Briançon - Strasbourg (Ligue Magnus, quart de finale, match 1)

L'Étoile noire de Strasbourg, vainqueur en cinq matchs d'Amiens lors du tour préliminaire des playoffs de la Ligue Magnus se déplace à Briançon pour le premier match des quarts-de-finale. Onzièmes de la saison régulière, les Strasbourgeois sont privés d'Édouard Dufournet et Kenny Kallström. Du côté des Diables rouges de Briançon, troisièmes après 26 journées, le meilleur défenseur de l'équipe Brett Wysopal est sur la touche depuis la victoire en finale de Coupe de France face à Angers le 19 février. L'équipe de Luciano Basile n'a disputé que trois matchs depuis fin janvier et s'attend à match difficile pour son retour à la compétition.

La formation de Daniel Bourdages est bien plus en jambes durant la première période et malmène des Briançonnais pas dans le rythme. L'étau se déserre lors de deux pénalités infligées à Michal Česnek et Pierre-Antoine Devin. Insuffisant pour permettre aux Hauts-Alpins de poser leur jeu de puissance. Strasbourg est tout prêt d'ouvrir la marque sur un tir de Ján Cibuľa qui heurte la barre transversale avant d'être rattrapé par Quemener près de sa ligne de but (10'). La première belle occasion des locaux est le débordement de Sébastien Rohat qui bute sur Vladimír Hiadlovský (12'). Briançon fait le dos rond durant sa première infériorité numérique à l'encontre de Jakob Milovanovič. Peter Bourgaut part seul au but mais manque le cadre (18'). Les visiteurs ouvrent la marque en profitant de la première erreur adverse. Michal Korenko perd le palet au profit de Carlo Grünn qui fusille Ronan Quemener (0-1, 18'56''). Un but qui réveille les Diables rouges. Hiadlovský, à terre s'oppose à Boštjan Goličič (19').

Le jeu est plus rapide lors du deuxième tiers temps. Quemener bloque un tir de Devin (20') et repousse un tir de Rollin-Carlsson. Toby Lafrance trouve Mitja Šivic au deuxième poteau (22'). Le Slovène sert Teddy Trabichet qui s'amène face à la cage (27') lors d'une supériorité numérique briançonnaise mieux huilée que les deux précédentes. Un tir de Lafrance est repris du revers par Cédric Di Dio Balsamo (28'). Grünn se blesse sur une accélération et quitte ses coéquipiers (33').

Lors du troisième tiers temps, Bourgaut reprend un premier tir contré de Teemu Linkomaa (41'). Erwan Agostini comme Grünn rejoint les vestiaires sur blessure. Marc-André Bernier est servi en bonne position dans le slot (43'). Hiadlovský s'oppose à un revers d'Olli Jokinen et sort un nouveau réflexe devant Loïc Lampérier (43'). Hugues Cruchandeau entre en zone offensive plein axe et décalle David Cayer dont le slap trompe Quemener (0-2, 45'28''). Les velléités offensives des Briançonnais sont douchées temporairement. Le temps que le deuxième trio briançonnais décide de passer à la vitesse supérieure. David Labrecque et Boštjan Goličič, trois buts et cinq points chacun lors du match retour de la saison régulière disputé à Strasbourg mi-janvier (victoire 1-10), se rappellent au bon souvenir de l'équipe alsacienne. Le Slovène s'échappe et lance dans un angle fermé (50'). Labrecque part en deux contre un et décalle son équipier seul face à la cage (1-2, 51'16''). La pression des locaux s'accentue. Le gardien slovaque s'oppose à un tir de Goličič mais est battu par celui de Lampérier qui voit sa tentative contrée par la crosse d'un des défenseurs Bas-Rhinois. L'action se poursuit et Labrecque trouve un espace pour venir conclure de prêt (2-2, 54'33''). Goličič s'offre un nouveau lancer lors d'une pénalité différée contre Cayer (55'). Ján Cibuľa rejoint lui aussi le banc des pénalités offrant 54 secondes de double supériorité numérique aux briançonnais. Strasbourg et son portier résistent durant la domination adverse contrant notamment un lancer de Labrecque. Matthieu Frecon obtient la dernière possibilité du temps réglementaire (58').

Devin part en contre-attaque suite à une glissade de Linkomaa ; il profite d'un deux contre un pour offrir la victoire à son équipe (2-3, 62'27'').

Strasbourg l'emporte 3-2 et remporte le premier point de la série. Le manque de compétition a desservi les rouges qui se font surprendre pour la première rencontre sur leur glace. L'absence de Wysopal a également pesé en supériorité numérique où l'équipe n'a pas su fructifier une seule de ses sept possibilités.

 

Briançon – Strasbourg 2-3 a.p. (0-1, 0-0, 2-1, 0-1)
Mardi 5 mars 2013 à 19h30 à la patinoire René Froger. 2038 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre et Alexandre Bourreau assisté de Guillaume Gielly et Sébastien Geoffroy.
Pénalités : Briançon : 6' (2', 2', 2', 0') ; Strasbourg : 14' (4', 4', 6', 0').

Évolution du score :
0-1 à 18'56'' : Grünn
0-2 à 45'28'' : Cayer assisté de Cruchandeau
1-2 à 51'16'' : Goličič assisté de Labrecque et Szélig
2-2 à 54'33' ': Labrecque assisté de Lampérier et Goličič
2-3 à 62'27'' : Devin

 

Briançon

Gardien : Ronan Quemener.


Défenseurs : Michal Korenko – Jakob Milovanovič ; Teddy Trabichet (A) – Florian Chakiachvili ; Viktor Szélig (A) – Teemu Linkomaa.

Attaquants : Mitja Šivic – Toby Lafrance – Marc-André Bernier (C) ; Loïc Lampérier – David Labrecque – Boštjan Goličič ; Peter Bourgaut – Sébastien Rohat – Matthieu Frecon ; Cédric Di Dio Balsamo – Thybaud Rouillard – Olli Jokinen ; Pierre Crinon.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absent : Brett Wysopal (commotion cérébrale).

 

Strasbourg

Gardien : Vladimír Hiadlovský

Défenseurs : Hugues Cruchandeau (A) - Jakub Suchánek ; Pierre Bougé - David Stříž ; Michal Česnek - František Bombic.

Attaquants : Ján Cibuľa (A) - Julien Correia - Pierre-Antoine Devin ; Carlo Grünn - Rickard Rollin-Carlsson - Erwan Agostini ; Lionel Tarantino - Élie Marcos (C) - David Brissette Cayer ; Julien Burgert.
Remplaçants : Gilles Beck (G), Julien Baeumlin, Romain Schmitt. Absents : Édouard Dufournet, Kenny Kallström.