Division 3 (play-offs - quarts de finale aller) : le hockey slovaque et russe en représentation

Ce week-end de quarts de finale allers voyait se jouer… une rencontre retour ! Remparts tourangeaux et Jets castelvirois s’étaient déjà opposés le week-end précédent pour un match aller avancée. Et ce sont les tourangeaux qui s’étaient imposés en Essonne, conservant leur invincibilité à l’extérieur cette saison.

Il y avait donc un retard de 2 buts à remonter pour les Jets, retard surement trop lourd eu égard au match où ils n’ont jamais réussi à prendre l’avantage sur leurs adversaires. Valentin Morais ouvre la marque pour Tours, mais Julien Boulet égalise à double supériorité. Malgré une rencontre où les locaux n’ont pas laissé au banc de prison le temps de se refroidir (77 minutes de pénalité), ils prirent l’ascendant au cours du 2e tiers, pour compter une avance de 4 buts sur ce seul match, 6 sur les rencontres cumulées. Viry passait bien à côté de son sujet, notamment sur le 5e but des Remparts, où Alexis Gautron est fort maladroit et perd le palet face à son propre but, laissant à Puren tout le loisir de tromper Vancayseele.

Le troisième tiers est anecdotique, Johann Marouillat marque bien trop tard pour les Jets. La réserve des Remparts s’impose 5-2 et se qualifie pour le carré final de Marseille. Il est à noter qu’il s’agira de la seule équipe réserve à atteindre ce stade cette saison, et que l’équipe fanion évoluera toujours la saison prochaine en D2, éliminée des play-offs par Asnières. Une indication qui aura son importance au moment des décomptes…

Les rencontres aller furent elles extrêmement accrochées et indécises. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout reste possible dans chaque confrontation.

Dans l’après-midi, les Titans de Colmar recevaient les Griffes de l’Ours d’Orcières. Les 950 spectateurs n’ont pas dû s’ennuyer, et ce dès le premier tiers : 5 buts et 57 minutes de pénalité cumulées sur les seules 20 premières minutes ! L’évolution du score ressemblait à un véritable chassé croisé entre les deux formations, sans mettre en lumière les 2 portiers.

Progressivement au fil de la rencontre, Orcières creusait un peu plus son écart. Le 9e but de Bertrand Fribault (en infériorité numérique) dans le 3e tiers offrait même 4 buts d’avance aux alpins. Mais Colmar ne se voyait pas se déplacer avec un tel écart à remonter. Les joueurs alsaciens maitrisèrent la fin de rencontre et inscrivirent 3 nouveaux buts grâce à Grégory Morin et un doublé de Baptiste Rahm. Pas suffisant pour s’imposer dans cette folle rencontre (8-9), mais qui leur laisse l’espoir de remonter ce but de retard au match retour, même si l’avantage est pour Orcières qui recevra.

Auteurs d’une remontée extraordinaire au tour précédent face à Rennes (défaite 9-3 à l’aller mais victoire 11-4 au retour), les Taureaux de Feu de Limoges se déplaçaient en Ile de France pour affronter l’entente Deuil-Garges, solide vainqueur de l’ACBB en quarts de finale.

Les locaux mettent la main sur la rencontre en début de match. Après seulement 3 minutes de jeu, Pierre Magnier profite de la présence de Leber en prison pour ouvrir la marque en supériorité numérique. Quelques minutes plus tard, Aurouze trompe Aurélien Billo pour le 2 à 0. Menés de 2 buts à la pause et soucieux de ne pas se faire aussi peur que ce ne fut le cas à Rennes, les Taureaux de Feu se réveillent dès l’entame du tiers médian, bien aidés par les indisciplines locales. Lukas Janos profite d’une supériorité pour marquer en solitaire. L’égalisation vient par l’intermédiaire de Tomas Smolka en double supériorité.

Le troisième tiers débute donc sur un score vierge, mais Limoges est venu pour faire un coup. Et ils viennent s’imposer en fin de match une fois de plus grâce à ses slovaques : Janos y va de son doublé personnel, et Marek Matej, déjà présent sur les 2 précédents buts, se mue cette fois-ci en finisseur. Limoges prend donc une option sur le carré final en s’imposant à l’extérieur (2-4), mais l’écart leur demandera du sérieux pour valider leur ticket la semaine prochaine en Limousin.

Le dernier quart de finale avait un fort accent du sud-est puisqu’il opposait deux équipes qui s’étaient rencontrées dans le groupe D. Le leader de ce groupe, le Massilia Hockey Club se déplace chez les Renards de Roanne, qui avaient terminé la saison régulière sur la troisième marche, derrière Orcières, équipe aussi toujours en course.

Les anciens coéquipiers de notre célèbre administrateur Pierre Barthélémy-Ivanoff se devaient de réussir le match à domicile car ils ne partent pas favoris face à Marseille, qui a bien l’intention de jouer et de dominer le carré final potentiellement à domicile. Et ils démarrent tambour battant puisqu’après seulement 54 secondes de jeu, l’ex Lion de Wasquehal Nikita Smirnov ouvre la marque, assisté entre autre de Vlad Sorokin. Un début de rencontre qui fait la part belle aux joueurs russes de naissance. Roanne poursuit sa marche en avant et double la mise grâce à Kudayarov sur une remise de Seryy. Les Renards conservent leur avance pendant un bon moment, mais le réalisme du MHC va finir par se vérifier. En toute fin de deuxième tiers, l’inévitable Johan Hedberg réduit la marque en supériorité numérique.

Loin d’être découragés, les locaux reprennent leur avance de 2 unités. Nikita Smirnov, cette fois ci servi par le frère de Vladimir, Sergei Sorokin, trompe Aman en supériorité. On se dirige alors vers ce score en fin de rencontre, mais Roanne va payer cash certaines indisciplines. L’arbitre Frédéric Bolis envoie Vladimir Sorokin et Robert Pospisil en prison, et offre ainsi à Marseille une précieuse double supériorité. Il n’en fallait pas moins à Dane Lundolph pour marquer à moins de 2 minutes du terme.

Roanne s’impose finalement sur le plus petit des écarts (3-2), et les Renards devront faire fort pour tenir à l’extérieur. Les marseillais eux sont en ballotage par essence défavorable, mais en ayant marqué à des moments décisifs du match, ils peuvent malgré tout aborder le match retour avec sérénité.

Les rencontres :

- quarts de finale retour :

Tours 2 - Viry Chatillon : 5-2
(Tours 2 se qualifie pour le carré final)

- quarts de finale aller :

Colmar - Orcières : 8-9
Deuil/Garges - Limoges : 2-4
Roanne - Marseille : 3-2


Le calendrier (quarts de finale retour) :

samedi 30 mars 2013 :

Limoges - Deuil (18h30)
Marseille - Roanne (20h00)
Orcières - Colmar (20h30)