République Tchèque - Lettonie (Euro Hockey Challenge 2013, match 1)

Hommage au disparu

NOVOTNY Jiri-110515-292Pour la première fois de son histoire, la République Tchèque se produit à Jindrichuv Hradec. Ce choix est légitime quand on fait la liste des joueurs internationaux que le club local, le Vajgar, a formés : les frères Milan et Zbynek Michalek, Ales Kotalík, Vladimir Sicák, ou encore Jiri Novotny, le capitaine de l'équipe nationale. Et justement, Novotny fête sa 100e sélection ce soir, chez lui. Heureuse coïncidence ?

Mais l'heure n'est pas du tout au jubilé festif. Car dans cette liste, il manque un nom illustre. Celui de Jan Marek, devenu champion du monde en 2010 avec Novotny, et mort en septembre 2011 dans l'accident d'avion du Lokomotiv Yaroslavl. Si ce match a lieu ici ce soir, c'est pour lui rendre hommage, et pour rebaptiser la patinoire de Jindrichuv Hradec "patinoire Jan Marek". Une plaque en sa mémoire sera apposée. Sa femme, Lucie Markova, portant dans ses bras son fils de deux ans, tient un bref discours dans la cérémonie avant le match.

Les Tchèques semblent motivés par l'envie d'honorer la mémoire de leur collègue disparu. Ils attaquent avec plus de créativité et de mobilité que les Lettons, leurs adversaires du jour. En première période, Petr Vrana marque deux fois, d'abord sur une attaque très directe, puis, démarqué dans l'enclave, sur la première supériorité numérique de son équipe.

Mais en deuxième période, la Lettonie sort de son rôle de faire-valoir. Elle est bien plus active en zone offensive. Miks Indrasis frappe la transversale en début de tiers-temps, puis finit par réduire le score au rebond d'un tir de Cipulskis. Après une énième occasion d'Ivan Rachunek, très présent offensivement mais pas en réussite, les Lettons partent en contre-attaque et égalisent par Lauris Bajaruns. Les Tchèques souffrent et se compliquent la tâche par des erreurs en zone défensive. Leur enclave est trop souvent en libre accès et les Baltes auraient même pu mener à la marque.

La pause fait du bien à la République Tchèque. De retour sur la glace, elle prend l'avantage par Lukas Pech, plus vif à réagir au rebond d'un tir d'Ivan Rachunek. Elle cherche à creuser l'écart, mais le "centenaire" Jiri Novotny ne marque pas l'évènement d'une pierre blanche. La Lettonie utilise toujours le moindre espace et elle égalise à nouveau par l'excellent Indrasis.

La décision se fait finalement à deux minutes de la fin par l'inattendu Karel Kubat. Ce défenseur, qui a passé toute sa carrière dans sa ville natale Litvinov, sa avait été convoqué pour les regroupements de l'équipe nationale il y a plusieurs années, mais il n'avait jamais encore eu la chance de jouer en match. À presque 25 ans, il fait enfin ses débuts, et il y inscrit le but vainqueur en arrivant en deuxième vague sur une action conduite par Tomas Rachunek. Il prendra le palet pour le garder en souvenir. Kubat rend ainsi le meilleur hommage à Marek avec une victoire.

Commentaires d'après-match

Jiri Novotny (capitaine de la République Tchèque) : "Nous savons tous pourquoi nous sommes ici. Pour Jan... En me souvenant de lui, de tous nos moments ensemble, je me sentais affreusement. J'ai eu l'opportunité de parler il y a quelques jours à Monsieur Marek, le père de Jan, et à sa femme Lucie. La première fois que j'ai vu son fils, je me suis rendu compte que c'était l'image de Jan. C'est comme si Lucie le tenait dans ses bras. Cela a laissé une profonde impression en moi et j'étais distrait au début du match. Je suis content que nous ayons gagné. Pour Jan. Pour le public qui a créé une grande atmosphère. Ce n'était pas facile. Les Lettons ont résisté. En deuxième période, ils ont commencé à nous surpasser en patinage. Ce hockey mobile et agressif nous a posé des problèmes."

 

République Tchèque - Lettonie 4-3 (2-0, 0-2, 2-1)
Mercredi 3 avril 2013 à 17h30 à la patinoire Jan Marek de Jindrichuv Hradec. 4000 spectateurs.
Arbutrage d'Antonín Jeřábek et Robin Šír (TCH) assistés de Marek Hlavatý et Rudolf Tošenovjan (TCH).
Pénalités : République Tchèque 8' (0', 2', 6'), Lettonie 10' (6', 2', 2').
Tirs : République Tchèque 26 (13, 6, 7), Lettonie 28 (6, 11, 11).

Évolution du score :
1-0 à 10'02" : Vrana assisté de T. Rachunek
2-0 à 13'48" : Vrana assisté de Sekac et Kubat (sup. num.)
2-1 à 26'11" : Indrasis assisté de Cipulis et Sotnieks (sup. num.)
2-2 à 34'19" : Bajaruns assisté de K. Jass
3-2 à 42'15" : Pech assisté de I. Rachunek et Gulas
3-3 à 45'19" : Indrasis assisté de Jekimovs et Jerofejevs
4-3 à 57'51" : Kubat assisté de T. Rachunek et Mojzis


République Tchèque

Gardien : Jakub Kovář.

Défenseurs : Jakub Nakládal - Jakub Krejčík ; Jan Kolář II (-1, 2') - Tomáš Mojžíš (+1, 2') ; Zdeněk Kutlák (+1) - Marek Trončinský ; Tomáš Voráček (+1) - Karel Kubát (+1).

Attaquants : Vladimír Svačina - Jiri Novotny (C) - Zbynek Irgl (2') ; Ivan Rachůnek - Petr Koukal - Milan Gulaš ; Lukáš Kašpar (-1) - Lukáš Pech (-1) - Petr Tenkrát (-1, 2') ; Jiří Sekáč (+1) - Petr Vrána (+2) - Tomáš Rachunek (+2).

Remplaçants : Pavel Francouz (G), Ondřej Roman. En réserve : Michal Barinka et Michal Vondrka (blessés).

Lettonie

Gardien : Māris Jučers.

Défenseurs : Kristaps Sotnieks (-2) - Krisjānis Rēdlihs (C, -1) ; Māris Jass (-1) - Oskars Cibulskis (-1) ; Mārtiņs Porejs (+1) - Mārtiņs Jakovlevs (+1) ; Aleksandrs Jerofejevs (+2, 2').

Attaquants : Mārtiņs Cipulis (-1) - Juris Štals (-1, 4') - Gints Meija (-1) ; Ronalds Keninš - Miks Indrašis -
Roberts Jekimovs ; Vitālijs Pavlovs - Aleksejs Širokovs (-1, 2') - Kaspars Saulietis (-1) ; Koba Jass (+1, 2') - Māris Bičevskis - Lauris Bajaruns.

Remplaçant : Kristers Gudļevskis (G).