Le seul favori à se sauver est Val Pusteria

Si j'avais pronostiqué ces demi-finales, vous m'auriez traité de fou ; je serais donc tenté de justifier ainsi le misérable 25% obtenu dans les quarts de finale, mais l'orgueil du vieux chroniqueur me contraint à raconter le pourquoi de ces erreurs et peut-être à en rajouter bien d'autres.

Renon - Cortina : 90%/10%, avais-je écrit ; il devait s'agir d'une promenade du premier contre une équipe au rendement variable, qualifiée avec quelques difficultés au dernier poste en play offs et de plus privée sur blessure d'un élément indispensable en attaque (Ryan Dingle). Le tournant est advenu au troisième match quand Cortina, mené 2 à 0 dans la série, s'est imposé à Collalbo en prolongation. Le grand caractère des écureuils et un Levasseur revenu au niveau de la saison passée ont permis à Clayton Beddoes d'accomplir le miracle. Renon a fait l'impossible pour s'y opposer, mais, malgré la balle de match à domicile, a dû se rendre.

Val Pusteria - Milan : encore 90/10 et on peut dire que seul Andrew Raycroft a été en mesure d'inquiéter les loups. Dans les deux premières parties, l'ancien gardien de NHL a paré 75 tirs sur 77, et puis même le système défensif d'Adolf Insam a dû céder au volume de jeu qui caractérise depuis quelques années l'équipe de Brunico. L'unique représentant restant du Haut-Adige a ainsi pu guérir les nombreuses amnésies d'une défense orpheline de Kelly (Makela ne le va pas) et rester en lice pour un scudetto qu'elle poursuit depuis quelque temps.

Bolzano - Asiago : 60/40 et on ne comprend pas si le renversemnt du pronostic dérive plus des mérites des Vénètes ou de l'écroulement de Bolzano. Un début de saison peu brillant des tenants du titre les avait exclus des finales de la Coupe d'Italie, puis avec le recrutement de deux jokers (Hjalmarsson et Duba) et Brian McCutcheon semblait aux rênes d'une armée invincible, mais déjà dans le Master Round, les jokers perdus, Bolzano avait nettement calé. Même début pour Asiago qui a fini en Relegation Round, mais ici John Parco a su renverser la tendance en assemblant une attaque difficile à arrêter.

Alleghe - Valpellice : 60/40 pour l'avantage des Chouettes à débuter à domicile ; grand équilibre dans toutes les parties, mais la Valpe a su être cynique au bon moment en exploitant au mieux le caractère de la deuxième ligne et les caractéristiques d'une première ligne toujours efficace. Le duel a été incertain parce que la suprématie de l'une ou de l'autre équipe dépendait des arrêts des gardiens Adam Dennis et Jordan Parise même quand le résultat apparaissait net.
 
Dans les demi-finales Val Pusteria - Asiago et Valpellice - Cortina, on pourrait assigner encore un 60/40 aux équipes avec l'avantage de la glace, mais, si l'on en juge aux quarts, tous les prétendants sont en mesure de s'imposer sur terrain advere. Si l'on devait prêter une attention particulière à ce point, c'est à ce que disent les rythmes biologiques : Asiago et Cortina sont indubitablement les équipes les plus en forme du moment, mais cet état de forme durera-t-il assez longtemps ? Un Val Pusteria rassuré (Patrick Bona fait aussi son retour) ne pourrait-il pas redevenir celui du début de saison qui battait tout le monde sans effort apparent ? Et le Valpellice, qui a vaincu son quart sans atteindre le niveau de la finale de Coupe, ne pourrait-il retrouver ce jeu magique de mi-janvier ?

Ces questions me poussent à dire que les quatre qualifiés partent tous avec 50% de possibilité (j'améliore ainsi à coup sûr mon pourcentage de pronostics avérés : il sera de toute façon de 50%) et laissent entrevoir des demi-finales qui régaleront les passionnés. À la prochaine, et que le duel Valpe - Veneto dure le plus longtemps possibile !

Serie A - play offs - quarts di finale
Renon - Cortina serie 3 - 4 (3-0,  3-2, 2-3 ap, 1-4, 3-1, 1-5, 3-5)

Val Pusteria - Milano serie 4 - 2 (1-2, 1-0, 5-1, 2-4, 5-1, 5-1)

Bolzano - Asiago serie 2 - 4 (0-3, 1-4, 6-3, 3-4 ap, 4-3, 2-6)

Alleghe - Valpellice serie 2 - 4 (4-3, 2-3, 0-3, 5-2, 1-3, 2-4)

play out
Val di Fassa - Aquile FVG serie 4 - 0 (7-1, 2-0, 2-1, 4-2)