Angers - Grenoble (Ligue Magnus, quart de finale, match 1)

Angers soigne son entrée !

Les play-offs démarrent ce soir pour les Ducs d'Angers. Toujours privés de Charlie Doyle, les Angevins reçoivent des Brûleurs de Loups affûtés après leur succès en huitième de finale sur Gap.

bellemare john 280x300À peine le match commencé que Grenoble se fait sanctionner ! Angers récupère le palet à la bleue et s'enfonce dans la zone adverse ; Cody Campbell hérite du palet devant le slot mais se fait accrocher irrégulièrement par Ed McGrane alors que la cage est grande ouverte pour le numéro 50 des Ducs. Angers peine à installer son jeu de puissance et n'inquiète pas vraiment Sébastien Raibon, le portier visiteur.

Au sortir de ce jeu de puissance, Grenoble remet de l'intensité et semble encore dans le rythme du tour précédent. Angers contient néanmoins bien son adversaire et Florian Hardy – le gardien angevin – n'a pas grand chose à faire en ce début de match. Petit à petit, les débats s'équilibrent et Angers commence à inquiéter l'arrière-garde isèroise. Ainsi l'attaque angevine met à contribution Sébastien Raibon sur des tirs de Marcello Ranallo en tête de cercle (8') ou encore de Braden Walls à bout portant (9').

S'ensuit alors une nouvelle supériorité angevine, mais les Brûleurs de Loups tiennent bon. Tomas Baluch voit son tir ras glace frôler le montant gauche de Sébastien Raibon, archi-battu sur cette action (11'). Dès lors, les Angevins vont se montrer nettement plus conquérants et presser constamment des Grenoblois qui peinent à entrer dans la zone angevine. C'est donc fort logiquement que les joueurs de Jay Varady vont ouvrir le score. Suite à un travail le long de la bande derrière le but adverse, Marc Bélanger récupère le palet et sert Braden Walls en tête de cercle qui ajuste en lucarne le portier visiteur (1-0, 17'05").

Les Angevins rentrent donc au vestiaire avec ce petit but d'avance qui récompense une performance collective de haut niveau.

La début de deuxième période est aussi très intense. Grenoble essaie de construire et inquiète enfin Florian Hardy. Ainsi Julien Baylacq – idéalement servi plein axe – tire directement sur Hardy (25'). Mike Vaskivuo n'aura pas plus de chances puisque son tir en tête de cercle frôle la lucarne gauche d'Hardy (28'). Des débats plus équilibrés qu'au second tiers, mais Angers, notamment grâce à une défensive sérieuse et appliquée, contient très bien cette équipe grenobloise. Malgré les quelques supériorités de part et d'autre, rien ne sera marqué durant ce tiers. À noter un arrêt de la mitaine assez impressionnant de Raibon sur un tir surpuissant de Marc Bélanger à la bleue (37').

Le troisième tiers démarre fort pour Angers qui presse haut. Les Grenoblois sont obligés de commettre des fautes car ils sont – par moment – dépassés par la vitesse angevine. Le power-play des Ducs ne donnera rien. Jay Varady s'obstine à placer quatre attaquants lors des jeux de puissance, se privant de fines gâchettes telles que Jonathan Harty ou Jeff May à la bleue.

Lors du second avantage numérique durant ce tiers, Angers a failli se faire prendre en contre par l'inévitable Mike Vaskivuo qui rentre côté droit avant de repiquer vers le centre et mettre à contribution Florian Hardy (47').

Angers monopolise globalement la rondelle et Sébastien Raibon fait le travail en déviant du bouclier un tir puissant de la bleue de Brian Henderson (52'). Le cerbère visiteur sera également tout heureux d'arrêter du casque un tir de Tomas Baluch (53'). Mais à force d'être pressés, les grenoblois vont encaisser un deuxième but. Éric Fortier presse Baptiste Amar derrière le but et arrive à servir Robin Gaborit plein axe qui ne se fait pas prier (2-0, 54'16").

Grenoble ne s'en relèvera pas et encaissera même un dernier but en fin de partie. À quatre contre cinq, Grenoble se jette vers l'avant en abandonnant les tâches défensives. Jonathan Bellemare n'en demandait pas tant et récupère la rondelle à la bleue. Il s'avance sans être attaqué et fusille le malheureux Raibon, complètement laissé à l'abandon sur cette action (3-0, 58'52").

Premier match, première victoire pour des Ducs appliqués. Deuxième round ce soir entre deux formations joueuses et physiques. Il faudra néanmoins que Grenoble hausse son niveau de jeu s'il veut espérer l'emporter sur la petite glace du Haras.

Étoiles du match : *** Brian Henderson (Angers), ** Jonathan Bellemare (Angers), * Éric Fortier (Angers).

 

Angers - Grenoble 3-0 (1-0, 0-0, 2-0)
Mardi 6 mars 2013 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez et Damien Bliek assisté de Pierre Dehaen et Jérémy Metais
Pénalités : Angers 8' (0', 4', 4') ; Grenoble 16' (4', 2', 10').
Tirs cadrés : Angers 37 (13, 10, 14) ; Grenoble 11 (3, 4, 3).

Évolution du score :
1-0 à 17'05" : Walls assisté de Bélanger et Bellemare
2-0 à 54'16" : Gaborit assisté de Fortier
3-0 à 58'52" : Bellemare (sup. num)