Présentation NHL 2012/2013 : la division Atlantique

La division Atlantique est l'une des plus redoutables de la ligue : la saison dernière, quatre équipes se sont qualifiées pour les phases finales. L'intersaison a rebattu les cartes : le récent finaliste de la coupe Stanley a perdu son capitaine, alors que son grand rival new-yorkais a gagné un attaquant vedette. Quant aux deux franchises de Pennsylvanie, leur rivalité offensive du premier tour au printemps dernier n'est pas prête de s'éteindre. Quel sera le rôle du cinquième larron et de son effectif augmenté de rejetés des autres équipes ?

 

Devils New JerseyFinalistes de la dernière édition, les New Jersey Devils entament la nouvelle campagne sans avoir la faveur des pronostics. L’information majeure, c’est en effet le départ du capitaine Zach Parise pour sa région natale du Minnesota. Sans son capitaine et marqueur prolifique, la formation du coach Pete DeBoer prend un rude coup offensif, d’autant que ni Alexei Ponikarovsky, ni Petr Sykora n’ont été reconduits. Toute l’attaque repose donc sur Ilya Kovalchuk, dont le retour de KHL a fait couler beaucoup d’encre. Finalement, après avoir participé au All-Star game russe, l’attaquant vedette au coûteux contrat est de retour, avec trois jours de retard...

Une attaque dépendante de Kovalchuk donc, et qui devra espérer une conjonction de nombreux éléments : que Patrik Elias ne décline pas trop vite, que Travis Zajac franchisse un cap pour justifier son nouveau contrat de huit ans, que David Clarkson confirme sa saison à 30 buts, qu'Adam Henrique se remette vite de sa blessure au pouce et confirme... Ajoutons à cela quelques jeunes comme Mattias Tedenby et Jacob Josefson qui devront franchir un palier pour leur troisième saison, ou une quatrième ligne Ryan Carter-Stephen Gionta-Steve Bernier dans la droite ligne des derniers playoffs, ou encore une bonne surprise de Steffan Matteau, 18 ans et qui a gagné sa place au camp. Pas simple !

Tout reposera finalement, encore, sur un duo de quadragénaires dans les buts - Martin Brodeur et Johan Hedberg - et une défense méconnue, composée de Marek Zidlicky, Bryce Salvador, Andy Greene, Mark Fayne, Henrik Tallinder, Anton Volchenkov, Peter Harrold et du jeune talent émergent Adam Larsson. Avec quelques jeunes prometteurs en AHL qui frappent à la porte - Alex Urbom, Eric Gelinas - on peut s’attendre à du dégraissage en défense pour améliorer vite le secteur offensif... Globalement, l’effectif a peu changé et le système est donc connu : un pressing agressif et une grande discipline défensive. Un autre point positif ? La question financière est définitivement réglée avec le propriétaire Jeff Vanderbeek.

Effectif (lignes théoriques)

Gardiens : Martin Brodeur, Johan Hedberg

Défenseurs : Andy Greene - Mark Fayne ; Bryce Salvador - Marek Zidlicky ; Henrik Tallinder - Anton Volchenkov ; Adam Larsson - Peter Harrold.

Attaquants : Dainius Zubrus - Travis Zajac - Ilya Kovalchuk ; Mattias Tedenby - Patrik Elias - David Clarkson ; Ryan Carter - Stephen Gionta - Steve Bernier ; Steffan Matteau - Jacob Josefson - Cam Janssen ; Krys Barch ; Adam Henrique (blessé).

 

Rangers de New YorkLes New York Rangers ont atteint le carré final l’an passé et viseront le titre cette fois-ci. Le manque de profondeur de l’effectif, usé par un système John Tortorella très défensif, avait coûté cher après des séries à rallonge. La solution ? Trouver plus de punch offensif. Bienvenue à Rick Nash ! La star canadienne débarque de Columbus suite à un échange majeur, et trouvera un environnement plus compétitif que dans l’Ohio. Il rejoint sur la première ligne Brad Richards et Marian Gaborik, faisant du trio l’un des plus intrigants de la ligue... et l’un des plus chers.

Pour payer tout cela, il a fallu faire du ménage et se séparer de plusieurs marqueurs secondaires : exit Artem Anisimov, Brandon Dubinsky, Ruslan Fedotenko et Brandon Prust. Les arrivées font moins rêver, avec Taylor Pyatt, le vétéran Jeff Halpern et le teigneux Arron Asham, qui complète son triplé new-yorkais après avoir joué pour les Islanders et les Devils. Le soutien offensif de la première ligne sera donc confié au capitaine Ryan Callahan, et aux jeunes Derek Stepan, Carl Hagelin et Chris Kreider, les deux premiers restant sur des playoffs décevants, le troisième n’ayant aucun match de saison régulière dans les jambes : après des playoffs prometteurs, Kreider a un peu déçu en AHL depuis le début de saison.

La marque de fabrique reste la défense, avec des arrières jeunes et déjà parmi les meilleurs. Dan Girardi, Ryan McDonagh, Marc Staal, Michael Del Zotto forment l’un des quatuors les plus solides de la ligue, devant Henrik Lundqvist, enfin récompensé du trophée Vezina de meilleur gardien. Un grand gardien, une excellente défense et une première ligne de feu : sur le papier, les Rangers ont fière allure, mais auront-ils assez de banc pour une saison raccourcie disputée à un rythme accéléré, avec en prime une étiquette de favori qui motivera tous les adversaires ?

Effectif (lignes théoriques)

Gardiens : Henrik Lundqvist, Martin Biron

Défenseurs : Ryan McDonagh - Dan Girardi ; Michael Del Zotto - Marc Staal ; Stu Bickel - Anton Stralman ; Steve Eminger, Logan Pyett, Matt Gilroy.

Attaquants : Rick Nash - Brad Richards - Marian Gaborik ; Carl Hagelin - Derek Stepan - Ryan Callahan ; Chris Kreider - Brian Boyle - Taylor Pyatt ; Mike Rupp - Jeff Halpern - Arron Asham ; Kris Newbury, Brandon Mashinter, Brandon Segal, JT Miller.

 

Penguins de PittsburghLes Pittsburgh Penguins possèdent deux des meilleurs attaquants du monde : Sidney Crosby et Evgeni Malkin. Le premier a pu profiter du lockout pour mettre sa commotion loin derrière lui, tout en participant activement aux négociations, pendant que le second survolait la KHL. Les deux hommes donnent immédiatement un poids considérable dans l’attaque pennsylvanienne. Ils seront loin d’être seuls devant, avec des joueurs rapides et précis - Chris Kunitz, James Neal - sur leurs ailes. La profondeur de banc est réelle, avec des joueurs précieux comme Pascal Dupuis, Matt Cooke, Tyler Kennedy, entre autres. Le poste de troisième centre est désormais confié à Brandon Sutter, modèle d’abnégation, qui remplace Jordan Staal, échangé à Carolina.

Bref, une ligue d’attaque qui fait rêver... mais... en défense ? Pas si sûr ! C’est bien là que les Penguins ont pêché la saison dernière en playoffs. Piégés par les provocations des Flyers, ils ont accumulé les pénalités et explosé en vol. Il faudra donc que la défense resserre les boulons, autour de Kris Letang, Paul Martin, Brooks Orpik notamment. Fort heureusement, c’est un secteur disposant d’un énorme potentiel dans le système, avec de nombreux jeunes prometteurs qui piaffent d’impatience : Simon Després n’est que le premier arrivant d’une longue liste, dont fait partie Brian Dumoulin, arrivé dans le deal Staal.

Dans tous les cas, Pittsburgh devra s’appuyer sur Marc-André Fleury dans les cages. “The Flower”, très décevant en playoffs l’an passé, devra impérativement rebondir si son équipe veut viser un retour au sommet. Quoi de mieux pour le motiver qu’un peu de concurrence ? L’arrivée de Tomas Vokoun pourrait ainsi se révéler décisive.

Effectif (lignes théoriques)

Gardiens : Marc-André Fleury, Tomas Vokoun.

Défenseurs : Kris Letang - Paul Martin ; Brooks Orpik - Matt Niskanen ; Deryk Engelland - Simon Després ; Robert Bortuzzo, Ben Lovejoy, Brian Dumoulin.

Attaquants : Chris kunitz - Sidney Crosby - James Neal ; Matt Cooke - Evgeni Malkin - Pascal Dupuis ; Tanner Glass - Brandon Sutter - Tyler Kennedy ; Eric Tangradi - Joe Vitale - Craig Adams ; Dustin Jeffrey.

 

Flyers de PhiladelphieIls ont bien déchanté, les Philadelphia Flyers. Un premier tour durant lequel Claude Giroux et Daniel Brière se sont promenés dans la défense de Pittsburgh, et ils se voyaient déjà champions... avant de taper un mur, les Devils. Punis par leur propre tactique provocatrice et l’inconstance d’Ilya Bryzgalov dans les buts. Que faire pour remédier à cela ?

Le staff des Flyers a décidé que le statu quo était le plus raisonnable, avec le seul changement notable : l’envoi de James van Riemsdyk à Toronto contre Luke Schenn, défenseur pur. De quoi compenser la blessure longue durée de Chris Pronger, la reprise du jeu du capitaine étant très incertaine.

La défense s’annonce ainsi particulièrement exposée, car plusieurs autres titulaires entament la saison à l’infirmerie ou convalescents, dont Andrej Meszaros. Cela se traduira par un temps de jeu considérable pour Kimmo Timonen, seul arrière fiable, et Braydon Coburn.

Devant, Jaromir Jagr et son expérience précieuse ont mis les voiles pour Dallas. Pour le pire et le meilleur, l’équipe appartient désormais à Giroux, qui a éclaboussé la ligue de son talent l’an dernier. Outre Brière, il bénéficiera d’une palette étendue de joueurs à ses côtés : du rugueux Scott Hartnell aux talents émergents de Wayne Simmonds, Jakub Voracek, Brayden Schenn, Matt Read et Sean Couturier, Philadelphie a su rajeunir son attaque sans perdre en talent, lançant même Scott Laughton, 18 ans. Sauf que... Hartnell s’est blessé dès le troisième match et voit déjà sa saison terminée ! La profondeur offensive sera vite testée, car elle devra soutenir du mieux possible une défensive friable et un gardien contesté pour espérer aller au bout.

Effectif (lignes théoriques)

Gardiens : Ilya Bryzgalov, Michael Leigthon.

Défenseurs : Kimmo Timonen - Braydon Coburn ; Andrej Meszaros - Nicklas Grossmann ; Luke Schenn - Bruno Gervais ; Blessés : Chris Pronger, Kurtis Foster, Matt Walker, Marc-André Bourdon.

Attaquants : Ruslan Fedotenko - Claude Giroux - Wayne Simmonds ; Tye McGinn - Sean Couturier - Matt Read ; Eric Wellwood - Brayden Schenn - Jakub Voracek ; Tom Sestito - Daniel Briere - Maxime Talbot ; Scott Hartnell (blessé), Scott Laughton, Zac Rinaldo (blessé), Jody Shelley.

 

New York IslandersChez les New York Islanders, l’actualité est toujours un peu étrange. Ces derniers mois, on a appris que l’ancien Nassau Coliseum serait abandonné en 2015 au profit d’une nouvelle arène sur... Brooklyn. L’équipe conservera le nom “Islanders” même si le sens sera moins frappant (Brooklyn est bien situé sur Long Island, mais dans le langage courant, ce nom est souvent utilisé pour désigner les banlieues et pas les quartiers de Brooklyn qui sont situés sur l'île).

Au rayon des actualités bizarres, le défenseur Lubomir Visnovsky, acquis dans un échange avec Anaheim, refuse de rejoindre l’équipe, lançant la NHL dans un conflit avec la KHL qu’aucun des deux camps ne souhaite vraiment. Embarrassant ! Ajoutons à cela une gestion prudente. Deux juniors ont été invités au camp (Griffin Reinhart, Ryan Strome) mais pas Nino Niederreiter : le jeune Suisse, décevant l’an passé, fait pourtant partie des meilleurs marqueurs de l’AHL. Finalement, aucun des trois plus grands espoirs de l’équipe n’est intégré, les deux juniors étant renvoyés à leurs études.

Vu le niveau redoutable de la division, les chances d’atteindre les playoffs paraissent bien légères. Offensivement, l’équipe a perdu Pierre-Alexandre Parenteau, parti au Colorado, rendant Matt Moulson et John Tavares orphelins de leur passeur préféré. La signature de Brad Boyes est sensée compenser, mais l’attaquant n’est que l’ombre du marqueur de 40 buts d’il y a quelques saisons... Enfin, quel sera le niveau de l’Autrichien Michael Grabner, auteur d’une saison énorme il y a deux ans mais quelconque l’an passé ? Kyle Okposo, qui avait fini la saison en feu (9 buts en 9 matchs) sera-t-il dans la continuité de cette performance ?

Faudra-t-il compter sur une défense très jeune et des gardiens vieillissant ou fragile ? Les progrès d’Andrew MacDonald et Travis Hamonic à l’arrière font un bien fou, mais les autres jeunes devront vite franchir un cap également, sans quoi Mark Streit risque de se sentir bien seul. Et la seule solution trouvée par le staff ? Récupérer les miettes... arrivées de Keith Aucoin, buteur vétéran d’AHL, et des défenseurs Thomas Hickey (Los Angeles), Joe Finley (Buffalo) et Brian Strait (Pittsburgh), tous pris au ballotage, avec l’espoir d’un résultat aussi positif que la trouvaille Grabner, entre autres.

Effectif (lignes théoriques)

Gardiens : Evgeni Nabokov, Rick DiPietro, Kevin Poulin

Défenseurs : Travis Hamonic - Mark Streit ; Andrew MacDonald - Brian Strait ; Matt Carkner - Radek Martinek ; Joe Finley, Thomas Hickey, Calvin De Haan, Aaron Ness, Ty Wishart, Matt Donovan ou Nathan McIver.

Attaquants : Matt Moulson - John Tavares - Kyle Okposo ; Michael Grabner - Frans Nielsen - Brad Boyes ; Josh Bailey - Keith Aucoin - Jesse Joensuu ; David Ullstrom - Casey Cizikas - Matt Martin ; Eric Boulton, Marty Reasoner, Colin McDonald.