8e de finale aller - play-offs D3 : Yven Sadoun et consorts glacent les Taureaux de Feu

evrardjacquesLe bal des play-offs D3 fut ouvert la semaine dernière par les valses de Viry-Orléans et de Valenciennes-Orcières, et ce week-end a vu se jouer la suite et fin des 8e de finale aller.

Avec l’avantage de la glace au match retour, les équipes les mieux classées (les 2 premières de chaque groupe) étaient donc en déplacement. Et la plupart d’entre elles ont pris dès ce voyage une option sur la qualification en quart de finale.

On peut d’ores et déjà penser que c’est fait pour les joueurs de l’entente Deuil-Garges. Pour ce déplacement courte distance (une petite trentaine de kilomètres) opposant 2 équipes du carré final de la saison passée, les joueurs de l’entente ont largement dominé l’ACBB avec notamment des doublés de Damien Ilczyszyn, Gauthier Petroni et Gaëtan Jeannin (1-8). Deuil a un patin et demi au tour suivant.

C’est en bonne voie également pour Colmar. Les alsaciens vainqueurs de la poule C se déplaçaient au Palais de la Glace d’Avignon, et grâce à un excellent premier tiers qu’ils remportèrent 0-4, et un lourd temps de prison pour les joueurs de la cité des Papes, les Titans ont su gérer la rencontre pour finalement s’imposer de 3 buts (5-8). Un avantage qu’ils semblent en mesure de conserver pour le match retour.

En D2, les Remparts de Tours se rendaient en Ile de France et obtenaient une victoire insuffisante à leur qualification. Leurs collègues de la réserve les ont vengés en prenant un avantage de 2 buts sur la glace de Courbevoie (4-6). Après un premier tiers équilibré, les tourangeaux ont pris le large lors du tiers médian grâce à trois buts en supériorité numérique dont 2 en double supériorité. Le réveil de la réserve des Coqs en fin de match fut insuffisant, surtout en encaissant un nouveau but à 5 contre 3.

Le score peut leur laisser de l’espoir pour le retour en terres tourangelles, mais il leur faudra de toute évidence une plus grosse discipline, et maitriser la fougue de Gaël Cler, auteur de 5 points ce week-end.

Deux clubs en déplacement sont repartis avec la victoire mais le plus petit avantage possible. Ce fut le cas des Marseillais qui ont battu la réserve d’Epinal grâce à un but à 4 minutes du terme de Cédric Castagnou en double supériorité numérique (4-5). Les Ducs de Dijon « 2 » se sont eux imposés chez les Renards de Roanne dans un match où les deux équipes ont joué au coude à coude toute la rencontre. Un premier tiers à l’avantage des Bourguignons (0-2), un second à l’avantage des Rhône-Alpins (2-2), et la décision en fin de match avec sur cette glace aussi un but vainqueur inscrit en supériorité par Jan Babic (3-4). Marseillais et Dijonnais partent donc favoris pour le match retour à domicile, mais rien n’est fait.

Finalement il n’y eut qu’une surprise « hiérarchique », mais quelle surprise ! Larges vainqueurs du groupe A avec une seule petite défaite au compteur, les Taureaux de Feu de Limoges se présentaient sur la glace des Cormorans de Rennes en pleine confiance et avec un statut de prétendants à la montée. Derniers qualifiés du groupe B juste devant la réserve de Brest, les Rennais n’avaient finalement rien à perdre, et ont offert une véritable démonstration à des Taureaux de Feu cueillis à froid. Au terme d’un premier tiers magistral, les Cormorans menaient sur le score de 7-0, avec notamment un triplé d’Yven Sadoun.  Sans doute sonnés dans le tiers médian, il a fallu attendre le dernier pour voir Limoges réagir mais trop tard. Les Bretons profitaient eux des pénalités adverses pour marquer encore 2 buts, et Sadoun de s’offrir finalement un quadruplé. Score final 9-3 dans ce choc de deux habitués de la D3, Limoges va devoir faire très fort pour connaître les quarts de finale.