Barys Astana - Traktor Tchelyabinsk (KHL, 1/4 de finale est, match n°6)

397px-Traktor Chelyabinsk Logo.svgLe 15 février, une pluie de météorites a frappé la région de Tchelyabinsk, l'onde de choc faisant un millier de blessés. D'ailleurs, les murs de la patinoire locale, touchés par cet évènement aussi impromptu qu'extraordinaire, avaient forcé une fermeture temporaire.

Pourtant, quelques mois auparavant, un autre phénomène astronomique a pu être observé brièvement et de très loin : la venue de l'international finlandais Juhamatti Aaltonen dont la complémentarité avec Petri Kontiola, présent au Traktor pour une deuxième saison de suite, était très attendue. L'attente a été officialisée en juillet.

Mais après une blessure à l'oeil au cours de l'été et pas mal de réflexion, Aaltonen s'est finalement ravisé, le météore scandinave chutant au final à Rögle en Elitserien suédoise. C'était d'autant plus frustrant que ce gros transfert de l'été sabordé a fragilisé un effectif déjà moins clinquant que l'année dernière et que l'on aurait pu croire moins compétitif.

Alors qu'en 2012, le Traktor Tchelyabinsk avait fini au premier rang à l'est, éliminé par la suite en finale de conférence par l'Avangard Omsk, la formation de l'Oural n'a été distancée que de 6 points par l'AK Bars de Kazan, premier de la face orientale à l'issue de la saison régulière. Détenteur de la troisième place, Tchelyabinsk se voyait opposer au premier tour au Barys Astana, qui a terminé pour une deuxième année consécutive en sixième position.

Les Kazahs revendiquent la deuxième meilleure attaque de la KHL et ont d'ailleurs surpris les Ours dans ces play-offs 2013 puisque les Léopards des neiges avaient pris les devants 2 manches à 0 grâce à deux succès obtenus à l’extérieur. Le Traktor a alors remis les pendules à l'heure avec trois victoires de rang. Avant ce match n°6, Tchelyabinsk mène donc la série 3-2, un retournement de situation qui a fortement irrité le très rigide coach d'Astana Vladimir Krikunov qui a qualifié ses joueurs de mous souhaitant uniquement se retrouver en vacances ! A domicile, la réaction du Barys était donc attendue sous peine de clore sa saison. Devant les filets kazakhs, on retrouve le prometteur Pavel Poluetkov, 21 ans, qui défie le bourlingueur Michael Garnett, 30 ans, quatre clubs KHL différents sur son C.V. et particulièrement solide cette saison.

La rigueur est de mise dans les premières minutes. Andrei Kostitsyn est le premier à se retrouver démarqué mais la défense du Barys n'est pas très loin. Kostitsyn en fait la douloureuse expérience quelques secondes plus tard lorsque Andrew Hutchinson lui administre un violent coup d'épaule. Le match est lancé. A la 6e minute, Brandon Bochenski se voit pénaliser. Jan Bulis se procure deux opportunités successives : un rebond trainant sous ses yeux suite à un slap de Deron Quint et un lancer frappé puissant. Poluetkov est impeccable.

De son côté, le Barys Astana va se dévoiler crescendo. Vadim Krasnoslobodtsev conserve le palet le long de la bande et laisse à Talgat Zhailauov le plaisir de passer en force. Ce sont toutefois les visiteurs qui vont ouvrir le score. Vyacheslav Belov tire en pivot, le puck est repoussé et continue son chemin jusqu'à la ligne bleue où se trouve Petri Kontiola qui envoie pleine lucarne (0-1, 13'31"). Quelques minutes plus tard, les Ours vont se faire taper sur les doigts par la patrouille, deux fois de suite. Un double avantage numérique que ne vont pas laisser passer les Asiatiques. Le défenseur Roman Savchenko envoie fort sur le but, une torpille déviée par Fyodor Polischuk qui égalise juste avant la pause (1-1, 17'58").

Cette égalité sera de courte durée puisque le Traktor Tchelyabinsk va reprendre l'avantage par l'intermédiaire d'Aleksandr Shinin au slap dévastateur (1-2, 23'14"). Ce but va faire réagir les locaux qui vont connaître un temps fort par la suite, les Kazakhs mettant beaucoup d'énergie et d'intensité devant Michael Garnett, largement mobilisé. Celui-ci va craquer. Nikita Nesterov tente de relancer derrière la cage, il percute Dustin Boyd qui ne fait pas faute. Libre, le palet revient à Nigel Dawes qui tire instantanément (2-2, 27'15"). Servi devant le but, Konstantin Pushkaryov a moins de réussite avec sa reprise instantanée alors que Konstantin Rudenko réussit à déborder la défense de Tchelyabinsk, son slap n'est finalement pas cadré.

Logo BarysEn jeu de puissance suite à une pénalité du capitaine kazakh Dmitri Upper, le Traktor se crée un occasion nette. Stanislav Chistov, négligé pour le coup par le Barys, prend de vitesse tout le monde mais Vadim Krasnoslobodtsev rattrape le coup de justesse en lui harponnant le puck, l'intervention défensive est brillante.

Konstantin Panov semble lui-aussi difficile à contenir, Samvel Mnatsyan est facilement éliminé mais seul face à Pavel Poluetkov, l'ailier droit du Traktor échoue au-dessus de la barre transversale. Avant le deuxième intermède, le même Mnatsyan, décidément très nerveux, est sanctionné. Les reprises de volée, quoique particulièrement musclées, de Deron Quint et Dmitri Ryabykin sont arrêtées par le jeune portier d'Astana.

La trentaine de secondes restantes débordant sur le troisième tiers ne donnera pas matière à satisfaction pour les Ours. Alors que Krasnoslobodtsev, très en jambe, se permet de dribbler à lui seul la défense du Traktor pour buter sur la jambière gauche de Michael Garnett, la ligne 100% nord-américaine du Barys, toujours présente dans les moments cruciaux, fait la loi. D'abord Brandon Bochenski contrôle parfaitement une longue passe mais Garnett couvre suffisamment l'angle. Puis Bochenski, excentré à droite centre avec force, Dustin Boyd ne peut malheureusement reprendre. Ce dernier réussit ensuite à délivrer un tir qui surprend tout le monde dès l'engagement gagné en zone offensive, dommage.

C'est cependant un autre bloc qui va permettre aux Léopards des neiges de prendre les devants, pour la première fois dans ce match. Le long de la ligne bleue, Talgat Zhailauov effectue une passe entre les jambes, est lancé couloir gauche Fyodor Polishchuk qui attend intelligemment que Garnett se couche pour tirer (3-2, 46'13"). Le Barys continue de bousculer les visiteurs, surtout par l'intermédiaire de son trident du Nouveau Continent, increvable.

Au contraire de Evgeni Kuznetsov, décisif durant toute la saison régulière mais invisible dans ce match. La réaction de Tchelyabinsk, à la fois tardive et manquant d'imagination, malgré un pressing monstre et une tentative notable de Kontiola, sera vaine face à une formation kazakh qui se démène dans son camp. A l'image de Nigel Dawes qui se jette sur le puck en zone neutre pour marquer dans les filets déserts (4-2, 59'18"). L'ancien attaquant des Flames de Calgary et des Rangers de New York, auteur d'un doublé, inscrit là son 7e but en 6 parties dans ces play-offs 2013. Pavel Poluetkov est quant à lui crédité de 32 arrêts.

Grâce à cette victoire, le Barys Astana, plus volontaire et plus efficace, a forcé un septième et dernier match décisif à Tchelyabinsk ce mardi. Sur sa glace, le Traktor s'est finalement imposé 5-3, menant 2-1 puis 5-2, notamment grâce à un doublé de Petri Kontiola. Une fois de plus, les Léopards des neiges se font éliminer en première ronde, une fois de plus en sept manches. Les Ours de l'Oural rencontreront Omsk lors du prochain tour.


Barys Astana - Traktor Tchelyabinsk 4-2 (1-1, 1-1, 2-0)
Dimanche 3 mars 2013 à 15h00 au Ice Palace d'Astana. 3574 spectateurs.
Arbitrage de Sergei Kulakov et Roman Schenyov assistés de Eduard Metalnikov et Aleksandr Sirotkin.
Pénalités : Barys Astana 12' (8', 4', 0'), Traktor Tchelyabinsk 10' (8', 0', 2').
Tirs : Barys Astana 29 (11, 10, 8), Traktor Tchelyabinsk 34 (9, 13, 12).

Évolution du score :
0-1 à 13'31" : Kontiola assisté de Belov
1-1 à 17'58" : Polischuk assisté de Savchenko et Zhailauov (sup. num.)
1-2 à 23'14" : Shinin assisté de Antipov et Nesterov
2-2 à 27'15" : Dawes
3-2 à 46'13" : Polischuk assisté de Zhailauov et Krasnoslobodtsev
4-2 à 59'18" : Dawes


Barys Astana

Gardien : Pavel Poluetkov.

Défenseurs : Samvel Mnatsyan (2') - Mikhail Grigoryev (+2) ; Andrew Hutchinson (-1) - Fyodor Belyakov (-2) ; Roman Savchenko (+2) - Evgeni Fadeyev (+1) ; Aleksei Troshchinsky (A).

Attaquants : Konstantin Rudenko - Roman Starchenko - Dmitri Upper (C, 2') ; Nigel Dawes (+1) - Dustin Boyd (+1) - Brandon Bochenski (+2, 2') ; Vadim Krasnoslobodtsev (+1) - Talgat Zhailauov (+1) - Fyodor Polischuk (A, +1, 2') ; Konstantin Pushkaryov (-1, 2') - Ilya Solaryov (-1) - Konstantin Romanov (-1, 2') ; Mikhail Rakhmanov.

Remplaçant : Vladimir Kramar (G).

Traktor Tchelyabinsk

Gardien : Michael Garnett [sorti de 59'05" à 59'28"].

Défenseurs : Deron Quint (-2, 2') - Dmitri Ryabykin (-1) ; Aleksei Vasilchenko (+1, 2') - Vyacheslav Belov (+1) ; Evgeni Katichev - Gennadi Razin (2') ; Aleksandr Shinin - Nikita Nesterov (4').

Attaquants : Stanislav Chistov (-2) - Jan Bulis (-2) - Evgeni Kuznetsov (-2) ; Maxim Yakutsenya - Petri Kontiola - Konstantin Panov (+1) ; Vladimir Antipov - Andrei Popov (+1) - Andrei Kostitsyn (+1) ; Valeri Nichushkin (-1) - Yegor Dugin (-1) - Maksim Karpov (-1).

Remplaçant : Andrei Mezin (G).