Mont-Blanc - Anglet (Division 1, 23e journée)

Un seul être vous manque ...

Cette 23e journée du championnat de D1 2012-2013 revêtait une importance extrême pour les équipes du Mont-Blanc et de l'Anglet Hormadi. Pour la première, il s'agissait de prendre de l'avance sur les Bélougas de Toulouse-Blagnac dans la course au maintien, et pour Anglet, de faire un pas en avant vers les play-offs avant la réception d'une équipe en forme, Dunkerque, et un déplacement toujours délicat chez les Albatros de Brest, leaders de cette D1.

Chacune des deux équipes débute la rencontre pied au plancher, personne ne prenant l'ascendant. Dave Grenier place un bon slap pour Anglet (3'30) auquel celui de Sacha Jean fait écho pour Mont-Blanc (3'40). Eddy Ferhi doit ensuite s'employer sur un gros slap d'Etienne Croz et renvoie magnifiquement de la botte (4'20). Le jeu est alerte et un peu fou, on sent que ce match ne sera pas d'un grand niveau technique, mais que l'envie de vaincre sera déterminante.

2013-02-23-MontBlanc-Anglet

Xavier Daramy se met en évidence (7'50), mais il est quelque peu excentré et Adrien Morin, ex-pensionnaire des Pingouins de Morzine, gèle parfaitement le palet devant le buteur basque. Nous atteignons la moitié du tiers-temps lorsque Michal Garbocz, pour Anglet, perd bêtement la rondelle dans sa zone défensive, plein axe, Mont-Blanc ne se fait pas prier et Jordan Revel place un shoot précis, sur le flanc droit d'Eddy Ferhi. Un but imparable, mais un cadeau d'Anglet (1-0, 9'17).

L'Hormadi ne s'en laisse pas compter et c'est encore Xavier Daramy qui, à la faveur d'un changement de ligne raté par les savoyards, se retrouve bien placé, mais shoote à droite de la cage (10'22). Une minute plus tard, Mont-Blanc double la mise sur une action quelque peu confuse devant Eddy Ferhi. Le palet effectue un rebond capricieux qui fait le bonheur des locaux (2-0, 11'12). C'est Morgan Vialle qui marque et permet à son équipe de "voir venir".

Les pénalités se succèdent, incontestables, car l'arbitrage du trio Drif, Fontaine, Roueche est au point ! L'Hormadi manque de se saborder en perdant un nouveau palet alors qu'il est en supériorité numérique. Mais Eddy Ferhi veille au grain (13'20).

Mathieu Cyr, parti seul en contre, échoue dans sa tentative qui consistait à placer le puck entre les jambières d'Adrien Morin (14'20). Sur le "renversement d'attaque", c'est Mont-Blanc qui manque de peu le 3-0, mais Ferhi sauve encore la mise ! Il récidive peu après, alors qu'on pensait le but acquis pour les savoyards.

D'un match équilibré, nous sommes passés à une emprise locale, sans trop savoir ni pourquoi, ni comment. À la faveur d'erreurs de la défense basque certainement, mais aussi parce que Mont-Blanc ne se pose pas de questions, va de l'avant et shoote davantage, ce qui crée immanquablement nombre de situations délicates à gérer pour l'adversaire.

C'est d'ailleurs ce qui se produit lorsqu'Etienne Croz reprend un rebond consécutif à un lancer frappé (3-0, 19'47). Un but qui fait très mal, juste avant la première pause.

À la reprise, Mont-Blanc se met à la faute et l'on attend la supériorité numérique angloye. Sur un face-off perdu en zone offensive par Anglet, Mont-Blanc se projète instantanément en attaque. Jordan Revel, encore lui, mystifie l'arrière-garde basque par un mouvement de crosse et une accélération appropriés, il croise son shoot qui trompe Ferhi sur sa droite (4-0, 23'56). Le panier commence à être bien garni chez les Angloys, tandis que les locaux, eux, effectuent un forechecking de tous les instants, viril, correct, efficace.

Et pour ne pas arranger les affaires de l'Hormadi, Adrien Morin est en grande forme pour Mont-Blanc. Il bloque un excellent shoot de Sébastien Rousselin (26'10). La défensive angloye effectue un marquage trop lâche et l'on commence à sentir un peu de fébrilité dans les interventions d'Eddy Ferhi.

2013-02-23-MontBlanc-Anglet2

Profitant d'une crosse haute qui envoie Xavier Daramy en prison pour Anglet, celui-ci ne contestant même pas, Mont-Blanc porte le score à 5-0 (28'18) par l'intermédiaire d'Arthur Coulon qui place son lancer sur la gauche de Ferhi, très proprement. Cette fois-ci, le panier est plus que garni pour l'Hormadi. Xavier Daramy sort de prison la tête basse !

Mais Anglet commence à réagir et, sur une erreur défensive grossière des locaux, une passe depuis l'arrière de la cage attérrit dans la palette de Mathieu Cyr qui réduit le score (5-1, 29'23). Adrien Morin, imbattable jusqu'ici, hurle sa colère envers ses défenseurs.

C'est le "bon quart" d'heure basque. Les passes trouvent preneur, on effectue des mouvements plus élaborés, des déviations accélèrent le jeu. Xavier Daramy concrétise cette embellie par un beau slap à mi-hauteur (5-2, 30'08).

Enfin, l'Hormadi est entré dans le match ! Edouard Outin et Florent Neyens font apprécier leurs qualités dynamiques alors que l'Avalanche marque le pas physiquement. Le premier nommé alerte le gardien savoyard sur un shoot bien ajusté (31'33) suivi d'une action du même tonneau où Adrien Morin doit plonger pour récupérer le rebond qu'il vient de concéder (32'58).

C'est donc tout à fait logiquement que l'Hormadi ramène le score à 5-3 (33'18) par l'intermédiaire de... Edouard Outin ! Une offensive rondement menée où tout le monde aura touché le palet, celui-ci terminant sa course en lucarne.

Il y a du mieux dans le jeu de l'Hormadi, mais les supériorités numériques restent mal maîtrisées, on ne prend pas le temps de faire circuler le palet pour destabiliser la défensive locale, on fait preuve d'impatience.

La fin de ce second tiers sera marquée par deux situations de supériorité improductives, avec environ une minute passée à 5 contre 3. Situation mal gérée par les Basques, incapables de profiter de cette aubaine à un moment crucial.

Revenus à 5 contre 4, Mont-Blanc doit s'employer en défense et doit à son gardien Adrien Morin de ne pas voir Anglet revenir au score. Le goalie local effectue un premier arrêt miraculeux (36'10), suivi d'une parade en "papillon" (36'36) alors que l'offensive angloye menaçait d'être décisive. Sur la contre-attaque, Xavier Daramy se retrouve seul en défense face à deux attaquants du Mont-Blanc. Situation assez improbable, mais qui montre qu'à ce moment du match, Anglet donne tout pour recoller au score.

La fin de ce second tiers-temps est plus équilibrée, Mont-Blanc refait surface et la vague basque perd un peu de son intensité.

À peine douze secondes de jeu dans la 3e ronde et Mont-Blanc se met à la faute. Anglet n'en profite pas longtemps, car Xavier Daramy suit le même chemin dix secondes plus tard pour avoir fait trébucher un adversaire. L'Hormadi s'en tire à bon compte, car le joueur victime de la faute semblait partir seul au but. Des clameurs se lèvent dans les tribunes qui réclament un tir au but.

Ce dernier tiers est beaucoup moins productif en action de but que les précédents. Du côté du Mont-Blanc, l'équipe est assez homogène et tout le monde oeuvre pour le collectif. Du côté angloy, Mathieu Cyr essaie de déborder ses adversaires au moyen de sa pointe de vitesse, mais sans succès. Florent Neyens et Edouard Outin sont les seuls à vraiment dynamiser les offensives. Le petit défenseur canadien, Dave Grenier, essaie lui aussi d'accompagner au mieux ses attaquants, il lance bien Xavier Daramy, mais Adrien Morin est attentif (43').

Le powerplay angloy est toujours aussi inefficace, peu de shoots tentés alors que parfois, le joueur angloy est en bonne situation pour lancer dans le traffic. Pire encore, à la faveur d'une interception, Mont-Blanc joue parfaitement le coup du 2 contre 1 qui se présente à lui, et alors même qu'ils sont en infériorité numérique, les alpins aggravent le score par Jordan Revel, bourreau des joueurs basques ce soir (6-3, 44'40).

Le capitaine angloy, Xavier Daramy, frappe alors sa canne, de rage, contre la bande, car il sait que, revenir de 5 à 3, c'était encore réalisable, mais à présent, cela relèverait du miracle !

Les angloys tentent néanmoins de réaliser cette performance, sans grand succès, et l'équipe du Mont-Blanc les laisse venir, sans être vraiment en grand danger. Adrien Morin est toujours aussi serein dans la cage savoyarde, Eddy Ferhi, pour sa part, effectuant des arrêts pas toujours très nets. Il est intéressant de noter, d'ailleurs, qu'il n'aura pas été remplacé, à 5-0, par le jeune Julien Pradera qui mériterait pourtant qu'on lui laisse du temps de jeu.

Les défaillances arrivent aux meilleurs, et même si on ne peut pas parler de défaillance ce soir en ce qui concerne Eddy Ferhi, il semble qu'à 5-0, on aurait pu le laisser souffler. À sa décharge, on rappellera le marquage trop lâche des défenseurs angloys, le manque de forechecking ayant permis aux savoyards d'évoluer à leur guise.

Si Jordan Revel a marqué par 3 fois ce soir, il n'est pas l'homme du match à mon humble avis, il s'agit plutôt d'Adrien Morin, auteur d'une partie tout à fait remarquable, et qui aura permis à Mont-Blanc de posséder 5 buts d'avance à un moment précis du match.

Du côté angloy, l'absence de Gauthier Lafrancesca, buteur et dynamiseur, joueur extrêmement volontaire, fait cruellement défaut à l'ensemble basque. Les jeunes Florent Neyens et Edouard Outin se seront mis en évidence, mais avec la réception de Dunkerque et le déplacement à Brest, il se pourrait bien que l'Hormadi soit en vacances plus tôt que prévu. Il faudra en tous cas gagner à la maison contre Dunkerque, et contre Courbevoie pour la toute dernière journée.

Quant à Mont-Blanc, s'ils ont fait le nécessaire, leur destin dans cette D1 ne sera probablement connu qu'au soir de la dernière journée. Ils ont une espèce de "finale" des mal lotis à jouer, à Toulouse-Blagnac, le 16 mars ! Nul doute que ce sera très chaud en terre occitane ce soir-là !

 

Mont-Blanc – Anglet 6-3 (3-0, 2-3, 1-0)

Samedi 23 février 2013 à 20h30 au Palais des sports de Megève. 300 spectateurs

Arbitrage de Didier Drif assisté de Gildas Fontaine et Laurent Roueche.

Pénalités : Mont-Blanc 14' (4', 6', 4'), Anglet 20' (16', 2', 2').

Évolution du score :
1-0 à 09'17" : Jordan Revel
2-0 à 11'12" : Morgan Vialle assisté d'Anthony Brockman et Arthur Coulon
3-0 à 19'47" : Etienne Croz assisté de Valerian Croz et Jordan Revel
4-0 à 23'56" : Jordan Revel assisté d'Etienne Croz
5-0 à 28'18" : Arthur Coulon assisté d'Etienne Croz et Morgan Vialle
5-1 à 29'23" : Mathieu Cyr assisté de Florent Neyens et Edouard Outin
5-2 à 30'08" : Xavier Daramy assisté de Géraud Maréchal et Benoit Ladonne
5-3 à 33'18" : Edouard Outin assisté de Mathieu Cyr et Florent Neyens
6-3 à 44'40" : Jordan Revel assisté d'Etienne Croz

Mont-Blanc

Gardien : Adrien Morin.

Défenseurs : Sébastien Borini (A) - Fabien Satonay (A) ; Arnaud Lazzaroni - Victor Cocar ; Sacha Jean - Yvan Kerneis.

Attaquants : Maxime Charrette - Romain Orset (C) - Anthony Brockman ; Julien Laplace - Étienne Croz - Jordan Revel ; Morgan Vialle - Arthur Coulon - Valerian Croz.

Remplaçants : Luc Saccomano (G), Florent Biscard, Raphaël Ranzoni, Benjamin Tur.

Anglet

Gardien : Eddy Ferhi.

Défenseurs : Dave Grenier - Mickaël Wiart ; Patrice Bellier (A) - Sébastien Rousselin (A) ; Thomas Baubriau - Guillaume Tougas ; Thomas Molia

Attaquants : Benoit Ladonne - Xavier Daramy (C) - Géraud Maréchal ; Florent Neyens - Edouard Outin - Mathieu Cyr ; Michal Garbocz - Mathieu Vissio - Mans Papaux.

Remplaçants : Julien Pradera (G). Absents : Christophe Cantos (D), Xabi Lassalle, Gauthier Lafrancesca (blessure), Thibaut Sage-Vallier (réeducation).