Suède : séquence "insolites" !

sodertaljeskOn avait remarqué qu'il était l'un des membres de l'équipe de France les plus impliqués lors du dernier tournoi de qualification aux Jeux Olympiques. Ce n'est guère étonnant de la part de Damien Fleury, affûté comme jamais et actuellement dans une dynamique positive .

A 27 ans, il a d'ores et déjà comptabilisé cette saison 27 buts (le meilleur total de l'Allsvenskan) pour 43 points, ce qui représente pour lui un sommet de carrière. Son rendement sur les dix derniers matches du Södertälje SK est tout simplement impressionnant avec 16 points dont 11 buts.

Avec ces chiffres, on comprend qu'il soit décisif. Le 2 février, il a par exemple inscrit à lui seul la totalité des buts de son équipe lors d'une victoire du SSK contre le BIK Karlskoga, un des favoris pour la montée dans l'élite, 3-2 alors qu'il fut l'auteur d'un quadruplé une semaine avant. Damien Fleury fut par ailleurs le témoin privilégié d'un évènement insolite au sein de son équipe, commençons par le début.

Le 29 décembre 2012, la légende Michael Nylander, 40 ans, étonne tout le monde en donnant son accord à Bolzano... avant de se rétracter rapidement, refusant le contrat qui lui était proposé ! Cinq jours après, Michael rejoignait Södertälje, l'équipe de Fleury. Un choix pas forcément innocent puisque un de ses fils, William Nylander Altelius, 16 ans et extrêmement prometteur, est présent dans la banlieue sud de Stockholm depuis l'année dernière.

Débutant cette saison avec la section U20 malgré son jeune âge, ses 43 points en 27 rencontres lui ont alors ouvert les portes de l'équipe senior et, par la même occasion, permis d'exaucer un vœu : jouer avec son père. Manque de chance, quand papa est arrivé, le fiston s'est blessé à l'épaule, l'éloignant de la glace pendant six semaines, une contrariété qui a retardé l'échéance. Néanmoins, le grand moment a fini par arriver, le 12 février 2013 restera historique pour les Nylander, Michael et William, devenus coéquipiers sur la glace.

Södertälje, toujours deuxième derrière le Leksands IF, est en bonne position pour se qualifier directement pour la Kvalserien, phase qui met à la lutte les deux moins bons élèves de l'Elitserien et cinq formations de l'Allsvenskan. En revanche, derrière ce duo LIF - SSK, les incertitudes demeurent, notamment pour le Djurgårdens IF, club le plus prestigieux du pays, relégué l'an passé et occupant d'une décevante cinquième place. Malgré tout, il faut toutefois s'en méfier, Malmö ayant fait une douloureuse expérience.

Le 11 février, chez les Stockholmois, les Redhawks menaient 5-2 à 9 minutes de la fin. Mais rien n'est jamais joué d'avance... même si certains retournements de situation peuvent paraître surréalistes ! Le DIF est en effet parvenu à inscrire 3 buts dans les dernières minutes, Erik Gustafsson créant l'égalité à 40 secondes de la fin ! Mieux, Dustin Johner marqua le tir au but décisif, permettant ainsi à Djurgården de remporter un succès totalement inespéré !

spevxbic1w34j1v5wfy6elwfbUn autre joueur français a connu un fait insolite ces dernières semaines, quoique beaucoup moins amusant, il s'agit de Pierre-Edouard Bellemare. Le lundi 4 février, alors que le Skellefteå AIK est premier au classement de l'Elitserien, avec 7 points d'avance sur son premier poursuivant, le HV71, et qu'il ne reste alors que 9 parties de saison régulière à disputer, l'entraîneur Anders Forsberg est tout simplement... remercié !

On apprendra que, le jeudi précédent, Forsberg aurait annoncé à ses joueurs, avant le match contre Växjö, qu'il allait rejoindre un autre club la saison prochaine. Une information relayée rapidement par les médias qui ont évoqué une rumeur l'envoyant en direction du MODO. Quelle que soit la destination, l'initiative a rendu furieuse la direction du SAIK, à commencer par Pär Nordlund, le président.

Estimant ce discours d'avant-match inapproprié prouvant qu'il ne se donnait pas à 100% pour le club, Nordlund l'a alors viré avec effet immédiat, mettant en place de suite une nouvelle équipe de coaching afin de "créer de la stabilité et mettre en place des conditions optimales pour les prochains play-offs". Si Anders Forsberg s'est dit honnête dans sa démarche, les hauts responsables du club n'ont pas considéré ce geste comme tel, y voyant plutôt un coup de poignard dans le dos.

DavidssonJohan2Cependant, le SAIK occupe toujours le premier rang avec 7 points d'avance sur le HV71 et Färjestad, revenu à hauteur du club de Jönköping. L'état du Brynäs IF, champion en titre mais 8e, est toujours préoccupant puisque leur qualification pour les play-offs est loin d'être acquise. Le BIF a d'ailleurs encaissé quelques cartons, le dernier en date ce jeudi contre Skellefteå, laminé 9-1 par le leader et, cerise sur le gâteau, avec 4 points de Bellemare. La situation est critique.

La formation de Gävle traîne en plus comme un boulet une série noire de 7 revers consécutifs subis en février. Celle-ci a pris fin la semaine dernière avec un succès plus que difficile, 4-3 aux tirs au but face à Växjö, puisqu'il a fallu d'abord attendre que Jonathan Granström égalise à... 3 secondes de la fin !

Il était temps car, sur la même période, l'AIK, faisant la chasse au 8e et dernier ticket pour les séries éliminatoires, a compté une séquence de 5 victoires consécutives. Un excellent résultat alors que l'équipe de Solna a dû encaissé coup sur coup les retraites forcées de Kristian Huselius puis de Dick Tärnström, à une semaine d'intervalle. Alors que Timrå et Rögle seront condamnés à la Kvalserien, deux performances de carrière sont à souligner concernant deux figures emblématiques du championnat suédois.

Le capitaine du HV71 Johan Davidsson est devenu le joueur le plus prolifique de l'Elitserien le 30/12/12 avec 659 points. Quant à Per-Åge Skröder, il a passé le cap des 700 matches d'élite suédoise le 29/01/2013 alors qu'il fut déjà le premier étranger à passer le cap des 600.

Classement Elitserien :

1.Skellefteå AIK 100 pts
2.Färjestads BK 93 pts
- HV71
4.Luleå HF 88 pts
5.Linköpings HC 83 pts
6.MODO 77 pts
7.Frölunda HC 74 pts
8.Brynäs IF 67 pts
-----------------------------
9.AIK 61 pts
10.Växjö 57 pts
-----------------------------
11.Timrå IK 49 pts
12.Rögle BK 43 pts

Meilleurs marqueurs :

1.Bud Holloway (Skellefteå) 60 pts
2.Carl Söderberg (Linköping) 55 pts
3.Pär Arlbrandt (Linköping) 47 pts
- Joakim Lindström (Skellefteå)
5.Simon Hjalmarsson (Linköping) 40 pts

Meilleurs gardiens :

1.Alexander Salak (Färjestad) 94,1% (37 parties)
2.Christian Engstrand (Linköping) 93,8% (29 parties)
3.Joacim Eriksson (Skellefteå) 93,3% (27 parties)
4.Johan Gustafsson (Luleå) 93,2% (29 parties)
5.David Rautio (Luleå) 93,2% (20 parties)