Morzine-Avoriaz - Rouen (Ligue Magnus, quart de finale, match 3)

Avec un effectif retrouvé, Rouen a fait le travail en venant s'imposer en Haute-Savoie. Et c'est la seule chose que Guy Fournier et Marc-André Thinel, en tribunes hier soir, retiendront. Les Dragons ont mérité d'emporter ce troisième match, mais ils n'ont jamais été en mesure d'en assurer l'issue, la faute à des Pingouins qui, après avoir été victimes de leur dispersion en début de partie, ont pris leurs responsabilités par la suite.

Effectivement Morzine peut s'en vouloir d'avoir encaissé un but casquette dès la 27e seconde. Les Pingouins prennent un coup sur la tête d'entrée de jeu, Juraj Stefanka en profite et reprend de volé une passe pour porter le score à 2-0 à la septième minute. Et bientôt trois... Romain Gutierrez sort de derrière la cage et glisse un palet inattendu au ras du poteau à cinq minutes de la fin du tiers. Le HCMA enchaîne les pénalités et se contente de limiter les dégâts. Les Pingouins étaient pourtant prêts, mais la première minute de la rencontre a totalement déstabilisé l'esprit morzinois et le score est lourd à la pause : 3-0.

Tout le monde s'attend alors à une longue soirée à la Skoda Arena. Mais les Pingouins sont à domicile et le septième homme n'aurait pas pu mieux porter son nom hier soir tant il a joué un rôle important. Après souvent avoir été une mauvaise passe pour les Pingouins, le deuxième tiers sonne la révolte pour le groupe morzinois. Piqués au vif, les Pingouins proposent un jeu beaucoup plus abouti et surtout beaucoup d'envie. Rouen se replie et reste attentiste sans tenter de tuer définitivement le match comme ils l'auraient fait ces dernières années. Les supériorités représentent les rares instants où Rouen peut inquieter Henri-Corentin Buysse, mais les hommes d'Hartogs tiennent bon et vont débloquer la situation devenu pesante avec un but d'Evan Cheverie. La Skoda Arena l'a bien compris, les débats sont relancés et l'atmosphère s'électrise !

En entrant sur la glace au début du troisième vingt, les Pingouins sont menés 3-1. Seulement voilà, les pénalités viennent encore une fois gâcher la fête. Guenette en profite pour inscrire le quatrième but rouennais en supériorité après six minutes de jeu. À cet instant, certains observateurs ne donnent pas cher de la peau des Pingouins. C'est là toute la force de cette équipe, les Pingouins ont du cœur ! Après avoir fois échoué plusieur fois sur Fabrice Lhenry fidèle à sa réputation, Konrad Reeder trouve l'ouverture du revers en supériorité. Morzine est lancé, Rouen perd son hockey et sent que tout peut lui arriver. Alors qu'il reste trois minutes de jeu à jouer, Josselin Besson s'insère en zone offensive, enflamme la défense et trouve une lucarne magnifique ! Le public est debout et se prend à rêver d'une prolongation. Brodin adresse une passe lumineuse à Numa Besson qui s'apprête à marquer mais Lhenry, sorti de nulle part, stoppe in-extremis le shoot du Morzinois. Les Pingouins tentent tout, Rouen tremble. La Skoda Arena s'enflamme dans une dernière minute d'une grande intensité alors que Buysse a rejoint le banc... mais rien n'y fera ! Les Rouennais retiendront le score, mais les Pingouins doivent retenir la manière. Après un sentiment de frustration, c'est surtout de l'envie et de la détermination qui s'est emparée des Morzinois.

(Compte-rendu du site officiel du HCMA)

 

Morzine-Avoriaz - Rouen 3-4 (0-3, 1-0, 2-1)
Vendredi 8 mars 2013 à 20h30 à la Skoda Arena. 1278 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni et Laurent Garbay assisté de David Courgeon et Gwilherm Margry.
Pénalités : Morzine 16' (8', 6', 2') ; Rouen 14' (2', 4', 8').
Tirs : Morzine 35 (8, 13, 14) ; Rouen 34 (13, 11, 10).

Évolution du score :
0-1 à 00'49" : Stefanka assisté de Benoit et Desrosiers
0-2 à 07'04" : Stefanka assisté de Benoit et Gutierrez
0-3 à 14'06" : Gutierrez assisté de Benoit et Stefanka
1-3 à 25'27" : Cheverie assisté de N. Besson et Doucet
1-4 à 46'07" : Guénette assisté de Desrosiers et Castonguay
2-4 à 54'30" : Reeder assisté d'Ohlsson et Cheverie
3-4 à 56'51" : J. Besson assisté de Doucet et Jestin


Morzine-Avoriaz

Gardien : Henri-Corentin Buysse [sorti à 59'12"].

Défenseurs : Numa Besson - Mathieu Jestin ; Johan Ohlsson - Robin Weihager ; Riku Takala - Thomas Evans.

Attaquants : Guillaume Doucet - Evan Cheverie - Loïc Gaydon ; Konrad Reeder (A) - Peter Szabó - Shane Lust ; Mickaël Brodin (C) - Cyril Papa (A) - Josselin Besson ; Toni Kluuskeri.

Remplaçants : Frédéric Dorthe (G), Nicolas Lehericey, Sacha Schmitt, Raphaël Papa, Théophile Mourin.

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Andrej Tavzelj - Raphaël Faure ; Lauri Lahesalu - Jonathan Janil ; Johan Åkerman.

Attaquants : David Fredriksson - Éric Castonguay - Ilpo Salmivirta ; Julien Desrosiers (C) - François-Pierre Guénette (A) - Anthony Rech ; Romain Gutierrez - Loup Benoit - Juraj Stefanka.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Mathieu Chevalier, Florent Aubé, Miroslav Durak, Léo Guillemain-Paillie, Dimitri Thillet, Yohann Saint-André. Absent : Marc-André Thinel (suspendu).