République Tchèque - Lettonie (Euro Hockey Challenge 2013, match 2)

Débuts réussis pour "le Français"

La République Tchèque doit commencer sa préparation au championnat du monde avec un entraîneur de fortune. Il était prévu de longue date que le sélectionneur Alois Hadamczik se rende en Amérique du nord, jusqu'à lundi prochain, pour superviser les joueurs de NHL. Cela ne devait guère poser problème puisque son adjoint Josef Palecek devait s'occuper de l'équipe dans l'intervalle. Mais à l'entraînement de mercredi dernier à Kravaře, le champion du monde 1972 Palecek s'est blessé à l'articulation de la hanche.

CIBULSKIS Oskars-110508-235Seule solution : faire appel à l'ex-sélectionneur Slavomir Lener, retiré du banc et aujourd'hui directeur sportif de la fédération. Comme il connaît à la fois l'équipe et les méthodes de travail, il peut appliquer "par contumace" la philosophie de Hadamczik. Il lui ainsi rendu compte par téléphone dès la fin du premier match hier. Il a pu par exemple commenter la performance des quatre débutants (Kubát, T. Voráček, Sekáč et Svačina).

Il y en a deux de plus ce soir : l'attaquant Ondrej Roman et le gardien Pavel Francouz, dont le nom signifie en tchèque "le Français". Le jeune portier reçoit son premier tir après vingt secondes et est vite dans le bain. Mais ce réveil précoce alternera avec de longues périodes d'inactivité. Il faut dire que sa défense lui facilite la vie.

La République Tchèque prend très tôt l'avantage, grâce à Jakub Nakladal qui redirige un service éclair de Tomas Rachunek, et vit sur ses acquis. En fin de premier tiers-temps, Francouz a "la chance du débutant" quand Pavlovs tire sur le poteau. Le gardien réussit en revanche un arrêt absolument capital en deuxième période quand une hésitation de Kubal en avantage numérique permet à Ronalds Kenins de se présenter seul devant lui.

Les Tchèques subissent trois infériorités numériques en dix minutes au dernier tiers-temps. Cela hache leur rythme et les empêche de vraiment développer leur jeu, mais ils préservent une seconde victoire par un but d'écart. C'est suffisant pour un début de préparation avec un effectif partiellement inexpérimenté. Francouz savoure son blanchissage. Nakladal, élu joueur du match, est tout surpris de recevoir en cadeau... une bouteille de rhum !

Pour la suite, la semaine prochaine, trois joueurs doivent être incorporés parmi les battus des demi-finales d'Extraliga. Il s'agira de Tomas Hertl pour le Slavia Prague, les heureux élus de Trinec n'ayant pas encore été communiqués.

Commentaires d'après-match

Pavel Francouz (gardien de la République Tchèque) : "Il n'y aurait pas pu y avoir meilleure première. Je dois rester les pieds sur terre. Les gars ont magnifiquement défendu, je ne sais pas, peut-être qu'ils avaient peur que ce soit moi dans la cage."

 

République Tchèque - Lettonie 1-0 (1-0, 0-0, 0-0)
Jeudi 4 avril 2013 à 18h00 à la patinoire Jan Marek de Jindrichuv Hradec. 4000 spectateurs.
Arbutrage de Jan Hribik et Vladimír Pešina (TCH) assistés de Petr Blümel et Roman Pouzar (TCH).
Pénalités : République Tchèque 8' (0', 2', 6'), Lettonie 10' (2', 4', 4').
Tirs : République Tchèque 15 (5, 4, 6), Lettonie 26 (4, 12, 10).

Évolution du score :
1-0 à 07'26" : Nakladal assisté de T. Rachunek et Vrana


République Tchèque

Gardien : Pavel Francouz.

Défenseurs : Jakub Nakládal (+1) - Jakub Krejčík ; Jan Kolář II - Zdeněk Kutlák ; Karel Kubát (2') - Tomáš Voráček (2') ; Marek Trončinský (+1).

Attaquants : Lukáš Kašpar - Jiri Novotny (C) - Zbynek Irgl ; Ivan Rachůnek - Petr Koukal - Milan Gulaš (2') ; Vladimír Svačina - Ondřej Roman (2') - Lukáš Pech ; Jiří Sekáč (+1) - Petr Vrána (+1) - Tomáš Rachunek (+1).

Remplaçant : Jakub Kovář (G). En réserve : Tomáš Mojžíš (raisons personnelles), Petr Tenkrát (ménagé), Michal Barinka et Michal Vondrka (blessés).

Lettonie (2' pour surnombre)

Gardien : Māris Jučers.

Défenseurs : Kristaps Sotnieks - Krisjānis Rēdlihs (C) ; Māris Jass (-1, 2') - Oskars Cibulskis (-1) ; Aleksandrs Jerofejevs (2') - Mārtiņs Jakovlevs (2') ; Mārtiņs Porejs.

Attaquants : Mārtiņs Cipulis - Juris Štals - Gints Meija ; Ronalds Keninš - Miks Indrašis -
Roberts Jekimovs ; Elvijs Biezais - Māris Bičevskis (2') - Juris Upītis ; Koba Jass (-1) - Vitālijs Pavlovs (-1) - Lauris Bajaruns (-1).

Remplaçant : Kristers Gudļevskis (G). En réserve : Aleksejs Širokovs, Kaspars Saulietis.