23e journée D1: Brest taille patron

L’affiche de cette 23e journée de Division 1 voyait s’affronter au Rïnkla le leader brestois et son dauphin rémois. L’occasion pour les Phénix de prendre les commandes du championnat en s’imposant en terre bretonne. Occasion ratée puisque les Albatros entamaient la rencontre avec la ferme volonté de ne pas laisser d’espoir à leurs adversaires, et après 5 petites minutes le duo infernal Pard-Pain, dur comme la pierre, donnait déjà un avantage de 2 buts à Brest. Finalement la rencontre fut maitrisée de bout en bout par les hommes d’Oprandi (5-2) qui prennent ainsi 3 points d’avance sur leurs adversaires du soir.

Et dans ce championnat tellement serré, une défaite profite toujours à la concurrence. Les Phénix voient ainsi Bordeaux les rejoindre à égalité de points, mais avec une plus mauvaise différence de buts à ce jour. Dans le derby du sud ouest, ce sont en effet les Boxers qui s’imposent sur la glace de la patinoire Jacques Raynaud. Une rencontre qui débuta pourtant à l’avantage des toulousains qui ont fait la course en tête durant toute la première moitié suite à un but de Savajol. Mais Paquin, Obuch, Vigners et Larrieu offraient aux Boxers un succès très important dans l’optique du sprint final (1-4).

Les concurrents directs n’ont pas été en reste en s’imposant largement dans leur rencontre respective : les Vipers de Montpellier se déplaçaient chez des Galaxians d’Amnéville déjà condamnés. Avec un doublé d’Etienne Brodeur et 5 autres buteurs différents (Slovak, Ottino, Skutchan, Janecka et Hamon), les Héraultais ont engrangé deux points et de la confiance (2-7). Match à sens unique également dans le Nord avec une victoire sans bavure des Corsaires de Dunkerque qui disposent d’une équipe d’Annecy loin d’être à la fête. Trois buts en power play ont notamment permis aux compagnons de Jean Bart d’écrire un large succès (7-1).

Avec Reims, l’autre grand perdant de la journée est à aller chercher du côté du Rhône. En déplacement à Courbevoie, qui continue de s’accrocher à sa petite chance d’obtenir le dernier ticket pour les play-offs, les Lions n’ont pas su croquer les Coqs qui s’imposent 4-2. Julien Tremblay n’a pas tremblé : 2 buts et 2 assistances pour le joueur québécois, 4 points également pour son compatriote Benjamin Rubin.

Derrière une rencontre cruciale opposait deux équipes pas totalement lâchées au classement, mais malheur aux vaincus ! Et ces vaincus furent les Bisons de Neuilly… Pourtant les Franciliens ont mené 1-3 dans le tiers médian, mais les Aigles ont eu raison de leur proie notamment grâce à des buteurs venus d’Europe septentrionale (Peranen, Kumpulainen, Koivu), peut être bien inspirés par le froid glacial sévissant sur la Côte d’Azur en cette soirée (6-3).

La dernière rencontre de la journée opposait le Mont-Blanc à l’Hormadi, et l’Avalanche signe une victoire extrêmement importante dans la course au maintien, puisqu’elle permet de passer devant Toulouse, et prendre une 12e place qui suffirait largement à leur bonheur en fin de saison. Une victoire 6-3 en ayant mené 5-0 face à une équipe d’Anglet qui se complique la tâche dans la course aux play-offs.