Färjestads BK - MODO (Elitserien, 1/4 de finale, match 5)

FBKAlors que le Skellefteå AIK n'a laissé aucune chance au champion en titre Brynäs (5-0, 7-3, 4-1, 4-0), un autre quart de finale du championnat suédois prenait également le chemin d'un balayage. Car le Färjestads BK, deuxième de la saison régulière, a mené sa série contre le MODO Hockey 3 manches à 0, cela représente 9 revers de rang pour la formation dirigée par Ulf Samuelsson.

Lors du match n°4, la formation d'Örnsköldsvik se dirigeait tout droit vers une élimination rapide lorsque le défenseur ultra-offensif Chris Lee - 4 buts et 6 points en 3 matches - et Anders Bastiansen avaient permis au FBK de mener 2-0 après seulement 3'09" au chrono, chassant du match le gardien autrichien Bernhard Starkbaum. Marius Holtet avait même planté le 3-0 après 25 secondes en seconde période.

Et pourtant, une réaction inattendue se produisit puisque le MODO a entamé une remontée fantastique, égalisant à 4-4 à 3'40" de la fin du match. C'est Ladislav Nagy qui a fait soulever le public d'"Övik" lors de la prolongation. Un rebondissement qui a rendu furieux le coach du FBK Leif Carlsson, s'en prenant à plusieurs bâtons dans le vestiaire ! Le club de Karlstad ne mène donc plus "que" 3 victoires à 1 mais avec une nouvelle chance de qualification, disputée cette fois-ci à domicile.

Pour faire face à l'excellent Alexander Salak, Ulf Samuelsson laisse définitivement Starkbaum au placard, lui préférant Linus Ullmark, 19 ans. Choix de sixième ronde des Sabres de Buffalo en 2012, ce dernier n'avait disputé que six matches en saison régulière avant de prendre la relève de son coéquipier autrichien lors du fameux match précédent, une prestation qui l'avait honoré de 25 arrêts. Ce pari sera-t-il gagnant ?

MODO

Färjestad manque de concentration en début de match. À la 4e minute, Per-Åge Skrøder part dans le dos de la défense couloir gauche, s'approche, effectue une feinte de tir mais Salak s'interpose. De l'autre côté, Linus Ullmark est rapidement dans le bain lui-aussi. Christian Berglund tire en pivot. Quant à Anders Bastiansen, il touche carrément la plaque d'Ullmark.

S'efforçant de faire le jeu, le MODO s'expose rapidement aux contres adverses. Un 2 contre 2 voit une bonne combinaison entre Marcus Paulsson et Jack Connolly puis un 3 contre 2 se conclut par une excellente reprise de Connolly, le jeune Ullmark est définitivement au rendez-vous.

Le match prend un rythme très élevé puisque le MODO a du répondant avec plusieurs joueurs se retrouvant successivement en bonne position pour marquer.

Kyle Cumiskey, abandonné par la défense du FBK, récupère le puck en attaque mais il ne parvient pas à cadrer. Mario Kempe, à droite, reçoit une passe de l'opposé et frappe. Quant à Samuel Påhlsson, il n'hésite pas à ramoner devant le but, il chatouille d'ailleurs un peu trop Alexander Salak au goût de ses gardes-du-corps. À quelques minutes de la première pause, Färjestad frôle de quelques centimètres l'ouverture du score : puissant tir de Lee, Bastiansen est au rebond poteau gauche mais sa tentative, trop croisée, passe dans le dos de Salak tout en restant en-dehors de la ligne de but !

En deuxième période, si les visiteurs mettent un coup de pression dans les premières minutes, une légère accalmie sera observée jusqu'à la mi-match. De part et d'autre, les défenses sont en effet vigilantes, Holtet est par exemple trop excentré pour être réellement dangereux. Cependant, cela va remonter de nouveau d'un cran. Sur un tir de Ville Lajunen, Anders Bastiansen manque de précision sur une déviation qui aurait pu être fatale. Dans l'autre camp, Mattias Ritola se place à droite, repique dans l'axe et place un tir balayé dangereux alors que Cumiskey, très actif, tente de son côté de déborder Salak qui couvre toutefois suffisamment les angles.

BASTIANSEN Anders-100513-003Un tour de la cage de Ladislav Nagy qui remet du revers devant l'enclave créée une situation litigieuse pour laquelle Dave Spina est sanctionné. Ce jeu de puissance en faveur de Färjestad permet notamment à Bastiansen de s'offrir une puissante reprise de volée avant que la pénalité ne soit tuée.

Linus Ullmark n'a pas fini de s'employer, le FBK s'offrant deux contres successifs. D'abord à 3 contre 2 suite à un changement de ligne très approximatif du MODO, Connolly sert rapidement Paulsson qui place un puissant lancer-frappé. Puis Anton Grundel met assez la pression pour obtenir un contre favorable et un 2 contre 1, la tentative de Per Åslund est finalement captée magnifiquement de la mitaine par Ullmark.

Aucun doute, ce sera un match de gardiens. Alors que le slap de Skrøder frappe violemment la grille du masque de Salak, lui offrant au passage un bel hématome, ni Ritola qui s'y reprend pourtant par deux fois, ni Morten Madsen, retenu mais auteur tout de même d'une dangereuse reprise devant le but, ne trouveront la solution avant la deuxième pause. Toujours 0-0.

Peu de temps après le début de la troisième période, le Färjestads BK obtient une occasion en or : Jack Connolly se retrouve en possession du puck à proximité du but, tire du revers mais Linus Ullmark fait preuve d'un sang-froid remarquable en restant patient avant de déclencher sa parade. Le talent du jeune homme y est pour beaucoup même s'il vous faut toujours ce brin de chance pour réussir. Chris Lee, diable de frappeur, peut en témoigner, voyant un de ses surpuissants lancers se bloquer in extremis sous la jambière gauche d'Ullmark.

Désormais, le match est à sens unique. L'équipe de Leif Carlsson fait le jeu, celle d'Ulf Samuelsson accusant une baisse de régime. Dans les tribunes, Markus Näslund et Peter Forsberg, manager et co-manager du MODO, sont à la limite de la syncope. Mais après que Chris Lee a délivré un faux tir à Berglund, Örnsköldsvik refait surface, notamment par Mario Kempe qui déborde et revient dans l'axe, l'essai est anéanti par le portier tchèque. Face à Ullmark, Rickard Wallin choisit lui l'effet de surprise en tirant juste après avoir remporté l'engagement en zone offensive tandis que Bastiansen se met à dribbler devant le demi-cercle dans un espace très réduit avant de tirer en pivot.

À la 55e, Dave Spina est contré, cela donne un énième contre à Färjestad, Joakim Hillding se dirige derrière le but mais sollicite avant Chris Lee dont la reprise a été devinée par Ullmark. Une excellente opportunité du Canadien, mais celui-ci va ensuite mettre la pression de manière un peu trop excessive sur Kyle Cumiskey. Grave erreur. La sanction tombe : pénalité à 3'42" de la fin alors que nous en sommes toujours à 0-0. Niklas Sundström et Per-Åge Skrøder temporisent côté droit, ce dernier envoie à l'opposé vers Ritola, Salak sauve d'extrême justesse sur sa ligne. C'était véritablement un but en or en puissance. La pénalité sera tuée, les deux équipes doivent passer par la prolongation pour se départager : survie pour le MODO ou qualification de Färjestad ?

En fait, alors que les deux équipes ont été incapables de marquer lors des 60 minutes, l'issue de ce match sera décidée très rapidement. Jonas Ahnelöv bafouille sa relance, Ole-Kristian Tollefsen se jette le long de la bande pour la récupération et expédie vers Marcus Paulsson qui temporise dans le corner droit, il sert Rickard Wallin qui surgit et loge la rondelle dans la petite lucarne, le capitaine dynamite la jeune muraille (60'57").

Tout s'est effondré en 57 secondes de période supplémentaire pour le MODO Hockey, toutefois combatif mais qui s'est réveillé un peu trop tardivement dans cette série au goût d'Ulf Samuelsson qui quitte ainsi son poste d'entraîneur. Färjestad, solide et discipliné, se qualifie donc pour les demi-finales du championnat suédois. Le FBK rencontrera soit Linköping, soit le HV71.

Commentaires d'après-match

Ulf Samuelsson (entraîneur du MODO) : "Je suis fier de ce que nous avons produit. J'ai passé deux excellentes années en tant qu'entraîneur en chef. Il est vrai que c'est dur quand vous passez l'année entière à bâtir quelque chose. Vous voyez 25 hommes, doués, s'asseoir les larmes aux yeux, c'est dur."

 

Färjestads BK - MODO 1-0 après prolongation (0-0, 0-0, 0-0, 1-0)
Mercredi 20 mars 2013 à 19h00 à la Löfbergs Lila Arena de Karlstad. 5858 spectateurs.
Arbitrage de Patrik Sjöberg et Christer Lärking assistés de Jimmy Dahmén et Emil Wernström.
Pénalités : Färjestads BK 6' (4', 0', 2', 0'), MODO 6' (2', 2', 2', 0').
Tirs : Färjestads BK 40 (11, 12, 16, 1), MODO 26 (7, 13, 6, 0).

Évolution du score :
1-0 à 60'57" : Wallin assisté de Paulsson et Tollefsen


Färjestads BK

Gardien : Alexander Salak.

Défenseurs : Chris Lee (2') - Magnus Nygren (2') ; Ari Vallin (+1) - Ole-Kristian Tollefsen (+1) ; Anton Grundel - Ville Lajunen.

Attaquants : Christian Berglund - Rickard Wallin (C, +1) - Patrik Lundh (2', A) ; Mikael Johansson - Joakim Hillding - Marius Holtet (+1) ; Per Åslund - Jack Connolly - Marcus Paulsson (+1) ; Erik Thorell - Anders Bastiansen (A) - Martin Røymark.

Remplaçants : Fredrik Petterson-Wentzel (G), Wilhelm Westlund, Max Görtz.

MODO

Gardien : Linus Ullmark.

Défenseurs : Jonas Ahnelöv (-1) - Richie Regehr (-1) ; Joonas Lehtivuori - Kyle Cumiskey ; Nichlas Torp - Mikko Kousa.

Attaquants : Per-Åge Skrøder (-1) - Niklas Sundström (A, -1, 2') - Marcel Müller (-1) ; Mattias Ritola - Samuel Påhlsson (C) - Mario Kempe ; Peter Öberg - Kristian Forsberg - Morten Madsen (A) ; Ladislav Nagy - David Gunnarsson - Dave Spina (2').

Remplaçants : Bernhard Starkbaum (G), Christopher Bengtsson.