Lettonie - Grande-Bretagne (qualification olympique, groupe E)

2013-02-07-Lettonie-GBÊtre ou ne pas être à Sochi. Le ton dramatique est donné par la presse locale. Le tournoi de qualification olympique fait les unes en pleine page des quotidiens lettons. Autant dire que la pression est forte sur les épaules des joueurs. Et de Ted Nolan. Le successeur de l’emblématique Oleg Znarok, grâce à des débuts encourageants et parfois même enthousiasmants avec un jeu bien plus ouvert et direct,  a assuré l’essentiel en maintenant l’équipe dans le top 12 mondial l’an dernier à Stockholm, ce qui permet de jouer le tournoi à domicile.

Ils accueillent donc la France, le Kazakhstan et l’adversaire de ce soir, la Grande-Bretagne, qui a vaillamment arraché sa qualification face au Japon en novembre dernier au pays du soleil levant.

Mais la tâche des Anglais est autrement plus difficile ce soir. L'attaquant David Longstaff, qui a atteint le cap des 100 sélections (rare pour un Britannique tant leurs regroupements internationaux sont rares), a décidé de prendre sa retraite internationale le mois dernier.

2013-02-07-Lettonie-GB3Les arrières britanniques, privés de leur habituel meneur Jonathan Weaver blessé, sont vite dépassés par la rapidité des Lettons et la première punition arrive après trois minutes de jeu quand Juris Stals est le premier derrière le but pour remettre devant la cage pour la reprise de Gints Meija. 1-0 à 2’57. Une avance de courte durée car le pressing anglais gène la relance balte, au point de se faire contrer et Robert Dowd surgit devant le but et bat Edgars Masalskis. 1-1 à 3’58.

La lenteur des défenseurs anglais est encore plus flagrante sur la première pénalité et leur boîte, trop passive, ne résiste pas à la combinaison devant le but entre Nizivjs et Indrasis. 2-1 à 14’43.

Les Lettons prennent une dernière fois de vitesse la défense anglaise avec un 2 contre 1 mais Lauris Darzins, sur un service de Janis Sprukts, tarde trop face à la cage ouverte et Stevie Lyle - revenu  en sélection pour remplacer le titulaire Stephen Murphy blessé - se replace bien pour capter le palet et maintenir son équipe à flot avant la première pause.

La domination lettone s’accroit lors de la deuxième période et les situations chaudes autour du but de Stevie Lyle se multiplient, poussant les Anglais à la faute. Ils payent cash leur deuxième pénalité : Oskars Bartulis expédie un missile plein axe de la bleue après 15 secondes de power-play. 3-1 à 29’50.

2013-02-07-Lettonie-GB4Les seuls moments où ils peuvent souffler sont quand les Lettons sont pénalisés, ce qui leur permet de regagner le vestiaire en ayant limité la casse.

Mais la Lettonie continue de construire patiemment sa victoire. Un bon travail dans le coin de Roberts Jekimovs, le Letton qui évolue à Saipa Lappeenranta en SM-Liiga, permet de ressortir le palet pour Ronalds Kenins qui reprend de volée. 4-1 à 43’24

Puis une belle construction à trois conclue par Georgijs Pujacs scelle le sort de la rencontre. Et même le but à 5 contre 3 de Craig Peacock est anecdotique et ne semble d’ailleurs pas procurer une grande joie à son auteur. D’autant que sur une même configuration à 5 contre 3, mais cette fois en faveur de la Lettonie, Lauris Darzins aggrave la marque à 6-2.

Sandis Ozolins, le capitaine revenu en sélection nationale à 40 ans et qui avait pris sa retraite internationale justement après les JO de Turin en 2006, a de quoi être satisfait. La Lettonie s’impose donc logiquement, mais elle devra élever son niveau de jeu face à des outsiders plus sérieux comme le Kazakhstan, boosté par sa victoire contre la France, et nos Bleus qui ont maintenant le couteau sous la gorge.

Désignés joueurs du match : Gints Meija pour la Lettonie et Jonathan Phillips pour la Grande-Bretagne.

2013-02-07-Lettonie-GB6

 

Lettonie - Grande-Bretagne 6-2 (2-1, 1-0, 3-1)
Jeudi 7 février 2013 à 19h30 à la Riga Arena. 5058 spectateurs.
Arbitrage de Stephan Bauer (ALL) et Jan Hribik (TCH) assistés de Vit Lederer (TCH) et Alexander Sadovnikov (RUS).
Pénalités : Lettonie 10' (0', 4', 6') ; Grande-Bretagne 18'+10’ (2', 6', 10'+10’).
Tirs : Lettonie 39 (12, 14, 13) ; Grande-Bretagne 15 (7, 3, 5).

Évolution du score :
1-0 à 02'57" : Meija assisté de Cipulis et Stals
1-1 à 03'58" : Dowd assisté de Shields
2-1 à 14'43" : Indrasis assisté de Nizivijs et Darzins (sup. num.)
3-1 à 29'50" : Bartulis assisté de Nizivijs (sup. num.)
4-1 à 43'24" : Kenins assisté de Jekimovs et Redlihs
5-1 à 53'07" : Pujacs assisté de Meija
5-2 à 57'47" : Peacock assisté de Shields et O’Connor (double sup. num.)
6-2 à 59'42" : Darzins assisté de Indrasis et Nizivijs (double sup. num.)

Lettonie (2’ pour surnombre)

Gardien : Edgars Masalskis.

Défenseurs : Oskars Bartulis (A, 2') - Georgijs Pujacs (A, +1) ; Arturs Kulda - Krisjanis Redlihs (+1) ; Sandis Ozolins - Arvids Rekis (+2).

Attaquants : Lauris Darzins - Janis Sprukts (2') - Martins Karsums ; Mikelis Redlihs (+2) - Ronalds Kenins - Roberts Jekimovs ; Aleksandrs Nizivijs - Armands Berzins (4') - Miks Indrasis ; Martins Cipulis (+2) - Juris Stals (+2) - Gints Meija (+2).

Remplaçants : Maris Jucers (G), Kristaps Sotnieks, Vitalijs Pavlovs.

Grande-Bretagne

Gardien : Stevie Lyle.

Défenseurs : David Phillips (-2) - Daniel Meyers (-1, 4’) ; Rodney Sarich (-1, 2') - Mark Richardson (A, -1) ; Ben O’Connor (2’) - Mark Thomas (+1) ; Stephen Lee.

Attaquants : Jonathan Phillips (C, -1) - Mark Garside (-1) - Phillip Hill ; Craig Peacock (+1) - Colin Shields (+1, 2’) - Robert Dowd (+1, 2’) ; David Clarke - Matthew Myers (-1, 2’+10’) - Robert Lachowicz (-1) ; Ashley Tait (A, -2, 2’) - Gregory Owen (-1) - Robert Farmer (-2, 2’) ; Jason Hewitt.

Remplaçant : Ben Browns (G).

2013-02-07-Lettonie-GB5