Morzine-Avoriaz - Rouen (Ligue Magnus, quart de finale, match 4)

Cette année Morzine-Avoriaz avait les armes, les supporters s'étaient mis à rêver et n'envisageaient plus une qualification en demi-finale comme une utopie après avoir vu leur équipe tenir tête au champion de France en titre. Mieux que ça, les Pingouins ont fait douter Rouen jusqu'au bout et semblaient tout à fait en mesure d'offrir une deuxième demi-finale à leur supporters.

À la fin, c'est toujours Rouen qui gagne

Dès le début de la rencontre, les Dragons dominent les débats et montrent un nouveau visage : le retour du capitaine Thinel fait la différence dans le jeu rouennais. Alors que les Pingouins entrent enfin dans le match, comme la veille, ils encaissent un premier but. Deux minutes plus tard, François-Pierre Guenette exploite une erreur défensive et score de nouveau pour les Dragons. Les Pingouins terminent le tiers avec un retard de deux buts mais ne s'avouent pas vaincus pour autant !

Dès le retour des vestiaires, le HCMA pousse, Rouen s'agite et commet des erreurs, les pénalités tombent. À cinq contre trois, Ohlsson conclut une belle combinaison et rallume la flamme dans le public morzinois. Guillaume Doucet prolonge l'euphorie en marquant un but plein d'opportunisme sur une deuxième pénalité. Deux partout, les Dragons sont retournés, le banc s'agite et le public s'enflamme. Mais une nouvelle fois, suite à une énorme erreur morzinoise, François-Pierre Guenette redonne l'avantage aux siens. Les supporters sont encore sous le coup du troisième but rouennais quand Konrad Reeder surgit sur le côté gauche et conclut un fantastique spin-o-rama en glissant un palet improbable sous la jambière de Lhenry. Moment de folie sur la glace comme dans le public ! Les Pingouins sont encore en vie dans ce match et égalisent à trois partout !

Au troisième tiers, la tension est palpable. Les supporters sentent que le match peut basculer sur chaque action mais le score ne bouge pas : les deux équipes se dirigent vers la prolongation. Le palet à peine posé sur la glace, les Pingouins prennent les devants dans cette mort subite et rentrent en zone offensive. Profitant d'une mauvaise passe morzinoise, Julien Desrosiers parvient pourtant à s'échapper. L'international français glisse le palet entre les jambes de Henri-Corentin Buysse et envoie son équipe en demi-finale après une trentaine de secondes de jeu ! Le public est abasourdi et a le cruel sentiment de revivre le début de la rencontre, sauf qu'il ne peut y avoir de suite, les Pingouins doivent s'arrêter là... Avec beaucoup d'émotion sur la glace et dans les tribunes, toute l'équipe effectue un dernier tour de glace pour remercier le public, c'est la fin d'une belle aventure. Bravo aux Dragons de Rouen et bonne chance à eux pour la suite qui s'annonce relevée face à Briançon.

Fiers de nos Pingouins !

Les Pingouins avaient retrouvé leur défense, l'attaque était rodée. Avant d'entamer ces deux rencontres à domicile, Hartogs et ses hommes étaient prêts, confiants. Oui mais voilà, avec deux débuts de match catastrophiques, le HCMA s'est rendu la tâche difficile voir impossible. À 2-0 à la fin du premier tiers, peu de monde voyait les Pingouins recoller au score samedi soir. Et pourtant, tout comme la veille, les Pingouins ont trouvé les ressources pour revenir à la hauteur dans le jeu et l'engagement physique. Une véritable performance quand on connait le calibre de l'adversaire ! De son côté, sans vraiment briller, Rouen a parfaitement joué le coup en exploitant au maximum les erreurs et approximations morzinoises. Alors, coup du sort ou manque d'expérience ? Difficile d'expliquer ce qu'il s'est passé.

Malgré tout, le HCMA peut sortir la tête haute et tirer un bilan positif de cette saison. Les supporters ont vu une équipe soudée, déterminée, qui les a fait vibrer tout au long de l'année avec des performances dont tout le monde se souviendra. Merci à vous, bénévoles, supporters, joueurs, partenaires, élus et rendez-vous en septembre pour une nouvelle saison de Ligue Magnus ! Nous profitons de cet article pour remercier l'équipe de Panthers TV et ses commentateurs pour la diffusion en live des rencontres à la Skoda Arena, suivies par plus de 9000 personnes avec une pointe à 1500 personnes en simultané samedi soir ! Toute l'équipe du HCMA travaille d'ores et déjà sur la mise en place d'un live permanent pour la saison prochaine.

Jérome Baud (manager de Morzine-Avoriaz) : "Un superbe spectacle, les gars ont été plus qu'à la hauteur, mais se fusillent sur des erreurs impardonnables à ce niveau-là et contre une telle équipe. Je suis triste pour eux car ils avaient haussé leur niveau de jeu, et cette série ne se joue à rien, on a vraiment offert de beaux cadeaux aux rouennais qui n'en demandaient pas tant ! Des regrets certes mais une grande fierté d'avoir su emporter un match à Rouen et d'avoir pu offrir deux matches de haut niveau à nos supporters et sponsors."

(Compte-rendu du site officiel du HCMA)

 

Morzine-Avoriaz - Rouen 3-4 après prolongation (0-2, 2-1, 1-0, 0-1)
Samedi 9 mars 2013 à 20h30 à la Skoda Arena. 1278 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek et Jérémy Rauline assisté de Sébastien Geoffroy et Adrian Popa.
Pénalités : Morzine 28' (10', 6'+10', 2', 0') ; Rouen 30' (12', 8'+10', 0', 0').
Tirs : Morzine 34 (9, 17, 8, 0) ; Rouen 46 (19, 15, 11, 1).

Évolution du score :
0-1 à 09'40" : Rech assisté de Guénette et Desrosiers
0-2 à 11'26" : Guénette assisté de Desrosiers et Rech
1-2 à 27'54" : Ohlsson assisté de Weihager et Szabo (double sup. num.)
2-2 à 28'21" : Doucet assisté de Lust et Jestin (sup. num.)
2-3 à 36'31" : Guénette assisté de Desrosiers
3-3 à 44'28" : Reeder assisté d'Evans et Szabo
3-4 à 60'36" : Desrosiers assisté de Lahesalu


Morzine-Avoriaz

Gardien : Henri-Corentin Buysse [sorti à 59'12"].

Défenseurs : Numa Besson - Robin Weihager ; Johan Ohlsson - Riku Takala ; Mathieu Jestin - Thomas Evans.

Attaquants : Guillaume Doucet - Evan Cheverie - Loïc Gaydon ; Konrad Reeder (A) - Peter Szabó - Shane Lust ; Mickaël Brodin (C) - Cyril Papa (A) - Josselin Besson ; Toni Kluuskeri.

Remplaçants : Frédéric Dorthe (G), Nicolas Lehericey, Sacha Schmitt, Raphaël Papa, Théophile Mourin.

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Andrej Tavzelj - Jonathan Janil ; Lauri Lahesalu - Johan Åkerman ; Raphaël Faure.

Attaquants : Ilpo Salmivirta - Éric Castonguay - Marc-André Thinel ; Julien Desrosiers (C) - François-Pierre Guénette (A) - Anthony Rech ; Romain Gutierrez - Loup Benoit - Juraj Stefanka.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Mathieu Chevalier, Florent Aubé, Miroslav Durak, Léo Guillemain-Paillie, Dimitri Thillet, Yohann Saint-André. Absent : David Fredriksson (adducteurs).