Suède – Slovaquie (Euro Hockey Challenge 2013, match 2)

BLIZNAK Mario-120515-274Pour ce second duel, disputé quarante-huit heures après le premier, les deux formations se sont déplacées vers le sud-ouest, troquant la patinoire d'Oskarshamn contre celle de Växjö, dont la capacité en spectateurs est légèrement plus importante. En ce qui concerne les effectifs, les changements sont rares et concernent essentiellement les gardiens. Le junior Linus Ullmark, convaincaint deux jours auparavant, cède ainsi sa place au plus aguerri Gustaf Wesslau, élu cette saison meilleur gardien de l'Elitserien.

Côté slovaque, c'est l'inverse, puisque Rastislav Staňa, champion du monde 2002, passe le relais au jeune phénomène de Bratislava, Jaroslav Janus, en quête d'un contrat en NHL avec Tampa Bay Lightning la saison prochaine. À noter toutefois que Mário Bližňák, remis d'un coup de froid, est intégré à la feuille de match au détriment de Jakub Gašparovič, tout comme Ján Brejčák remplace Martin Štajnocj en défense.

Fessée à la première rencontre (1-6), la Slovaquie se doit de réagir avec le double objectif de réduire ses carences défensives et d'améliorer sa productivité offensive. Mais, une nouvelle fois, l'entame de match est en sa défaveur et après cinq minutes de jeu, elle est déjà contrainte de courir après le score : Martin Kempe, posté devant Janus, dévie la frappe lointaine de Tobias Viklund, le palet passant en cloche au-dessus du gardien slovaque avant de retomber dans la cage (1-0, 04'55).

Fort heureusement – à double titre – les Bleus égalisent rapidement par Marko Daňo. L'attaquant de 18 ans veut centrer à la sortie du cercle gauche pour son capitaine Branko Radivojevič mais la trajectoire de la rondelle est détournée par le bout de la palette de Joel Lundqvist, ce qui lobe magnifiquement Wesslau (1-1, 6'47). C'est la premier but en deux sélections du minot slovaque, qui gardera précieusement le palet de la rencontre, comme il l'avait déjà fait après avoir débloqué son compteur en KHL et aux Mondiaux U20.

Avant le quart d'heure de jeu, la Double-Croix multiplient les fautes et la « Tre Kronor » se retrouve par deux fois en double supériorité numérique (d'abord 90 secondes à la 9e puis 103 secondes à la 14e) mais ne profite pas de l'aubaine pour reprendre l'avantage au score. La première pause intervient donc après vingt minutes équilibrées.

La deuxième période est en revanche beaucoup moins équitable. La Suède domine largement son adversaire (17 tirs à 2) mais l'efficacité n'est pas encore au rendez-vous. À la demi-heure, Dick Axelsson file en breakaway mais Michal Sersen le stoppe de manière irrégulière ; le défenseur file en prison. En power-play, les jaunes déploient toutes leurs forces et c'est au tour d'Andreas Jämtin d'être fauché par Ivan Švarný. Si ce dernier n'est pas sanctionné, la Suède hérite toutefois d'un tir de pénalité, bien contenu par le portier danubien (31'16).

Sersen est immédiatement remplacé par Roman Kukumberg sur le banc des fautifs, mais la défense slovaque canalise une nouvelle fois les assauts locaux sur cette nouvelle infériorité. Malgré la pression suédoise, la marque reste inchangée avant l'ultime opus.

Solide jusque-là, la sélection des Tatras prend l'eau dans les vingt dernieres minutes en encaissant la bagatelle de quatre buts. C'est d'abord le défenseur Stefan Johansson qui redonne l'avantage aux siens en concluant avec succès un « une-deux » lancé en compagnie de Martin Thörnberg (2-1, 43'18). La pénalité de Peter Ölvecký (47e) puis les dix minutes écopées par Radivojevič (52e) pour avoir tancé les arbitres freinent considérablement un éventuel retour slovaque. Janus capitule une troisième fois sur une déviation de Nicklas Danielsson (3-1, 53'33) puis un peu plus d'une minute plus tard sous la pression de Robert Rosén (4-1, 54'51).

Alors que le rythme a perdu en intensité depuis un bon moment, Bližňák offre une nouvelle supériorité aux locaux à moins de deux minutes de la sirène. Jämtin met définitivement un point final à la rencontre d'un backhend au poteau gauche (5-1, 59'47). Avec onze buts inscrits pour seulement deux encaissés, La Suède a parfaitement réussi son entrée en lice en Euro Challenge.

Désignés joueurs du match : Dennis Rasmussen (Suède) et Jaroslav Janus (Slovaquie).

Commentaire d'après-match

Vladimír Vůjtek (entraȋneur de la Slovaquie) : « Comparativement au match de mercredi, on s'est plus battus, on a été meilleurs au corps à corps et plus agressifs. On a rivalisé avec la Suède pendant deux périodes et demie, la rencontre a longtemps été indécise. Le troisième but suédois sanctionne une énorme erreur de notre part. Ça nous a complètement cassés. Ce n'est pas joli sur la carte de visite que de prendre quatre buts dans le dernier tiers, et ce même si on a joué contre une équipe très forte, l'un des favoris des prochains championnats du monde. On a certes fait jeu égal pendant cinquante minutes. Sauf qu'un match se joue sur soixante... »

 

Suède – Slovaquie 5-1 (1-1, 0-0, 4-0)
Vendredi 5 avril 2013 à 19h30 à la Vida Arena de Växjö. 4318 spectateurs.
Arbitrage de Tobias Björk et Marcus Linde assistés de Andreas Malmqvist et Ludvig Lundren (tous SWE)
Pénalités : Suède 6' (2', 2', 2') ; Slovaquie 26' (8', 4', 24')
Tirs : Suède 42 (13, 17, 12) ; Slovaquie 23 (11, 2, 10)

Evolution du score :
1-0 à 04'55'' : Kempe assisté de Viklund et Rasmussen
1-1 à 06'47'' : Daňo
2-1 à 43'18'' : Johansson assisté de Thörnberg et Axelsson
3-1 à 53'33'' : Danielsson assisté de Tömmernes et Granström
4-1 à 54'51'' : Rosén assisté de Fälth
5-1 à 59'47'' : Jämtin assisté de Rosén (sup. num.)

 

Suède

Gardien : Gustaf Wesslau.

Défenseurs : Tobias Viklund (A, +1) – Stefan Johansson (+1) ; Niclas Andersén (+1) – Elias Fälth (2', +1) ; Niclas Lundgren (+1) – Henrik Tömmernes (+1) ; Tom Nilsson.

Attaquants : Martin Thörnberg – Joel Lundqvist (C) – Dick Axelsson ; Andreas Jämtin (+1) – Robert Rosén (+1) – Richard Gynge (2', +1) ; Mario Kempe (+1) – Dennis Rasmussen (+1) – Frederik Pettersson (A, +1) ; Mattias Janmark-Nylén (+1) – Jonathan Granström (+1) – Niclas Danielsson (+1) ; Patrik Carlsson (2').

Remplaçant : Johan Backlund (G). Non-utilisés : Linus Ullmark (G), William Karlsson (A).

Slovaquie

Gardien : Jaroslav Janus.

Défenseurs : Vladimír Mihálik (2', -2) – Ivan Švarný (-2) ; Branislav Mezei (+1) – Marek Ďaloga (2', -1) ; René Vydarený (A, -2) – Michal Sersen (2', -1) ; Ján Brejčák (-1) – Karol Sloboda (2').

Attaquants : Ján Sýkora (-2) – Mário Bližňák (2', -1) – Michel Miklík (-2) ; Peter Ölvecký (2', +1) – Marko Daňo (+1) – Branko Radivojevič (C, 10', +1) ; Libor Hudáček (-2) – Roman Kukumberg (A, 2'+2', -2) – Martin Bartek (-1) ; Radoslav Tybor – Andrej Šťastný – Juraj Majdan ; Michael Vandas.

Remplaçant : Rastislav Staňa (G). Non-utilisés : Martin Štajnoch (D), Jakub Gašparovič (A).