Briançon - Rouen (Ligue Magnus, demi-finale, match 3)

Troisième match de la demi-finale entre Rouen et Briançon. Les Diables rouges ont récupéré l'avantage de la glace grâce à leur succès lors du premier match en Normandie. Les Dragons ont égalisé lors de la deuxième confrontation et doivent s'imposer au moins fois dans la ville haute pour atteindre la finale.

Les Diables rouges entament le match de la meilleure manière. Brett Wysopal récupère un palet en zone offensive et lance vers le but ; Marc-André Bernier dévie la trajectoire du disque (1-0, 00'17''). Deux minutes de pénalité contre Boštjan Goličič ne profitent pas aux Dragons. Cédric Di Dio Balsamo en profite même pour lancer une contre-attaque qui échoue sur Fabrice Lhenry. Ronan Quemener s'affaire sur un lancer d'Éric Castonguay (3'). Goličič puis David Labrecque mettent en difficulté le portier des jaunes et noirs et sa défense avant que le Slovène ne trouve la faille (2-0, 04'46''). Ilpo Salmivirta riposte (6'), mais Briançon insiste par Bernier. Le capitaine tente la passe vers Toby Lafrance lorsqu'il voit Lhenry s'avancer vers lui ; Rouen est sauvé par son poteau.

Les défenseurs rouennais commettent des erreurs individuelles qui ne semblent pas rassurer leur portier, fébrile en ce début de match. Les Diables rouges utilisent à merveille la largeur de la glace pour trouver des espaces dans la défense normande. La première supériorité numérique locale permet à Labrecque et Olli Jokinen de mettre en danger leurs adversaires. Lafrance se trouve lui seul dans le slot.

Briançon ne concrétise pas son temps fort et se fait surprendre. Johan Åkerman récupère un palet à ligne bleue, fixe les défenseurs et surprend Quemener (2-1, 13'22''). Un but qui met un terme à la domination des Hauts-Alpins. Le jeu s'équilibre. Anthony Rech à la lutte avec Jakob Milovanovič échoue une première fois sur Quemener puis manque le cadre (18'). Rech insiste encore dans les secondes qui suivent. Sébastien Rohat part en échappée mais Lhenry a le dernier mot.

Les défenses prennent le pas sur les attaques lors du deuxième tiers-temps. Julien Desrosiers voit son lancer bloqué par Quemener (25'). Desrosiers sert François-Pierre Guénette qui marque de près (31'52, 2-2). Quemener détourne un tir du revers de Salmivirta (36'). Cédric Di Dio Balsamo échappe à Miroslav Ďurák puis s'en va servir Labrecque qui pousse la rondelle au fond (3-2, 36'37''). Quemener s'oppose de la botte au slap d'Åkerman.

Briançon endure la pression des Normands lors d'une infériorité numérique en début de troisième tiers-temps mais tient le coup notamment grâce à plusieurs interventions précieuses de son défenseur Viktor Szélig. Wysopal trouve Goličič bien seul entre les deux cercles lors d'un jeu de puissance (4-2, 44'47''). Un avantage de deux buts de courte durée puisque Loup Benoit arrive de derrière le but pour relancer son équipe (4-3, 46'17'').

Lhenry sauve alors son équipe à deux reprises. Face à Szélig à la réception d'une transversale de Labrecque (47'), puis sur une échappée du québécois qui prend les défenseurs de vitesse (48'). Quemener est trompé par un lancer lointain de Julien Desrosiers (4-4, 49'31''). Sonnés, les rouges ne parviennent plus à inquiéter leurs adversaires et commencent à accuser le coup physiquement.

Un constat qui se confirme au fur et à mesure que la prolongation s'écoule. Guénette lance dans le masque de Quemener (62'). Les Diables rouges subissent et laissent la possession du disque aux visiteurs qui ont du mal à se créer des occasions. Malgré tout, Goličič, le plus frais des rouges, passe en revue trois adversaires et échoue sur le gardien de l'équipe de France (65'). Le match bascule quand les arbitres sanctionnent Michal Korenko d'un trébucher dans l'ultime minute de la prolongation. Les joueurs de Rodolphe Garnier s'installent alors définitivement autour du but haut-alpin. Quemener bloque un tir de Julien Desrosiers dans un angle fermé. Il repousse le slap d'Åkerman qui revient sur Marc-André Thinel. Le Canadien reprend plein axe lorsque le chronomètre fige à zéro et marque donnant ainsi la victoire à son équipe (70', 4-5).

Une fin amère pour les Diables rouges qui n'ont pas su profiter de leur temps fort du premier tiers-temps où les Dragons étaient dépassés. Sans s'affoler, les Rouennais ont petit à petit pris la mesure de leurs adversaires pour remonter un handicap de deux buts en début de troisième tiers temps.

Ils mènent la série 2-1 avant le quatrième match dans la ville haute.

 

Briançon – Rouen 4-5 après prolongation (2-1, 1-1, 1-2, 0-1)
Mardi 19 mars 2013 à 19h30 à la patinoire René Froger. 1826 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli et Alexandre Bourreau assisté de Matthieu Barbez et Gwilherm Margry.
Pénalités : Briançon 12' (2', 2', 4', 4') ; Rouen 10' (2', 2', 4', 2').
Tirs : Briançon 28 (15, 4, 6, 3) ; Rouen 28 (6, 10, 6, 6).

Évolution du score :
1-0 à 00'17" : Bernier assisté de Wysopal
2-0 à 09'45" : Lampérier assisté de Goličič et Milovanovič
2-1 à 13'22" : Åkerman assisté de Desrosiers
2-2 à 31'52" : Guénette assisté de Desrosiers
3-2 à 36'37" : Labrecque assisté de Di Dio Balsamo
4-2 à 44'47" : Goličič assisté de Wysopal et Bernier (sup. num.)
4-3 à 46'17" : Benoit assisté de Štefanka et Gutierrez
4-4 à 49'31" : Desrosiers assisté de Castonguay et Janil
4-5 à 70'00" : Thinel assisté d'Åkerman (sup. num.)

 

Briançon

Gardien : Ronan Quemener.

Défenseurs : Viktor Szélig (A) – Brett Wysopal ; Jakob Milovanovič – Michal Korenko ; Teddy Trabichet (A) [puis Linkomaa] - Florian Chakiachvili.

Attaquants : Mitja Šivic – Toby Lafrance – Marc-André Bernier (C) ; Loïc Lampérier – David Labrecque – Boštjan Goličič ; Peter Bourgaut – Sébastien Rohat – Matthieu Frecon ; Teemu Linkomaa – Cédric Di Dio Balsamo – Olli Jokinen.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Pierre Crinon, Thybaud Rouillard.

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Lauri Lahesalu - Jonathan Janil ; Andrej Tavželj (A) - Johan Åkerman ; Raphaël Faure - Miroslav Ďurák.

Attaquants : Ilpo Salmivirta - Éric Castonguay - Marc-André Thinel (C) ; Julien Desrosiers - François-Pierre Guénette (A) - Anthony Rech ; Romain Gutierrez - Loup Benoit - Juraj Štefanka ; David Fredriksson.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Mathieu Chevalier, Florent Aubé, Dimitri Thillet.