Amiens - Rouen (U22 élite, demi-finale, match 2)

2013-02-17-Amiens-Rouen-U22On prend presque les mêmes et on recommence. Gothiques et Dragons sont prêts à rentrer dans le deuxième duel du weekend. Avec leur légère avance d'un but la veille, les Amiénois seraient qualifiés s'ils parvenaient à gagner ou à rester à égalité avec leurs adversaires. Les locaux doivent par contre se passer du défenseur Alexis Besson, souffrant d'une entorse au genou, tandis que Valentin Claireaux fait bien partie de l'effectif malgré sa blessure au doigt.

Rouen balance un premier slap, et comme hier, Amiens ouvre le bal des pénalités quand un puck échappe aux crosses locales en zone neutre et que Fabien Métais se rend coupable d'un cinglage pour ralentir un attaquant normand. Les Amiénois se dégagent une première fois et font le nécessaire en défense pour contrer les tentatives adverses. Leur gardien Léo Bertein s'impose comme ultime rempart. Romain Carpentier emmène un break, enfume son défenseur, mais Sébastian Ylönen suit bien l'action. Hugo Casini, sur une passe de Johan Saint-André devant la cage, se retrouve seul face à Bertein qui fait l'arrêt de la mitaine.

Les jaunes et blancs se font pressants sur le puck, envoient des missiles de la bleue dès que possible, contraignant les Gothiques à beaucoup de défense. Les Amiénois tiennent le choc dans un match rythmé mais ont tout de même un peu de mal à se dégager loin de leur zone défensive.

Sur une tentative rouge et noire, Raphaël Faure et Maurin Bouvet sont tous deux punis pour dureté. À quatre contre quatre, les locaux gardent les palettes sur le palet. Romain Carpentier, servi parfaitement par Aziz Baazzi s'en va à nouveau essayer de tromper le portier des visiteurs, sans succès, et la reprise amiénoise est contrée par un Rouennais couché devant Sébastian Ylönen.

Ça se bagarre devant le banc rouennais et Amiens se retrouve en infériorité numérique. Très résistants en défense, les rouges et noirs se sortent de cette situation délicate et bénéficient même par la suite d'un avantage numérique. Ils sont peu efficaces pour s'installer durablement au départ, et Damien Bourguignon est à l'initiative d'une contre-attaque. Mais finalement, tout danger écarté, les Picards font leur retour en zone d'attaque et Maurin Bouvet excentré shoote sur la cage et trompe Sébastian Ylönen entre les jambes (1-0 ; 18'59).

Les Dragons cherchent à revenir dans la partie dès l'entrée du deuxième tiers, mais Léo Bertein dévie chaque palet même du bout de l'épaule. Même si Amiens se montre avec un slap de Guillaume Leclerc, les Rouennais sont donc les plus dangereux, mais ils ne trouvent pas la faille. Une nouvelle pénalité locale, pour une charge contre la bande de Kazarine, finit tout de même par les aider et réveille du même coup tous les supporters : dans les dernières secondes de supériorité, Damien Bourguignon dévie devant la cage un palet flottant qui trompe Léo Bertein (1-1 ; 25'11").

2013-02-17-Amiens-Rouen-U22bL'arbitrage commence à sévir à la mi-match, et les Amiénois accusent toujours une pénalité de plus que leurs adversaires, mais font preuve d'un sérieux exemplaire en défense pour contenir les Dragons qui commencent à prendre le dessus. Dangereux mais pas efficaces devant les filets, et fort heureusement pour les Gothiques qui maintiennent ce score de parité aux fruits de beaucoup d'efforts.

Anthony Rech, sur la gauche de Léo Bertein, tente un tir en angle fermé mais le gardien amiénois détourne du bout de la jambière. Rouen tient ses occasions de revenir et manque chaque fois de peu de passer devant au score, à l'image d'un vrai cafouillage au second poteau de Léo Bertein qui ne donne finalement rien, le palet trop pris entre crosses et patins.

C'est à Rouen de faire le jeu dans la dernière période, mais les Gothiques ne sont pas à l'abri pour autant. Au contraire, les locaux sont plutôt bien à la peine, tournant à deux lignes depuis déjà la seconde période.

Une nouvelle infériorité les met encore à rude épreuve, mais rien à faire, les Amiénois font toujours rempart. De retour à cinq contre cinq, ils repartent mettre un peu de pression sur la cage normande, face à un Sébastian Ylönen qui gratifie le public de quelques prouessess acrobatiques, mais laisse surtout pas mal de rebonds, pas exploités par les rouges et noirs.

La partie devient difficile physiquement pour les Amiénois, toutefois ils se donnent jusqu'au bout pour verrouiller leur zone défensive. Les secondes passent lentement, jouant cependant en la faveur des Amiénois avec un tel score.

Mais le Dragon n'est jamais mort. Sur un travail en zone offensive pour conserver le puck, Léo Bertein est masqué et retrouve un palet de Romain Gutierrez au fond de ses filets (1-2 ; 56'27). Rouen hurle et fait son retour dans la partie, remettant les deux équipes à égalité puisque les Amiénois se sont imposés la veille sur le même score.

Que de tensions dans ce match, alors qu'un Normand mal en point reste au sol. Les Rouennais sont survoltés désormais alors que les Picards doivent encore faire avec une infériorité. Avant la fin du temps réglementaire, Maurin Bouvet tente un dernier break dévié par le portier blanc.

2013-02-17-Amiens-Rouen-U22cAinsi s'amorce la prolongation, les Amiénois terminent de tuer leur pénalité mais arrivent au bout de leurs forces, lorsque certains jouent leur cinquième match de la semaine. N'arrivant toujours pas à se départager, les deux formations devront donc en découdre aux tirs au but.

Les supporters présents sont debout pour donner de la voix et encourager les Gothiques jusqu'au bout. Aucun portier ne cède, d'un côté comme de l'autre, et Aziz Baazzi est sans doute le plus près de tromper Ylönen lorsqu'il parvient à le coucher et cherche la lucarne. Le Dragon sort sans doute l'arrêt du match, la botte relevée, pour contrer la tentative.

Il faudra en tout sept tirs pour que finalement, Anthony Rech, tirant pour la troisième fois, déjoue la vigilance de Léo Bertein en passant le puck sous son patin. Amiens, qui tire à sa suite n'a pas le droit à l'erreur mais Sébastian Ylönen reste un vrai mur et réduit en poussière les chances amiénoises d'accéder à la finale.

Une fin bien cruelle pour les Amiénois qui se seront battus avec les tripes sur les deux matchs, donnant le meilleur d'eux-mêmes, mais peut-être un peu trop touchés par la fatigue, et qui auraient malgré tout mérité de se qualifier pour les deux derniers matchs de leur saison.

(CR d'Émilie Énault - photos de Pascal Énault)

 

Amiens - Rouen 1-2 (1-0, 0-1, 0-1, 0-0) / 0-1 aux tirs au but
Dimanche 17 février 2013 à 14h05 au Coliseum.
Arbitrage d'Adrien Ernecq assisté de Nicolas Dessaint et Joffrey Yssembourg.
Pénalités : Amiens 36' (8', 12', 6'+10', 0') ; Rouen 12' (6', 6', 0', 0').

Évolution du score :
1-0 à 18'59" : Bouvet (sup. num.)
1-1 à 25'11" : Bourguignon assisté de Lanvers et Gutierrez (sup. num.)
1-2 à 56'27" : Gutierrez assisté de Guillemain et Lanvers