Huet : 'Jamais connu une Marseillaise aussi triste'

2013-02-10-Lettonie-France9Cristobal Huet (gardien de la France, en photo) : "On a joué le coup à fond. On a marqué vite et ça a refroidi tout de suite le public. Mais ils sont forts, à la maison. Il y a deux ou trois coups de sifflets qui auraient pu aller de l'autre côté. Dans l'ensemble, on peut être fier de la façon dont on a réagi à la première défaite du tournoi. Un peu dommage pour notre génération de pas aller à Sotchi. J'espère que ce sera pour la suivante. On a passé une étape mais il y a une marche encore. Il ne faut pas s'enflammer non plus. Les Kazakhs ont fait un super tournoi. On a eu une première période contre les Kazakhs qui nous coûte peut-être le tournoi. Je n'ai jamais connu une Marseillaise aussi triste..."

Julien Desrosiers (attaquant de la France) : "On avait les devants 2-0 mais ils n'ont pas paniqué, ils ont eu leurs chances et ont bien remonté. On a eu des bonnes occasions mais on n'a pas concrétisé. Encore une fois, on est passé très proche. On s'est peut-être un peu plus concentré sur la défensive à 2-0, on n'aurait pas dû, mais on fait quand même un bon match, en gagnant en prolongation. On les a poussés à changer leur plan de match : dans le deuxième tiers, ils ont commencé à envoyer le palet et au fond et à fore-checker fort. Ce sont eux qui avaient la pression. J'ai touché la barre à la fin. Le palet est un peu bondissant mais je réussis à prendre un bon lancer quand même, un peu trop haut. Ça se joue pas à grand chose, 1 ou 2 centimètres plus bas, ça rentre dans le filet."

2013-02-10-Lettonie-France0Ted Nolan (entraîneur de la Lettonie) : "C'était un bon match de hockey, de la part des deux équipes. Les deux auraient pu passer. Je suis très fier de la maturité et du leadership de certains joueurs, comme Ozolins. La France menait 2-0. Elle aurait même pu mener 3-0, 4-0. Il a rassuré tout le monde et ça a beaucoup aidé. Les meilleurs joueurs de l'équipe ont été Sandis Ozolins, Edgars [Masalskis] et Lauris [Darzins], ce premier but qu'il met... Il était face à un gardien de NHL et c'était un tir de NHL. C'était un moment charnière."

Dave Henderson (entraîneur de la France, en photo) : "On a travaillé pendant 4 ans pour Sotchi. C'est une énorme déception. On fait le nécessaire, on mène de deux buts. Cristo fait un énorme match. Quand vous prenez un but après 12 secondes alors avoir gagné l'engagement, ce n'est pas bon signe. Au deuxième tiers, on a commencé à reculer et on a souffert, mais le premier tiers-temps était pour nous entièrement. Au troisième, on a mieux joué mais on a pris trop de punitions qui ont freiné notre jeu offensif tout au long du match. Ce qui nous a manqué, c'est peut-être un peu de préparation. On sait qu'on a du mal à rentrer dans ces tournois. On récupère l'équipe complète seulement deux jours avant le tournoi avec les joueurs des championnats finlandais, suédois, allemand, contrairement au championnat du monde où on a trois semaines de préparation. La différence avec les Kazakhs se fait peut-être là. La déception prend le dessus sur l'exploit de battre la Lettonie chez elle devant 10 000 personnes. L'objectif était Sotchi. Ce sont 4 ans de travail qui disparaissent. C'est le sport, il faut l'accepter. Il y a des hauts et des bas. Aujourd'hui c'est une défaite, c'est un bas."