Division 3 (play-offs - quarts de finale retour) : c'est Lacheny qui redémarre pour Orcières !

Ce week-end se jouait la décision sur trois patinoires de D3 pour savoir quelles seront les équipes qui accompagneront la réserve des Remparts de Tours au carré final de ce championnat. Et ce fut autant de rencontres aux scenarii différents.

Après s’être imposés de deux buts en Ile de France (2-4), les Taureaux de Feu de Limoges devaient gérer cette avance à domicile face à l’entente Deuil-Garges. Une équipe bien décidée à ne pas offrir cette qualification sur un plateau aux Limousins.

Après un premier tiers équilibré, les Taureaux de Feu ouvre la marque à mi-match par l'intermédiaire de la ligne slovaque: Lukas Janos sur des assistances de Smolka et Matej. C'est toujours en supériorité numérique que ce même Marek Matej double la mise. Les pénalités des visiteurs les desservent énormément, et Matej en profite en début de troisième tiers pour le 3 à 0. Addition un peu plus lourde encore en fin de match. Jeannin trouve le moyen de sauver l'honneur pour Deuil, mais entre deux buts des locaux, par Romain Cambray et Tomas Smolka. Limoges n'a pas tremblé et remporte sa place dans le final four. (5-1).

Les Griffes de l’Ours d'Orcières étaient, eux, revenus d’Alsace avec un but d’avance suite au quart de finale aller le plus prolifique (8-9). De quoi être en confiance au moment d’entrer sur la glace de l’Alp’Arena. Une confiance que la rencontre de ce week-end n’a jamais pu ébranlée, bien au contraire. Orcières règle la note dès le premier tiers, grâce à ses gapençais : un but d’Alexis Dicharry et deux de celui qui va devenir l’homme du match, le jeune Yoanne Lacheny.

Les Titans de Colmar tentent de s’accrocher, Maxime Loeffel réduit la marque après 7 secondes de jeu dans le deuxième tiers-temps. Mais les locaux ne laissent pas respirer Colmar et rajoutent deux unités au compteur, par Laurent Cal et Lacheny.  À 5-1 au moment de jouer l’ultime tiers-temps, la messe est plus que dite. Colmar n’y croit plus, Orcières se fait plaisir, et cela donne une belle démonstration de « hockey total » : altercations et autres duretés ajoutent 68 minutes de pénalité au compteur d’un match jusqu’alors correct. Et ce n’est pas moins de 9 buts qui seront inscrits sur cette fin de match, dont 7 pour les Griffes de l’Ours.

De quoi soigner les stats offensives, et notamment pour Yoanne Lacheny, qui termine la rencontre avec une feuille de route personnelle bien remplie : 5 buts et 1 assistance. Le score final est sans appel : 12-3. Le jeune projet de la vallée du Champsaur, petit frère des anciens « Gaulois » briançonnais, connait la même réussite que son ainé en se qualifiant, dès sa première finale, pour le dernier carré.

La surprise du week-end est venue de la cité phocéenne. Le Massilia Hockey Club retrouvait pour une quatrième fois cette saison les Renards de Roanne. Une formation qu’ils avaient dominée en saison régulière, mais le match aller de ces quarts de finale avait tourné en faveur des Roannais (3-2). Avec un retard certes mais d’une seule unité, le match retour à domicile semblait à la portée des Marseillais. Surtout avec le projet d’attribution du carré final qui est tombé dans la semaine et qui confirmait ce que beaucoup avaient pronostiqué, à savoir l’organisation à Marseille Grand Est en cas de qualification. Une motivation supplémentaire.

Mais le MHC a passé une bien mauvaise soirée. En fin de premier tiers, les Renards ouvrent la marque en infériorité numérique suite à une mésentente entre Rives et Lundolph. C’est dans le second tiers que le match se décante suite à l’égalisation du capitaine Grégory Tocque. Dans la foulée Roanne reprend l’avantage, mais à nouveau Marseille revient grâce à Johan Hedberg. Tout reste donc à faire pour les deux équipes quand débutent les vingt dernières minutes, qui finalement basculeront totalement à l’avantage des Renards. Roanne inscrit trois nouveaux buts, s’impose assez largement à l’extérieur (2-5) et décroche un ticket pour le carré final, ticket qu’ils n’avaient sans doute pas imaginé en terminant à la troisième place du groupe D en saison régulière.


Profitant de l’élimination surprise du MHC, et du fait d’avoir éliminé leurs adversaires du soir, les Taureaux de Feu de Limoges, troisième choix de la fédération, se voient attribuer l’organisation du carré final dans deux semaines. Un carré final où deux places sur trois seront à prendre pour une montée en Division 2 (sous réserve de validation par la fédération le moment venu), la réserve de Tours ne pouvant briguer une accession du fait de l’équipe fanion évoluant déjà à cet échelon. 


Les rencontres :

Limoges - Deuil / Garges : 5-1
Marseille - Roanne : 2-5
Orcières - Colmar : 12-3

(les clubs en gras rejoignent Tours 2, et se qualifient pour le carré final).


Le calendrier :

Carré final - du 12 au 14 avril 2013 - patinoire des Casseaux - Limoges