Danemark - Finlande (Euro Hockey Challenge 2013, match 2)

La Finlande s'habitue dans ce début de préparation à vivre sans son sélectionneur de longue date Jukka Jalonen. Sa démission ne sera effective qu'en fin de saison, mais il a déjà commencé sa reconversion en club en signant pour une mission parallèle au SKA Saint-Pétersbourg. Il était donc occupé par les play-offs de KHL, dont il vient d'être éliminé. Pour cette première semaine, il a confié l'équipe à son adjoint, Ari-Pekka Selin.

Si les Finlandais ont remporté le premier match au Danemark de peu, il faut rappeler qu'ils n'avaient que trois lignes offensives. Ils ont en revanche complété leur effectif ce soir, et même si l'on ne recense qu'une poignée de probables titulaires aux championnats du monde (les défenseurs Juuso Hietanen et Sami Lepistö, l'expérimenté Niklas Hagman, le physique Oskar Osala et l'ailier énergique Antti Pihlström), ils sont déjà impressionnants.

HIETANEN Juuso-100520-033Dès la première seconde, la Finlande imprime un rythme très élevé et prend le contrôle total du jeu, ne laissant jamais respirer leurs adversaires. Les Danois doivent défendre avec acharnement et compter sur les arrêts de Patrick Galbraith pour préserver un score vierge.

On sait que la densité en défense est le talon d'Achille du Danemark : l'absence de quelques titulaires est donc l'occasion pour les jeunes de prouver qu'ils ont le niveau. Rasmus Nielsen, septième défenseur à la qualification olympique, est un de ces joueurs au bord du statut de titulaire. Malheureusement, l'arrière de Herning est directement coupable des deux buts encaissés en première période : sa perte de palet derrière sa cage provoque le but de Haataja, et sa montée trop haut permet aux Finlandais de réussir une rapide transition en infériorité numérique, avec Pihlström à la conclusion (0-2).

C'est le niveau international. Chaque erreur se paie cash. Philip Hersby, qui est pour sa part un authentique titulaire, fait une mauvaise passe dans une crosse finlandaise. Bilan inévitable, troisième but signé Niklas Hagman. Un puissant lancer du défenseur offensif Juuso Hietanen, patron de son équipe à la ligne bleue, porte le score à 0-4 en seulement 32 minutes.

Il n'y a rien à faire contre une équipe finlandaise en démonstration. Le hockey est propre, les passes sont précises, dans la palette, et le jeu est beau à voir. D'une certaine manière, les spectateurs apprécient, mais en tant que supporters, ils souffrent. Leur défense n'arrive plus à protéger son enclave, et le gardien Galbraith en vient à fatiguer lui aussi.

Le troisième tiers-temps est tout aussi cruel : tir du cercle droit de Haataja, beau lancer de Jormakka bien servi par un Hagman complice, et un dernier but de Pihlström pour la route. Si vous comptez bien, cela fait 0-7.

C'est la plus lourde défaite du Danemark depuis un 10-3 en Suède il y a trois ans. Pas un si mauvais souvenir que ça en a l'air : deux semaines plus tard, les Danois se qualifiaient pour leur premier quart de finale du championnat du monde ! Avant d'enfoncer le Danemark, il convient d'abord de le voir au complet. Ce sera le cas la semaine prochaine, quand les titulaires manquants viendront remplcer la quatrième ligne de jeunes - qui a montré ses limites ce soir.

La Finlande, elle, ne manque pas de réserves. Le défenseur Ilari Melart pourrait être un "joker" crédible dès cette année pour le Mondial. Son défaut est généralement de prendre trop de pénalités, mais son bilan du jour est positif puisqu'il a provoqué à lui seul trois prisons adverses. Seuls deux joueurs, Pokka et Kähkonen, invisibles, seront coupés pour la deuxième semaine, et Jukka Jalonen aura donc l'embarras du choix à son arrivée.

 

Danemark - Finlande 0-7 (0-2, 0-2, 0-3)
Jeudi 4 avril 2013 à 19h00 à la Vestfyen Arena d'Odense. 2368 spectateurs.
Arbitrage de Stian Halm et Petter Hegle (NOR) assistés de Rene Jensen et Morton Agertoft (DAN).
Pénalités : Danemark 12' (6', 4', 2') ; Finlande 10' (4', 4', 2').
Tirs : Danemark 16 (3, 7, 6) ; Finlande 36 (14, 12, 10).

Évolution du score :
0-1 à 11'47" : Haataja assisté de Viitaluoma
0-2 à 15'46" : Pihlström assisté de Salomäki et Laakso (sup. num.)
0-3 à 25'08" : Hagman assisté de Wirtanen
0-4 à 31'32" : Hietanen
0-5 à 42'40" : Haataja (sup. num.)
0-6 à 45'36" : Jormakka assisté de Hagman
0-7 à 53'21" : Pihlström assisté de Jormakka et Kousa


Danemark

Gardien : Patrick Galbraith.

Défenseurs : Stefan Lassen (-2) - Rasmus Nielsen (-1) ; Mads Bødker (-2) - Philip Hersby (-2) ; Emil Kristensen (-2, 2') - Kasper Jensen (-1) ; Bjørn Uldall.

Attaquants : Morten Poulsen - Morten Madsen (-1) - Frederik Storm (-1, 2') ; Lasse Lassen (-2) - Morten Green (-2) - Kirill Starkov (-2, 4') ; Patrick Bjorkstrand - Thor Dresler - Kim Staal (2') ; Felix Scheel (-3) - Olafur Gunnarsson (-2) - Nicklas Carlsen (-2, 2').

Remplaçant : Dennis Jensen (G).

Finlande

Gardien : Mika Järvinen.

Défenseurs : Sami Lepistö (+2) - Juuso Hietanen (+2) ; Ilari Melart (+2, 2') - Mikko Kousa (+3) ; Rasmus Ristolainen - Teemu Laakso ; Atte Ohtamaa - Ville Pokka.

Attaquants : Oskar Osala (+2) - Ville Viitaluoma (+2) - Juha-Pekka Haataja (+3) ; Niklas Hagman (+2) - Petteri Wirtanen (+1, 2') - Pekka Jormakka (+3) ; Antti Pihlström (+1) - Miikka Salomäki (+1, 2') - Marko Anttila (+1, 4') ; Toni Kähkönen - Tomi Sallinen - Kristian Kuusela ; Jere Sallinen.

Remplaçant : Atte Engren (G).