Traktor Tchelyabinsk - Dynamo Moscou (KHL, finale Coupe Gagarine, match 4)

KOSTITSYN Andrei-110505-023Qui pour se dresser devant le Dynamo Moscou ? L'armada d'Oleg Znarok semble faire un copier-coller de la saison dernière : troisième place de la conférence ouest avant de remporter la fameuse Coupe Gagarine.

Encore troisièmes en 2012-2013, le voilà en bonne position pour obtenir un deuxième trophée consécutif après avoir tout dévasté sur son passage.

Le Slovan Bratislava et le CSKA Moscou n'ont fait que de la figuration, éliminés respectivement en quatre et cinq manches. Le SKA Saint-Pétersbourg, LE principal adversaire du Dynamo, a subi trois revers de rang avant de déposer les armes lors du match 6. À l'inverse, l'autre finaliste, le Traktor Tchelyabinsk, a connu un parcours tumultueux. Le Traktor s'est fait peur contre le Barys Astana (4-3), a confirmé contre l'Avangard Omsk (4-1) avant de connaître, de nouveau, beaucoup de difficultés contre l'Ak Bars de Kazan.

Menés 3-1 dans la série, ils ont forcé un septième et dernier match au cours duquel Andrei Kostitsyn a inscrit le but gagnant à 29 secondes du buzzer, victoire 2-1. Pour cette finale de la Coupe Gagarine, comme lors des tours précédents, le Dynamo n'a donné aucune chance à son adversaire en prenant les devants 2 victoires à 0 : 2-1 puis 3-2. À domicile, le Traktor est ensuite revenu dans la course avec un solide succès 3-1. Tchelyabinsk a donc la possibilité de revenir à deux victoires partout dans une arène en ébullition.

Dès les premières secondes, le ton est donné, Kirill Knyazev et Evgeni Kuznetsov offrent la première tentative à leur équipe respective. Toutefois, le Traktor se met à travailler fort en zone offensive, à bien faire circuler le palet, la défense du Dynamo est un peu déstabilisée. Cela permet à Kuznetsov de se retrouver démarqué mais son slap est trop imprécis. Les vagues du Traktor, poussées par un public que l'on ne peut retenir, deviennent ingérables, Ilya Gorokhov est même obligé de faire faute sur une accélération d'Andrei Kostitsyn.

Cependant, le jeu de puissance qui suit ne sera pas efficace, Tchelyabinsk cherchant la passe de trop. Mais à 5 contre 5, à la 11 minute, ils sont proches de l'ouverture du score. Kuznetsov, derrière le but, sert Jan Bulis, devant, Aleksandr Yeryomenko est solide devant sa cage, il le sera aussi devant Valeri Nichushkin qui bafouille son contrôle. Dans ce premier tiers-temps, la domination, elle est pour les Ours du Traktor qui se font toutefois une frayeur, Jakub Petruzalek s'échappant couloir droit et touchant la plaque de l'expérimenté Michael Garnett.

397px-Traktor Chelyabinsk Logo.svgLe début de la deuxième période est très fermé, le Dynamo Moscou ayant serré les boulons. Mais à la 38e minute, le Traktor va se créer une nouvelle occasion franche. Valeri Nichushkin travaille fort le long de la bande, conserve le palet, fait le tour de la cage et passe à Yegor Dugin qui reprend de volée devant le but, Yeryomenko répond présent.

Quelques instants plus tard, Tchelyabinsk, loin d'être désespéré, offre une action brillante. Stanislav Chistov sort de sa zone défensive et distille une louche magnifique dans le dos de la défense moscovite, Kuznetsov a suivi et se présente seul, il tente le "Foppa goal", à la manière de Forsberg aux J.O. de 1994 en le mettant d'une main, cela tape le poteau droit.

C'est d'autant plus frustrant que Chistov, alors que le coup de sifflet a retenti, est pénalisé pour avoir frappé au visage Marek Kvapil, venu défendre son gardien. Malgré le déploiement de l'artillerie adverse et notamment un bon tir de Denis Kokarev dans la mitaine, le Traktor se sort de cette infériorité numérique.

À 5 contre 5, la menace de Tchelyabinsk est toujours réelle, Yegor Dugin dribble en longeant la ligne de but mais son lancer passe au-dessus de la barre transversale. Si Marek Kvapil touche le petit filet, Moscou aura plus de réussite un peu plus tard, avant la pause. De la ligne bleue, Dominik Granak lance, Petruzalek, sur la trajectoire, dévie et loge la rondelle pleine lucarne, Garnett, stoïque, n'a rien vu venir (0-1, 38'30"). Il s'agit du 8e but et du 15e point pour l'attaquant tchèque, venu remplacer le Suédois Richard Gynge, décevant, en cours de saison.

OHK Dynamo logoEn ce début de troisième période, la bataille s'intensifie en zone neutre. Déjà crédités d'un but au tableau de marque, les hommes d'Oleg Znarok ont plusieurs fois la possibilité de doubler la mise. Aleksei Tsvetkov obtient un contre favorable, s'échappe avec Petruzalek, relaie avec le Tchèque qui lui redonne mais le tir de Tsvetkov n'est pas cadré. Quelques minutes plus tard, cette fois-ci en avantage numérique, Konstantin Gorovikov s'approche et frappe, Garnett arrête de la mitaine et réussit à récupérer le rebond de la crosse de justesse malgré le plongeon menaçant de Dmitri Vishnevsky.

À forces égales, le Traktor tente de forcer son destin mais se découvre. Cela donne un nouveau contre au Dynamo, 2 contre 1, Petruzalek décide de la jouer solo en repiquant au centre, le gant de Garnett l'en empêche. À moins de 6 minutes de la fin, Vishnevsky rejoint la prison, c'est le moment ou jamais pour le Traktor. Ce sera jamais malgré un somptueux tir du revers de Chistov, déséquilibré mais s'arrachant suffisamment pour inquiéter Aleksandr Yeryomenko. Une dernière reprise de volée poteau gauche de Maksim Yakutsenya et beaucoup de pression seront insuffisants pour percer la muraille blanche et bleue.

Malgré plusieurs occasions franches, le Traktor Tchelyabinsk a clairement manqué de lucidité et de réussite. Cela permet au Dynamo de s'imposer 51 ans, jour pour jour, après que Youri Gagarine ait effectué le premier voyage dans l'espace. À une victoire du sacre, est-ce un signe pour cette équipe rêvant d'un nouveau trophée dédié au cosmonaute ?

Commentaires d'après-match

Vladimir Antipov (attaquant du Traktor Tchelyabinsk) : "C'est sûr que nous jouons tous avec la fatigue que nous avons accumulée. Mais il faut continuer à ne rien lâcher. Le Dynamo a fermé la porte devant leur but et nous a empêché de développer notre jeu. Mais nous avons manqué de sang-froid aussi. La série n'est toutefois pas terminée."

Ilya Gorokhov (défenseur du Dynamo Moscou) : "Les deux équipes ont très bien joué. Nous avons marqué, eux pas, tant mieux. Je ne pense pas que nous soyons restés sur la défensive, nous avons eu de bonnes chances en attaque. Mais il est clair que l'accent était mis sur la défense."


Traktor Tchelyabinsk - Dynamo Moscou 0-1 (0-0, 0-1, 0-0)
Vendredi 12 avril 2013 à 17h00 à la Tchelyabinsk Arena. 7500 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman et Jyri Rönn assistés de Sergei Shelyanin et Dmitry Sivov.
Pénalités : Traktor Tchelyabinsk 16' (0', 4', 12'), Dynamo Moscou 6' (4', 0', 2').
Tirs : Traktor Tchelyabinsk 25 (10, 8, 7), Dynamo Moscou 18 (8, 5, 5).

Évolution du score :
0-1 à 38'30" : Petruzalek assisté de Granak et Kvapil


Traktor Tchelyabinsk

Gardien : Michael Garnett (CAN) [sorti à 59'10"].

Défenseurs : Evgeni Katichev (-1) - Gennadi Razin (-1, 2') ; Deron Quint (USA) - Dmitri Ryabykin (A) ; Aleksei Vasilchenko (2' + 10') - Vyacheslav Belov ; Nikita Nesterov.

Attaquants : Valeri Nichushkin (-1) - Yegor Dugin (-1) - Vladimir Antipov (C, -1) ; Stanislav Chistov (2') - Jan Bulis (TCH) - Evgeni Kuznetsov ; Maksim Yakutsenya - Petri Kontiola (FIN) - Andrei Kostitsyn (BLR) ; Nikolai Lemtyugov - Maksim Karpov - Anton Glinkin.

Remplaçant : Vladislav Fokin (G). Absent : Konstantin Panov (hématome à la cuisse).

Dynamo Moscou

Gardien : Aleksandr Yeryomenko.

Défenseurs : Filip Novak (TCH) (+1, 2') - Dominik Granak (SVK) (+1) ; Janne Jalasvaara (FIN) - Dmitri Vishnevsky (2') ; Roman Derlyuk - Ilya Gorokhov (A, 2') ; Denis Barantsev.

Attaquants : Yuri Babenko (C) - Sergei Soin (+1) - Kirill Knyazev ; Denis Mozalyov - Aleksei Tsvetkov - Denis Kokarev ; Konstantin Kasyanchuk - Konstantin Gorovikov (A) - Aleksei Sopin ; Nikita Lukin - Jakub Petruzalek (TCH) (+1) - Marek Kvapil (TCH) (+1).

Remplaçant : Aleksandr Sharychenkov (G). Absents : Grigori Shafigullin (ligaments du genou), Andrei Mironov (commotion)