- 2011-2012 : 4 - Marc-André Thinel (44 points), 5 - Carl Mallette (42), 9 - Julien Desrosiers (34)
- 2010-2011 : 1 - Carl Mallette (57 points), 2 - Julien Desrosiers (52), 3 - François-Pierre Guenette (49).
- 2009-2010 : 2 - Carl Mallette (54 points), 5 - Julien Desrosiers (47), 7 - Marc-André Thinel (45), 8 - Éric Doucet (44)
- 2008-2009 : 2 - Éric Doucet (57 points), 4 - Julien Desrosiers (56), 5 - Marc-André Thinel (56).
- 2007-2008 : 1 - Marc-André Thinel (60 points), 2 - Carl Mallette (59), 3 - Éric Doucet (59), 4 - Julien Desrosiers (59), 8 - Olivier Bouchard (43).
- 2006-2007 : 1 - Marc-André Thinel (56 points), 2 - Sébastien Thinel (55), 5 - Julien Desrosiers (44).
- 2005-2006 : 1 - Carl Mallette (60 points), 2 - Marc-André Thinel (58), 3 - Éric Fortier (49), 6 - Kimmo Salminen (38).
- 2004-2005 : 6 - Ludek Broz (41 points), 9 - Kimmo Salminen (39), 10 - Éric Doucet (36).

 

Nous avons cherché à voir même au-delà de la Ligue Magnus, et on se rend compte que dans l’histoire de ce trophée et depuis la montée de Rouen en Elite (saison 1985-1986), soit 27 saisons, cela n’est arrivé que 3 petites fois. Ce fut le cas lors des deux premières saisons (notamment la saison 1986-1987 où les Normands terminèrent avant-derniers). La dernière saison concernée est la saison 2003-2004, sous la formule du Super 16. Le meilleur pointeur rouennais à l’issue de la saison (poule Est ou Ouest, puis poule Nationale ou Magnus) était alors Arnaud Briand, qui termina 11e meilleur pointeur de la Ligue avec 30 points.