8e de finale aller - play-offs D2: un Eléphant, ça trompe énormément !

Beaucoup de paires d’yeux sont rivés sur le début des play-offs en Ligue Magnus. Mais ce serait oublié qu’en Division 2 aussi le bal de la seconde phase est ouvert ! Et ce soir se jouaient les matchs aller des huitièmes de finale. Les clubs classés entre la première et la quatrième place de leur groupe respectif ont l’avantage du match retour à la maison, et donc se déplaçaient chez un adversaire forcément inédit cette saison. Et la logique a été respectée dans la plupart des rencontres, mais plus ou moins dans la douleur.

Les Dogs de Cholet avaient survolé la poule A (15 victoires, 1 défaite) et devaient arriver en pleine confiance au moment d’affronter la réserve rouennaise, 8eme de la poule B. Mais les Dragons n’avaient aucune envie de jouer les sparring-partners et ont opposé une farouche résistance en obligeant les choletais à un but de Parviainen à 2 minutes du terme pour s’imposer (3-4). Un léger avantage pour les Dogs mais ils sont à présent prévenus : les play-offs sont un autre monde…

L’autre leader jouait une rencontre qui aurait pu plaire au Marquis de Maintenon ou autre Baronet Noir : les Corsaires rendaient visite aux Boucaniers pour conquérir le trésor d’une qualification en quarts de finale. Les nantais ont pris une option avant le match à domicile sans pour autant faire sombrer totalement le bateau varois : 2-5 avec 4 buts en supériorité numérique.

Au rayon des clubs très bien partis pour connaître les quarts de finale, et d’ailleurs s’y rencontrer, on retrouve les Français Volants de Paris et les Peaux Rouges d’Evry. Les Volants sont revenus d’Alsace avec une victoire convaincante face à la réserve strasbourgeoise et un blanchissage pour Johan Bäckö (0-5). Même score pour Evry qui a fait le court déplacement vers les Hauts de Seine et Meudon, avec un doublé de Kévin Ledoux, un autre de Michaël Marouillat et un but de Kévin Dugas en infériorité numérique.

Parmi  les favoris à la montée en début de saison étaient cités les Remparts de Tours. Mais la saison fut plus compliquée qu’ils ne l’avaient sans doute imaginé, et au terme d’une 5e place acquise dans le groupe B, ce sont les Castors d’Asnières qui se présentaient sur la glace de la patinoire tourangelle. Un match équilibré sur le papier mais au cours duquel les Remparts ont littéralement explosé à domicile en s’inclinant sur un score qui ne laissent les chances de qualification que de l’ordre du miracle : 3-9 alors que Tours menait 3-2 à mi match avec 3 points de Matej Kiska.

Le 5e de la poule A face au 4e de la poule B, cela donne forcément un match serré. Avantage au HOGLY qui s’impose 4-1 face aux Lynx de Valence, mais ces 3 buts d’avance suffiront-ils à aller chercher la qualification dans le quartier du Polygone et la patinoire du même nom ?

LA grosse surprise de ces matchs allers est l’incroyable déroute de Val Vanoise, 2e de la poule B, en déplacement pourtant proche chez les Eléphants de Chambéry, qui pointaient à la 7e place de la poule A. Les ambitions d’une montée en Division 1 sont pratiquement  réduites à néant puisque les Bouquetins accusent un retard de 7 buts (11-4), et on ne voit pas comment les Chambériens, renforcés pour ce match par la jeune garde grenobloise, pourraient laisser filer cette qualification.

Il restera une rencontre à jouer. En Picardie, les Lions de Compiègne n’ont pas été en mesure de recevoir les Jokers de Cergy pour cause de problème avec la glace de Mercières. La rencontre a été reportée.